AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 I hate you, I love you ❖ allan&evy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 24/05/2018
☇ Messages : 30
☇ Pseudo : Elinou
☇ Vos DC : //
☇ Avatar : Sophia Bush
☇ Crédits : Whovian (ava) XynApple (sign) PScrabble tumblr & rpgifx.tumblr (gifs)
☇ Âge : trente-deux ans (le 11 Février)
☇ Statut : Célibataire & maman d'une petite Eléane
☇ Occupation : Pilote de courses illégales
☇ Habitation : Centre


love is painful
☆☆☆

My dear Eléane

☇ RPs + Liens : Allan

Allan ♡ L'homme que j'ai toujours aimé, celui qui m'a trahis.
Eléane ♡ Ma fille, celle que j'ai eu avec Allan.

http://www.revolutionrpg.net/t4190-la-vie-est-un-tribunal-ou-tout-le-monde-se-permet-de-jugerhttp://www.revolutionrpg.net/t4191-evy-supercalifragilisticexpialidocious

MessageSujet: Re: I hate you, I love you ❖ allan&evy   Lun 28 Mai - 21:41

I hate you, I love youCe moment n’était pas simple mais il était nécessaire. Nous avions besoin de parler tous les deux, d’expliquer notre vision des choses, de ce qu’il c’était passé ce fameux jour lors de la fusillade. J’étais contente d’entendre qu’il se sentait con, cela me faisait plaisir. Parce que cela voulait dire qu’il réfléchissait à ce qu’il s’était passé ce jour-là, qu’il avait compris qu’il avait mal agit vis-à-vis de moi. Et pour ma part, je comprenais pourquoi je ne l’avais pas vu à mon réveil à l’hôpital. Je m’étais attendu à le voir si je survivais et son absence m’avait aidé à prendre le large, à quitter l’Afrique du Sud pour trouver refuge à Vancouver. Je ne savais pas quoi penser d’autant qu’il avait compris qu’il y avait quelque chose que je lui cachais, que le médecin lui avait fait sous-entendre qu’il y avait quelque chose. Mais il ne savait pas, le médecin avait tenu le secret médical. Parce que je ne savais pas quoi faire vis-à-vis d’Eléane. Même si ce qu’Allan me disait me touchait, je ne savais pas qu’elle pourrait être sa réaction s’il venait à apprendre qu’il avait une fille de huit mois. Je hochais simplement la tête tout en laissant ma main s’approcher doucement de la sienne, me permettant de frôler ses doigts. Mais ce contact fut bref car je touchais légèrement ses doigts que déjà, ma main reculait. Ce qu’il me disait me touchait et je voulais le lui montrer. Mais en même temps, je ne voulais pas prendre le risque de le laisser attraper ma main. Car j’aurais été capable de craquer. Mais je voulais attendre, voir ce qu’il faisait en me côtoyant. Je haussais les épaules en buvant une nouvelle gorgée de mon verre. « C’est bien que tu te sentes con. Cela te fait réfléchir. Et concernant le médecin, oui, il y avait autre chose. Mais rien de grave, ça va. En tout cas, je te remercie pour ta franchise. Et je comprends mieux certaines choses, notamment ton absence à mon chevet lorsque je me suis réveillé. Cela a également joué dans ma décision de partir. » Je comptais le laisser réfléchir à ce qu’il avait fait, à ces secrets qu’il avait gardé pour lui alors que j’aurais été apte à les écouter, à comprendre.2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 24/05/2018
☇ Messages : 29
☇ Pseudo : Vania
☇ Vos DC : Aucun
☇ Avatar : Jesse Lee Soffer
☇ Crédits : Moi-même (alias Vanille des îles)
☇ Âge : 34
☇ Statut : Célibataire
☇ Occupation : Policier en pause carrière
☇ Habitation : Downtown

☇ RPs + Liens : Evy : Elle est la femme de ma vie.

http://www.revolutionrpg.net/t4192-allan-je-ne-suis-pas-quatermain-meme-si-j-aime-l-aventure

MessageSujet: Re: I hate you, I love you ❖ allan&evy   Mer 30 Mai - 0:56


Il ne dit rien alors qu’elle déclarait que c’était bien qu’il se sentait con. Il pinça les lèvres, s’il fallait ça pour qu’elle lui pardonne. Elle le remercia de sa franchise, ajoutant que cela expliquait pas mal de chose. Il hocha la tête sans en demander plus. Il avala sa salive en disant qu’il y avait bien autre chose mais que ce n’était rien de grave. Il voulait savoir mais il avait compris qu’elle n’était pas prête à lui parler, pas tout de suite. C’était assez difficile de savoir qu’on avait raison sans vraiment en connaître les détails. Il regarda son verre un instant avant d’en avaler une nouvelle gorgée, le temps de recentrer ses pensées.

- Je voudrais que tu me croies quand je te dis que j’ai toujours été honnête avec mes sentiments. Et je t’assure que j’ai abandonné cette enquête, elle m’a trop coûté. J’aurais tellement voulu pouvoir t’expliquer tout dès ton réveil. Je ne me suis jamais attendu à ce que me pardonne tout de suite mais le temps à ruminer les mauvaises pensées, ça n’aide pas. Tu sais, j’ai tellement bataillé en espérant être là pour ton réveil. Je sais, je me répète.

Il ne savait pas quoi dire pour la convaincre qu’il ne mentait pas et qu’il était sincère. Il avait vraiment envie qu’elle comprenne même s’il était conscient d’avoir fait l’erreur de ne pas dire son métier assez vite. Il avait trop longtemps hésitez, pris entre différentes loyautés, sans vraiment savoir comment la placer. Il avait envie de lui demander ce qu’elle cachait, cette information de l’hôpital mais il ne voulait pas la brusquer, la forcer et lui laisser son temps. Il se serait volontiers arracher les cheveux. La situation était assez angoissante dans un certain sens, enfin pour lui. Il attendait de savoir ce qu’elle pensait de lui, de ce qu’il venait de dire encore une fois. Il avait été idiot, il ne pouvait le nier et il ne cesserait de le répété. Il s’en voulait tellement depuis un long moment, même bien avant la fusillade.

Il avait apprécier le frôlement de la main et avait envie d’aller la rechercher mais il se doutait que ce n’était pas la meilleure chose à faire et qu’il devait lui laisser le temps d’aller à son rythme pour lui faire de nouveau confiance. Il acceptait de prendre le temps qu’il faudrait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 24/05/2018
☇ Messages : 30
☇ Pseudo : Elinou
☇ Vos DC : //
☇ Avatar : Sophia Bush
☇ Crédits : Whovian (ava) XynApple (sign) PScrabble tumblr & rpgifx.tumblr (gifs)
☇ Âge : trente-deux ans (le 11 Février)
☇ Statut : Célibataire & maman d'une petite Eléane
☇ Occupation : Pilote de courses illégales
☇ Habitation : Centre


love is painful
☆☆☆

My dear Eléane

☇ RPs + Liens : Allan

Allan ♡ L'homme que j'ai toujours aimé, celui qui m'a trahis.
Eléane ♡ Ma fille, celle que j'ai eu avec Allan.

http://www.revolutionrpg.net/t4190-la-vie-est-un-tribunal-ou-tout-le-monde-se-permet-de-jugerhttp://www.revolutionrpg.net/t4191-evy-supercalifragilisticexpialidocious

MessageSujet: Re: I hate you, I love you ❖ allan&evy   Mer 30 Mai - 16:16

I hate you, I love youJe ne savais pas si je pourrais pardonner à Allan mais en tout cas, c’était bien parti pour actuellement. Il avait compris qu’il avait mal agi, il semblait s’être remis en question. C’était de bons points pour lui, pour l’amour que j’avais pour lui. Mais je n’en montrais rien, je restais stoïque. Je ne voulais pas non plus qu’il pense que tout était gagné et que j’allais le pardonner en un claquement de doigt. Parce que même si j’avais compris pourquoi il m’avait caché son vrai métier, je pouvais avoir la rancune tenace. Et surtout, je voulais qu’il rencontre Eléane avant de le laisser revenir dans ma vie. Elle était sa fille après tout et je préférais vivre sans lui que sans elle. C’était ma fille depuis huit mois, je l’aimais même si je n’avais pas voulu tomber enceinte, ce soir du jour de l’an. Mais je l’avais aimé dès que je l’avais eu dans mes bras. Alors il avait intérêt à tomber sous le charme de sa fille s’il voulait que je revienne. Il reprit la parole, me disant à quel point il aurait aimé être présent à mon réveil. Qu’il avait essayé d’être présent. Je pouvais comprendre qu’il avait eu envie de me voir, d’entendre de ma bouche que j’allais bien. Surtout que le médecin n’avait pas parlé de ma grossesse. Il avait dû imaginer le pire. J’étais surprise qu’il ait arrêté l’enquête mais je pouvais le comprendre également. Il faudrait peut-être que je lui dise que je faisais toujours des courses mais je le soupçonnais de s’en douter. Je n’avais pas prévue d’arrêter quand nous avions commencé à flirter alors ce n’était pas en disparaissant que j’allais arrêter. Même si ma grossesse avait été un frein. « Je te croie, ne t’inquiète pas pour ça. Il y a pleins de choses à prendre en compte. Je ne promets pas de te pardonner rapidement, tout dépendra de toi. Je vais faire des efforts mais il faudra que toi aussi. » Au moins, j’avais été honnête avec lui. Je lui avais expliqué qu’il avait des chances d’être pardonné un jour mais que cela n’aurait pas lieu s’il ne faisait pas d’efforts et qu’il tire des conséquences de ses actes passés. Mais si réellement il m’aimait, cela ne devrait pas lui poser trop de soucis. Je ne savais pas ce qu’Allan voulait ajouter mais je ne voulais pas non plus l’abandonner, pas tout de suite. Nous venions de nous retrouver mais je me rendais compte qu’il m’avait manqué. Plus d’un an sans le voir, cela avait été difficile.2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 24/05/2018
☇ Messages : 29
☇ Pseudo : Vania
☇ Vos DC : Aucun
☇ Avatar : Jesse Lee Soffer
☇ Crédits : Moi-même (alias Vanille des îles)
☇ Âge : 34
☇ Statut : Célibataire
☇ Occupation : Policier en pause carrière
☇ Habitation : Downtown

☇ RPs + Liens : Evy : Elle est la femme de ma vie.

http://www.revolutionrpg.net/t4192-allan-je-ne-suis-pas-quatermain-meme-si-j-aime-l-aventure

MessageSujet: Re: I hate you, I love you ❖ allan&evy   Mer 30 Mai - 20:02


Il hocha la tête alors qu’elle disait qu’elle le croyait, qu’il y avait plein de chose à prendre en compte mais qu’elle ne promet pas de lui pardonnera facilement, il comprenait qu’elle n’allait pas effacer l’ardoise de la sorte. Il ne se pardonnait pas lui-même de ne pas avoir eu le courage de lui dire ce qu’il faisait comme métier. Il avait toujours eu peur de la perdre et il l’avait perdu à cause de ça. Il devrait tout faire pour ne pas recommencer cette erreur.

- Même si au fond de moi, je l’espérais, je ne m’attendais raisonnablement pas à ce que tu me pardonnes tout de suite. Je comprends qu’il y a des efforts à faire et je ferais tous ceux qu’il y a faire. En te cherchant, j’étais prêt à tous les sacrifices et je le suis toujours. J’ai tellement eu peur de te perdre que j’ai fait l’inverse et je n’ai pas envie de recommencer, j’ai eu beaucoup de mal à te trouver, j’avoue que je n’espérais plus te trouver quand j’ai entendu ta sonnerie. J’aurais fait n’importe quoi pour te parler, t’expliquer. J’ai même fait mes recherches sans demander de l’aide, seul. Je ne voulais pas qu’on s’intéresse à toi de trop prêt. Même s’ils ne savent pas que tu étais mêlée aux courses.

Il serra les lèvres, il voulait lui dire toute la vérité, sur tout mais est-ce que c’était bon de tout lui dire ? Oui, il était préférable vu sa réaction la première fois. Il allait devoir trouver le courage de toujours lui dire la vérité, de ne pas être trop brutal non plus. Cela allait probablement être le plus dur pour lui. Enfin, il se débrouillait pas mal pour parler aux autres en temps normal mais là, on parlait d’Evy, pas de n’importe quelle femme, de n’importe quel homme. Il regarda sa main, qui trainait seule sur la table, sans vraiment savoir s’il devait encore la laisser là ou bien la retirer parce qu’elle ne le frôlerait plus. Il pinça les lèvres, son autre main sur le verre.

- Tu es à Vancouver depuis longtemps ? Comment ça s’est passé pour l’installation ?

Il ne savait pas comment agir, ni de quoi parler exactement mais il voulait savoir ce qui était arrivé à la jeune femme depuis qu’elle avait fui. Il s’inquiétait sincèrement pour elle, il avait réellement envie de continuer à lui parler de savoir comment ça se passait pour elle. Si elle s’en sortait bien et pourquoi pas l’aider si elle avait besoin d’aide. Même s’il n’avait pas trop de doute sur le faite qu’elle s’en sorte puisqu’elle était une femme forte et indépendante,
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 24/05/2018
☇ Messages : 30
☇ Pseudo : Elinou
☇ Vos DC : //
☇ Avatar : Sophia Bush
☇ Crédits : Whovian (ava) XynApple (sign) PScrabble tumblr & rpgifx.tumblr (gifs)
☇ Âge : trente-deux ans (le 11 Février)
☇ Statut : Célibataire & maman d'une petite Eléane
☇ Occupation : Pilote de courses illégales
☇ Habitation : Centre


love is painful
☆☆☆

My dear Eléane

☇ RPs + Liens : Allan

Allan ♡ L'homme que j'ai toujours aimé, celui qui m'a trahis.
Eléane ♡ Ma fille, celle que j'ai eu avec Allan.

http://www.revolutionrpg.net/t4190-la-vie-est-un-tribunal-ou-tout-le-monde-se-permet-de-jugerhttp://www.revolutionrpg.net/t4191-evy-supercalifragilisticexpialidocious

MessageSujet: Re: I hate you, I love you ❖ allan&evy   Jeu 31 Mai - 22:35

I hate you, I love youBon, au moins, Allan ne semblait pas décourager d’apprendre qu’il allait devoir faire des efforts pour espérer me reconquérir. Il allait devoir retrouver ma confiance et ça allait être difficile. J’avais déjà du mal à faire confiance en règle générale alors si en plus vous venez à me trahir, il faut vous accrocher pour que je vous redonne une chance. Ce n’était pas impossible mais c’était difficile. Sauf que je pensais à moi mais également à Eléane. Et puis, il y avait aussi mes sentiments toujours présents qui jouaient dans la balance. Il n’y aurait eu que moi, j’aurais refusé de revoir Allan, de lui parler, de le laisser s’expliquer… Mais je n’étais pas seule. Je ne devais plus réfléchir comme lorsque j’étais seule. Je ne pus m’empêcher de sourire légèrement quand il ajouta qu’il avait espéré que ce serait le cas. Mais il me connaissait suffisamment bien pour savoir que ce n’était pas aussi simple. Je fus cependant étonnée d’apprendre qu’il était le seul à savoir que je faisais partie du monde des courses. J’aurais pensé qu’il aurait donné tous les éléments de l’enquête à ses collègues mais il n’en était rien. Je hochais simplement la tête, ne voyant pas trop quoi ajouter. Je savais qu’il allait falloir que je rentre bientôt, ma voisine ne pouvait pas garder Eléane indéfiniment mais je n’avais pas non plus envie de quitter Allan aussi vite. Je voulais profiter encore un peu de sa présence près de moi. Même si je savais que nous serions amenés à nous revoir désormais, j’avais envie de profiter encore un peu. Car il m’avait quand même manqué. Alors que je pensais qu’il allait prendre congé, il me demanda comment se passait ma vie ici, à Vancouver. J’eus un petit sourire tout en regardant par la vitrine. « Je suis arrivée quelques jours après la fusillade. Les premiers temps ont été difficiles, le climat surtout. Et cet hiver aussi a été dur mais moins que ce que j’avais imaginé. J’ai enfin vu de la neige, c’était génial. » Je n’avais encore jamais vu la neige avant d’arriver à Vancouver. Ma mère ne gagnait pas spécialement d’argent alors il était difficile pour nous de prendre des vacances à la montagne pour aller skier. D’autant qu’elle était femme de ménage et ne pouvait pas prendre de trop longs congés. Alors voir la neige pour la première fois avait fait un choc.2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 24/05/2018
☇ Messages : 29
☇ Pseudo : Vania
☇ Vos DC : Aucun
☇ Avatar : Jesse Lee Soffer
☇ Crédits : Moi-même (alias Vanille des îles)
☇ Âge : 34
☇ Statut : Célibataire
☇ Occupation : Policier en pause carrière
☇ Habitation : Downtown

☇ RPs + Liens : Evy : Elle est la femme de ma vie.

http://www.revolutionrpg.net/t4192-allan-je-ne-suis-pas-quatermain-meme-si-j-aime-l-aventure

MessageSujet: Re: I hate you, I love you ❖ allan&evy   Sam 2 Juin - 23:50


Il écouta Evy dire que les premiers temps avaient été difficiles mais l’hiver a été moins dur que ce qu’elle avait imaginé. Elle semblait se réjouir d’avoir pu voir la neige. Il sourit, il était content qu’il y ait au moins un peu de positif dans cette histoire. Il se souvenait de son enfance, de ses voyages tous plus merveilleux les uns que les autres, la neige, l’étendue de sable, les mers parfaitement bleue,... mais étrangement, tout ça ne lui avait pas manqué alors qu’il avait été mis dehors.

- Je suis content qu’il y ait eu au moins un point positif. Tant mieux si c’était moins dur que ce que tu pensais. C’est vrai que le climat de notre pays par rapport à ici, c’est un autre monde. Tu ne t’es pas sentie trop seule ici ? Tu t’es vites fait de nouveau ami ?

Il ne voulait pas l’imaginer toute seule dans cette grande ville qui pourrait paraître froide et tellement impressionnante. Même s’il ne doutait pas sur les aptitudes à se débrouiller de la pilote. Elle était forte et indépendante, au risque de se répéter. Il l’admirait autant qu’il l’aimait, il reconnaissait son courage, peu de femme serait partie comme ça dans un autre pays, à l’opposé du sien. Il savait que tout le monde ne serait pas capable de le faire même avec le risque d’avoir tout le FBI à ses trousses. Certains avaient du mal à quitter leur racine, de quitter leur terre et leur coutume. Il pinça les lèvres et hocha la tête.

- Tu as quand même eu du courage de venir ici, dans un pays au climat complétement différent, à la culture bien différente, tout un système. Tout le monde ne l’aurait pas eu. Même avec la peur d’avoir le FBI aux fesses.

Il se sentait un peu idiot de lui dire ça mais il avait envie de lui dire ce qu’il pensait. Il voulait lui dire la vérité et en commençant par ça. Il attendait sa réaction avec une certaine peur. Il avait toujours l’impression de marcher sur des coquilles d’œufs. Il devait réapprendre à la connaître et surtout apprendre à ce qu’elle lui fasse confiance. Il ne savait pas encore ce qu’il pouvait dire ou pas, ce qu’il pouvait faire ou pas. Il devait réparer ses erreurs mais il n’était pas sûr d’avoir le bon fil recoudre ce qu’il avait déchiré. Il tenterait d’y aller à doucement, il ferait attention à ne pas la blessé mais surtout tout lui dire, pas qu’il y avait encore des choses à cacher mais parce que la vérité était parfois dure et il avait toujours peur de la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I hate you, I love you ❖ allan&evy   

Revenir en haut Aller en bas
 
I hate you, I love you ❖ allan&evy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» I hate you, I love you ~ Gobb
» (+18) Halisper - Hate that I love you.
» i hate u i love u ✗ #nahri
» Love me now or hate me forever!
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: DANS LES RUES DE VANCOUVER ! :: Downtown :: Rue Marchande-
Sauter vers: