AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Une délicieuse tentation (Stan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 739
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : erwin friedrich
☇ Avatar : Harvey Newton-Haydon
☇ Âge : 24 ans
☇ Statut : amoureux de mon meilleur ami, le coeur broyé par l'horreur que je lui ai fais vivre, en quête de rédemption et désireux de réparer mes fautes, d'affronter ce que je suis.
☇ Occupation : actuellement caissier dans un supermarché. J’enchaîne les heures pour m'assurer un train de vie correct, permis par la bienveillance de mon propriétaire, qui me fait un loyer correct. Ce n'est pas tous les jours facile, mais j'essaye de me satisfaire de cette vie qui s'offre à moi.
☇ Habitation : un studio, situé dans le jardin d'un couple bienveillant à mon égard.


"La rédemption, c'est la croyance qu'une transformation par l'amour est toujours possible, et qu'il y a donc quelque chose qui peut être repris, relevé, sauvé."
☇ RPs + Liens :
gabriel (1) - (fini)
stanislas (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
stanislas (2) - (fini)
stanislas (3) - (fini)
stanislas (4) - (fini)
gabriel (3) & stanislas (5) - (fini)
stanislas (6) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
stanislas (7) - (fini)
stanislas (8) - (fini)
stanislas (9) - (fini)
gabriel (5) & stanislas (10) - (en cours)
stanislas (11) - (fini)
stanislas (12) - (en cours)

http://www.revolutionrpg.net/t1206-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxurehttp://www.revolutionrpg.net/t1212-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxure

MessageSujet: Re: Une délicieuse tentation (Stan)   Sam 17 Fév - 12:26

Contrairement que par le passé, je savoure ces moments coquins entre nous. J’ai lâché toute fierté pour me laisser couler en ta compagnie et assumer ces desseins qui se nichaient aisément dans mon esprit lorsque mon regard se posait sur des formes viriles, notamment les tiennes. Face à ton espièglerie, à cette confiance affichée, ma culpabilité semble moins cruelle que durant les mois précédents. Je sens que ton âme se détend à mon contact, que tu goutes au bonheur que je te procure et cela me fait un bien fou. Cela m’apaise profondément, me permets de lâcher prise et d’être moi-même à tes côtés, sans plus aucune barrière. Notre complicité éclate, rend cet instant cocasse plus envoutant. Cette intimité entre nous me rend gourmand et je désire ardemment te faire la même chose. Je veux griser tes sens, te faire gémir et jouir sous mes doigts et ma bouche. Si j’use d’un ton espiègle, je m’applique à avoir ton consentement, car il me semble indispensable de l’avoir. L’idée semble te plaire puisque j’ai droit à ton sourire et des paroles franches. Je le peux et cette idée me ravit terriblement alors que tu retires ton pantalon et ton boxer sans plus attendre. Je te laisse faire, relâche l’emprise de tes doigts avant de venir glisser mes doigts sous ton haut pour te le retirer. « Parfait alors. J’ai envie de te voir nu. Tu es tellement beau. » Je murmure contre tes lèvres que j’embrasse de manière voluptueuse, légèrement en te retirant ton haut. Mon regard pénétrant se plonge dans tes rétines avant de venir contempler tes formes que ce soit de mon regard, de mes doigts ou de ma bouche. Je te caresse, embrasse ta nuque, glisse le contact humide de mes lèvres sur les parcelles de ton torse avant de me retrouver à mon tour au sol pour déposer des baisers plus gourmands. Mon regard ne te quitte pas, je viens embrasser ta virilité doucement, la lippe doucement pour la sentir se tendre plus fermement, un sourire complice ornant mes lèvres. Je te taquine de cette manière de longues secondes tout en continuant de caresser tes cuisses et tes aines de mes doigts fins et chauds. Je te sens gémir et je m’enivre de cet effet avant de prendre ton excitation entre mes lèvres. Je la dévore d’abord sagement avant de me montrer plus gourmand sans quitter ton regard un seul instant. Je me montre doux, sensuel, mais légèrement plus pervers que nos précédentes fois. Je veux que tu te laisses couler dans l’ivresse de la luxure et je compte bien goûter le résultat de ton exaltation. Laisses-toi aller, Stan.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 890
☇ Pseudo : demon dance (emeline).
☇ Vos DC : aucun.
☇ Avatar : nicolas simoes.
☇ Crédits : SWEET DISASTER.
☇ Âge : 25 ans. (13/07)
☇ Statut : méfiant mais amoureux, il serait prêt à replonger la tête la première dans ce torrent d'amour qui l'envahit... si seulement son oncle ne le mettait pas en garde sur les facteurs néfastes de cette affection trop puissante.
☇ Occupation : fleuriste, ayant repris ses études en biologie dans le but de devenir enseignant-chercheur en botanique (donc botaniste).
☇ Habitation : chez son oncle Gabriel, dans une villa à l'est.



rps en cours - felipe (19) - felipe (20)


rps terminés.
felipe (1) + gabriel (1) + felipe (2) + felipe (3) + felipe (4) + felipe + gabriel (1) + felipe (5) + felipe (6) + felipe (7) + gabriel (2) + gabriel (3) + sms + felipe (8) + felipe + gabriel (2) + felipe (9) + gabriel (4) + felipe (10) + gabriel (5) + gabriel (6) + felipe (11) + felipe (12) + felipe (13) + felipe (14) + felipe + gabriel (3) + gabriel (7) + felipe (15) + felipe (16) + felipe (17) + felipe (18) + quatuor (1)



http://www.revolutionrpg.net/t1199-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17366http://www.revolutionrpg.net/t1208-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17441

MessageSujet: Re: Une délicieuse tentation (Stan)   Sam 17 Fév - 14:36

C'est à ton tour de honorer mes courbes bien réactives au contact de tes mains. Tu commences par éveiller mon corps, même s'il est déjà bien chaud depuis que j'ai joué avec ta queue, jusqu'à t'amener à la jouissance. Je savoure ton baiser, te laisse retirer mon t-shirt sans crainte. Je n'angoisse pas à l'idée de ne pas te plaire, mais j'en reste quand même gêné, car je ne suis pas encore vraiment à l'aise avec mon corps. Tu m'embrasses le torse, me caresses de tes mains habiles, avant de glisser à mes jambes. Tu m'observes avec tendresse et désir, avec cette fougue clairement palpable qui me rend dingue. J'aime savoir à quel point je t'excite - j'aime le voir, le sentir. Cela me chamboule, mais me fait un bien fou. Cela me fait quand même bizarre d'être complètement dénudé, sans aucun tissu pour me protéger. Tu peux m'admirer sans que je ne puisse me cacher. J'oublie bien vite mon malaise quand ta bouche traîne quelques baisers derrière elle contre ma verge. Elle se tend au contact de tes lèvres pulpeuses et humides, d'autant plus quand tu la laisses s'immiscer à l'intérieur. Tu m'empoignes de ta bouche gourmande, en continuant d'effleurer mes aines et cuisses de tes mains. Je suis déjà au bord de l'explosion alors que tu viens de commencer. Ma tête se balance en arrière, mes paupières se ferment, tandis que je me retiens à tes cheveux pour ne pas tomber. J'ai l'impression de vaciller tant le plaisir est insoutenable, vif, intense. Tu m'emportes avec toi dans cette extase, et je gémis sans me restreindre. Parfois j'ouvre les yeux et baisse la tête pour te regarder faire, avant que le plaisir ne revienne m'envahir avec trop de puissance au point que je suis contraint de me plonger dans le noir complet. Je continue de caresser tes cheveux, de t'inciter à continuer. « Lip... c'est trop bon... » On dirait que tu as fait ça toute ta vie. C'est presque frustrant de sentir autant d'extase me dévorer. Tu continues de glisser ta langue contre mon sexe durci, et je me laisse entraîner par tout ce que tu me fais ressentir. C'est tellement agréable avec toi que je peux que plonger. Mes soupirs suivent le rythme de tes vas et viens, et s'accélèrent quand tu adoptes un rythme précipité. C'en est trop pour moi, je sens que j'atteins l'orgasme contre ta bouche. Je ne te préviens pas, tu dois le sentir que c'est proche, et j'explose complètement entre tes lèvres. Tu ne retires pas mon sexe, tu savoures le goût de ma jouissance. Quand on a terminé, je ne suis plus capable de tenir debout et je m'écroule contre toi. Je m'avachis sur tes cuisses en enroulant mes bras autour de ton cou pour me presser contre toi. Nos corps enflammés se collent dans une étreinte réjouissante. « Tu aimes... ? » Je demande concernant le fait que tu as avalé. Je ne veux pas que tu t'y obliges, mais tu sembles avoir pris un certain plaisir. Ma bouche titille ton cou par quelques baisers tendres, avant de sucer le lobe de ton oreille. « J'ai envie que tu me fasses l'amour sous l'eau chaude. » J'exprime mon désir avec sensualité, sans te préciser que je n'ai pas la force de me relever. Peut-être que tu réussiras à me porter. En tout cas je positionne de nouveau mon visage face au tien, pour lier nos lèvres avec fougue, tandis que ma main se loge dans tes cheveux, au dessus de ta nuque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 739
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : erwin friedrich
☇ Avatar : Harvey Newton-Haydon
☇ Âge : 24 ans
☇ Statut : amoureux de mon meilleur ami, le coeur broyé par l'horreur que je lui ai fais vivre, en quête de rédemption et désireux de réparer mes fautes, d'affronter ce que je suis.
☇ Occupation : actuellement caissier dans un supermarché. J’enchaîne les heures pour m'assurer un train de vie correct, permis par la bienveillance de mon propriétaire, qui me fait un loyer correct. Ce n'est pas tous les jours facile, mais j'essaye de me satisfaire de cette vie qui s'offre à moi.
☇ Habitation : un studio, situé dans le jardin d'un couple bienveillant à mon égard.


"La rédemption, c'est la croyance qu'une transformation par l'amour est toujours possible, et qu'il y a donc quelque chose qui peut être repris, relevé, sauvé."
☇ RPs + Liens :
gabriel (1) - (fini)
stanislas (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
stanislas (2) - (fini)
stanislas (3) - (fini)
stanislas (4) - (fini)
gabriel (3) & stanislas (5) - (fini)
stanislas (6) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
stanislas (7) - (fini)
stanislas (8) - (fini)
stanislas (9) - (fini)
gabriel (5) & stanislas (10) - (en cours)
stanislas (11) - (fini)
stanislas (12) - (en cours)

http://www.revolutionrpg.net/t1206-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxurehttp://www.revolutionrpg.net/t1212-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxure

MessageSujet: Re: Une délicieuse tentation (Stan)   Sam 17 Fév - 16:32

Je t’offre cette gâterie avec délice, sans aucune pudeur et hésitation. Je désire enflammer tes sens, te rendre à fleur de peau pour que tu savoures le bien être que procure la luxure. Je savoure ce plaisir que j’instaure au creux de tes reins. Je le laisse happer ton être sans te procurer la moindre frustration. Je veux que tu te délectes de ces sensations intenses, comme je le fais lorsque tu me les procures ou que je te les offre. Je me montre conquérant, lent, sensuel, mais parfois avide et passionné. Je distille ces caresses du bout de mes lèvres, de ma langue, savoure la fermeté de ta virilité, qui ne cesse de gonfler de plaisir. Elle se gorge de ce sang qui s’accumule à sa pointe, chaque nerf est titillé et l’effet est étourdissant. Je le sens dans tes soupirs, dans le rythme de ta respiration, dans la pression de tes doigts dans mes cheveux. Tu plonges dans cette ivresse, n’y résiste pas, succombe de plus en plus face à ces vagues de plaisir qui assaillent tes entrailles. Parfois, tu me regardes, quelques secondes avant que je ne frôle un point trop sensible qui te fait perdre contenance. J’insiste sur ses points à chaque fois, les lèches en exagérant sur la pointe de ta virilité, que je sens prête à exploser. Cela ne me fait pas peur, l’envie de savourer ton nectar est toujours source d’excitation pour moi. Je savoure chaque goûte qui s’extirpe de ta chair et il ne faut pas bien longtemps pour sentir ce jus s’épandre au creux de ma bouche. Je le déguste, réalise les derniers mouvements de vas et vient avant de le relâcher. Tu es au fond du gouffre et perd toute contenance. Je te sens t’écrouler sur mes cuisses. Mes doigts retiennent ta chute pour éviter que tu bascules en arrière tandis que tu enroules tes bras autour de ma nuque. Je souris à ta question, me pince la lèvre. « J’adore. » Je déclare doucement contre ton oreille. « Surtout quand tu jouis de cette manière et t’écroule face à tant de bien-être. Je suis un peu pervers, non ? » Je continue en venant rire tendrement avant de sentir ta bouche sucer le lobe de mon oreille. Putain, tes mots, Stan… L’idée rend mon excitation plus ferme. Elle avait repris de l’importance grâce à tes gémissements, mais elle s’affermit de nouveau, d’autant plus lorsque tu m’embrasses avec tant de fougue. « Avec plaisir… » Je souffle entre deux baisers alors que mes mains se glissent sous tes cuisses. Je les agrippe fermement, prend de l’impulsion pour nous soulever tous les deux, mais je réussis tout juste à nous faire tomber sur le canapé. Cela me fait rire, tout comme toi alors que nos lèvres se retrouvent avec d’autant plus d’entrain. Mon cœur bat la chamade, je me laisse dévorer par ce petit bonheur, mais je reste déterminer à réaliser tes désirs alors après deux baisers, je réitère l’effort, y parvient et on retrouve la douche. Ma virilité contre la tienne, je gémis avant de te plaquer tendrement contre la paroi de la douche. Mon souffle est brûlant, saccadé alors que je te laisse actionner l’eau. Ma bouche vient se loger dans ta mâchoire, ta nuque alors que je relâche mon emprise, mais reste solidement attaché à ton bassin. Je bande, tu dois bien le voir alors que je me frotte contre toi, laissant juste nos corps s’apprivoiser de nouveau avec délice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 890
☇ Pseudo : demon dance (emeline).
☇ Vos DC : aucun.
☇ Avatar : nicolas simoes.
☇ Crédits : SWEET DISASTER.
☇ Âge : 25 ans. (13/07)
☇ Statut : méfiant mais amoureux, il serait prêt à replonger la tête la première dans ce torrent d'amour qui l'envahit... si seulement son oncle ne le mettait pas en garde sur les facteurs néfastes de cette affection trop puissante.
☇ Occupation : fleuriste, ayant repris ses études en biologie dans le but de devenir enseignant-chercheur en botanique (donc botaniste).
☇ Habitation : chez son oncle Gabriel, dans une villa à l'est.



rps en cours - felipe (19) - felipe (20)


rps terminés.
felipe (1) + gabriel (1) + felipe (2) + felipe (3) + felipe (4) + felipe + gabriel (1) + felipe (5) + felipe (6) + felipe (7) + gabriel (2) + gabriel (3) + sms + felipe (8) + felipe + gabriel (2) + felipe (9) + gabriel (4) + felipe (10) + gabriel (5) + gabriel (6) + felipe (11) + felipe (12) + felipe (13) + felipe (14) + felipe + gabriel (3) + gabriel (7) + felipe (15) + felipe (16) + felipe (17) + felipe (18) + quatuor (1)



http://www.revolutionrpg.net/t1199-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17366http://www.revolutionrpg.net/t1208-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17441

MessageSujet: Re: Une délicieuse tentation (Stan)   Lun 19 Fév - 18:39

Tu insistes bien sur les points qui me rendent sensible. Tu appuies là où ça me rend le plus tremblant et excité. Alors tu titilles la pointe de mon sexe, le provoque du bout de ta langue pour me faire défaillir. Tu réussis carrément à me faire atteindre le septième ciel pour cette fellation. Le désir brûlant enflamme mes reins, et mes gémissements ne tardent pas à être expulsés. Je ne suis plus que volupté et désir, à cause de tes caresses lascives qui me rendent chaud. Je finis par exploser au creux de ta bouche, et m'écrouler contre toi. J'atterris sur tes cuisses et initie un contact plus tendre. « Un peu beaucoup. » Je te souris avec amusement, amour et bonheur, avant de t'embrasser. Notre étreinte me permet de reprendre mon souffle, mais elle ne tarde pas à m'exciter de nouveau. Comme si nos préliminaires n'avait pas éteint ma soif de toi. Comme si c'était trop peu. Alors je te propose un moment charnel sous la douche, que tu acceptes volontiers. Tu m'entraînes dans ton élan en essayant de me soulever, mais tu manques de force car on termine l'un contre l'autre sur le canapé. T'entendre rire est un véritable délice, à tel point que je mêle le mien au tien. On s'amuse de cette glissade, comme de parfaits amoureux qui ne se soucient de rien. C'est fou comme ça fait du bien, de perdre son temps à aimer et être heureux. Tu refais une tentative et réussis, alors je plane, porté par tes bras forts. Quand tu me reposes dans la douche, le plaisir est toujours aussi conséquent. Tu me plaques contre le mur, pendant que j'actionne le jet d'eau chaud. Nos virilités se heurtent dans des effleurements lascifs, et nos bouches suivent les mêmes mouvements. Je te laisse te frotter contre moi, avant de me retourner pour t'inviter à me faire l'amour. Tu ne tardes plus à te fondre en moi dans des vas et viens lents et succulents. Je plane tellement avec toi. Je me laisse faire durant de plusieurs minutes, en laissant le plaisir s'imprégner en moi avec une intensité palpable. Je gémis et ferme les yeux pour laisser l'excitation me happer complètement. Tes baisers dans le cou ne font que renforcer ce sentiment puissant. Quand tu exploses une nouvelle fois, je te suis rapidement, avant de me retourner pour te sourire. Je t'embrasse ensuite d'un rythme affolé, ayant à peine récupéré mon souffle. On se douche, puis on sort. J'attrape une serviette étendue sur un meuble, et te couvre le dos avec. Je m'approche et te souris, pour rendre mes gestes bien complices. Je t'essuie, en restant nu devant nu, comme si j'en oubliais ma nudité. Je t'embrasse avant d'en prendre une autre pour sécher tes cheveux. Mes mains prennent ton crâne entre elles et secouent la serviette précipitamment. Je te vole encore un baiser. C'est un délice de partager ce genre de moments avec toi. « Bon, peut-être que tu vas rester propre cette fois. » Je souris pour te taquiner, avant de prendre la serviette pour la faire tenir autour de ma taille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 739
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : erwin friedrich
☇ Avatar : Harvey Newton-Haydon
☇ Âge : 24 ans
☇ Statut : amoureux de mon meilleur ami, le coeur broyé par l'horreur que je lui ai fais vivre, en quête de rédemption et désireux de réparer mes fautes, d'affronter ce que je suis.
☇ Occupation : actuellement caissier dans un supermarché. J’enchaîne les heures pour m'assurer un train de vie correct, permis par la bienveillance de mon propriétaire, qui me fait un loyer correct. Ce n'est pas tous les jours facile, mais j'essaye de me satisfaire de cette vie qui s'offre à moi.
☇ Habitation : un studio, situé dans le jardin d'un couple bienveillant à mon égard.


"La rédemption, c'est la croyance qu'une transformation par l'amour est toujours possible, et qu'il y a donc quelque chose qui peut être repris, relevé, sauvé."
☇ RPs + Liens :
gabriel (1) - (fini)
stanislas (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
stanislas (2) - (fini)
stanislas (3) - (fini)
stanislas (4) - (fini)
gabriel (3) & stanislas (5) - (fini)
stanislas (6) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
stanislas (7) - (fini)
stanislas (8) - (fini)
stanislas (9) - (fini)
gabriel (5) & stanislas (10) - (en cours)
stanislas (11) - (fini)
stanislas (12) - (en cours)

http://www.revolutionrpg.net/t1206-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxurehttp://www.revolutionrpg.net/t1212-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxure

MessageSujet: Re: Une délicieuse tentation (Stan)   Lun 26 Fév - 19:00

Tu es tellement beau lorsque l’extase habite tes traits que je me délecte de la lueur brillante de tes prunelles tout comme de l’ambition qui te gagne. Tu sembles te métamorphoser sous mes doigts, ma bouche et mon corps que je peux que me laisser emporter par ce bonheur grandissant que tu fais jaillir au fond de ma poitrine. Cela me fait presque oublier l’horreur que nous avons vécu, comme si cela ne pouvait pas en être autrement. Aujourd’hui, grâce à toi, je me sens bien pour la première fois de ma vie. Il a juste fallu que j’accepte l’amour que je te porte, l’assumer et te le partage. Je veux continuer à te voir rire de cette manière, à sentir ce bien être envahir chaque parcelle de ton être. Alors, je décide de répondre à chacun de tes désirs. Lorsque tu m’invites à te faire l’amour dans la salle de bain, je t’y conduis en usant de toutes mes forces. Notre complicité éclate. Tu te donnes autant que je me donne à toi et nos corps se retrouvent sous la pluie battante de l’eau qui s’écoule de la pomme de douche. Nos lèvres se lient, nos corps se frôlent tandis que nos doigts arpentent la chair de l’autre. L’envie se fait plus intense, plus forte, plus dévastatrice. Nos soupirs se mêlent à nos baisers, nos gémissements s’expriment à la moindre respiration avant que tu ne te retournes pour m’offrir tes reins. Mon regard déguste cette vision, tout comme mes doigts qui glissent sur ta peau humide. Mes reins viennent se coller au tien, ma bouche vient glisser contre ta nuque, ton oreille, ton omoplate. Je m’enivre de ton odeur, de la fermeté de ta protubérance que je caresse tandis que j’investie doucement ton bassin. Je te fais mien, laisse cette chaleur envahir mon échine alors que j’apprivoise de nouveau tes courbes. Je te dévore avec douceur, oscille mon bassin contre le tien dans des mouvements lents et jouissifs. Nos mouvements s’harmonisent, nos corps ne font plus qu’un alors que nous nous laissons gagner par le plaisir à l’état pur. Ton corps se donne au mien et je me donne au tien et l’explosion est réelle et profonde. Ma peau est brûlante tout comme la tienne et le jet d’eau ne semble pas en mesure d’amoindrir la violence de nos rythmes cardiaques endiablés. Cela nous fait rire légèrement alors que nos bouches se retrouvent. Satisfait, nous décidons de laver la chair de l’autre. Nos regards sont emplis de malice et tu te montres même moins timide en me permettant d’admirer ton corps nu. Je me laisse faire par la coupe de tes doigts, lorsque tu décides de me sécher. Je me contente juste de te sourire et vient en faire de même avant qu’on retrouve le canapé simplement vêtu de nos serviettes de bain. Je me laisse tomber sur le canapé, te laisse prendre place contre moi où mes doigts ne peuvent pas s’empêcher de frôler tes fins muscles. Mon envie de toi n’est pas totalement rassasiée. Une idée se niche dans mon esprit tandis que ma bouche arpente l’arrête de ton épaule. « Tu sais ce qui me ferai réellement plaisir ? » Je murmure contre ton oreille tandis que tu m’offres toute ton attention. « J’ai envie que tu me fasses l’amour. Sentir ta bouche, tes doigts, tes reins sur ma peau. J’en meurs d’envie… » Ma voix est grave, suave tandis que je continue de caresser doucement ton torse. Je ne suis jamais rassasié dans ce domaine, surtout quand c’est trop bon comme je le vis avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 890
☇ Pseudo : demon dance (emeline).
☇ Vos DC : aucun.
☇ Avatar : nicolas simoes.
☇ Crédits : SWEET DISASTER.
☇ Âge : 25 ans. (13/07)
☇ Statut : méfiant mais amoureux, il serait prêt à replonger la tête la première dans ce torrent d'amour qui l'envahit... si seulement son oncle ne le mettait pas en garde sur les facteurs néfastes de cette affection trop puissante.
☇ Occupation : fleuriste, ayant repris ses études en biologie dans le but de devenir enseignant-chercheur en botanique (donc botaniste).
☇ Habitation : chez son oncle Gabriel, dans une villa à l'est.



rps en cours - felipe (19) - felipe (20)


rps terminés.
felipe (1) + gabriel (1) + felipe (2) + felipe (3) + felipe (4) + felipe + gabriel (1) + felipe (5) + felipe (6) + felipe (7) + gabriel (2) + gabriel (3) + sms + felipe (8) + felipe + gabriel (2) + felipe (9) + gabriel (4) + felipe (10) + gabriel (5) + gabriel (6) + felipe (11) + felipe (12) + felipe (13) + felipe (14) + felipe + gabriel (3) + gabriel (7) + felipe (15) + felipe (16) + felipe (17) + felipe (18) + quatuor (1)



http://www.revolutionrpg.net/t1199-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17366http://www.revolutionrpg.net/t1208-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17441

MessageSujet: Re: Une délicieuse tentation (Stan)   Lun 26 Fév - 20:31

On se retrouve finalement sur le canapé, après avoir fait l'amour tendrement et s'être séchés mutuellement. J'adore les sensations intenses que tu me procures. Alors je m'assois contre toi, toujours enroulé d'une serviette au niveau de la taille. Je n'essaye pas de me dépêtrer de ton emprise, juste de profiter de cette étreinte, de relaxer. Tes baisers contre mon épaule et mon cou suffisent à me détendre complètement. Tu te décides à m'avouer un secret sur tes désirs, ce qui m'intrigue et m'étonne à la fois. Je pensais que je t'avais donné tout ce que tu voulais, mais il semblerait que tu sois insatisfait malgré tout. Je tourne la tête pour en savoir davantage. « Non, dis-moi ? » Cela semble te mettre en confiance car tu me dévoiles ton envie avec fougue. Tu aimerais que je te fasse l'amour, que je joue avec ton corps de ma bouche, mes mains, mon sexe. Que je mette feu à tes courbes. Je sens dans ta voix que c'est une profonde envie qui t'anime depuis quelque temps. Je suis content que tu oses la formuler, je me demandais d'ailleurs si tu avais envie qu'on inverse les rôles mais je n'osais jamais te questionner. Alors même si ta requête me surprend et me tord le ventre, j'essaye d'être conciliant et compréhensif. Après quelques secondes à ne pas savoir quoi répondre, je viens t'embrasser avec affection, comme pour te faire comprendre que j'ai entendu ton désir et que je vais essayer de le combler. « Tu veux faire ça comment ? Je veux dire... » Je parle de la position mais ma gêne habituelle m'empêche de trouver les mots. Tu ne me forces pas à les dire, tu as saisi ce que j'entendais par là, c'est pourquoi tu me pousses en avant pour retrouver ta liberté de bouger. Je m'assois alors, en te regardant te positionner. Ce que j'aperçois m'étonne. Tes jambes sont pliées, tes genoux touchent le canapé. Tes mains se maintiennent à l'accoudoir du canapé, tandis que ton corps se courbe en arrière pour mettre tes fesses en évidence. Tu t'es mis à quatre pattes devant mes yeux ébahis. J'ai l'air d'un con, je ne sais même pas comment réagir. « Oh ok... Tu es sûr ? » Je ne m'attendais pas à ça. Je trouve la position tellement particulière... ça ne me viendrait pas à l'idée de me mettre comme ça... je me demande alors si ça t'excite qu'il puisse y avoir réciprocité. J'essaye de ne pas porter de jugement, trouvant quand même cette position peu respectueuse... je t'aime tellement que j'ai du mal à vouloir te faire l'amour comme ça... Ce n'est pas très complice et doux comme je le voyais l'acte charnel mais si c'est ce que tu veux... Je me décompose un instant, en attendant ton signe de tête d'approbation. Tu le veux réellement. Alors je me redresse en me retenant sur mes genoux, pour me placer derrière toi. Je me penche en avant pour embrasser ton cou, ta colonne vertébrale tout le long, et la base de tes fesses. Je sens ta réaction de plaisir, tu soulèves ton fessier dans un frisson nerveux. Alors j'appuie mes lèvres dessus à nouveau, et l'impulsion se crée encore. Tu ne tardes pas à gémir. Bon Dieu tu prends déjà ton pied... C'est donc te soumettre qui te rend autant avide ? Je l'ignorais. Mais j'aurais dû le savoir. Je n'ai certainement pas voulu le voir. Je n'étais pas encore prêt à dominer, je voulais juste être blotti dans tes bras, pour reprendre confiance. Je crois que tu l'as su, que tu n'as pas voulu me brusquer avec des envies que je n'étais pas encore prêt à tolérer. T'entendre rugir de plaisir me tord l'estomac et m'excite au plus haut point. Alors je te le fais sentir en retirant ma serviette et en laissant ma virilité tendue se coller entre tes fesses. Je les sens bouger contre ma verge, pour la sentir davantage j'imagine. Je suis terriblement gêné par tes réactions, mais j'essaye de ne rien laisser paraître. Mes deux attrapent ton bassin pour le coller davantage au mien. Tu savoures, gémis plus fort. Alors je dois me fondre en toi à cet instant. C'est bizarre d'être derrière toi comme ça. Je me penche de nouveau pour atteindre ton oreille que je mordille. « Je reviens. » Je lui dis pour marcher jusqu'au meuble du salon et y attraper le lubrifiant que tu as tant de fois utiliser sur moi. Je me replace derrière toi. J'ai envie de te proposer de le mettre contre ma queue, mais je crois que je dois me comporter comme un vrai mâle et tout maîtriser. J'en glisse alors contre ma main, avant de le répandre partout sur mon sexe. Je le jette au sol, maintiens ta hanche pour m'insérer en toi. C'est agréable et réchauffe ma virilité bien gonflée. J'ignore si je m'y prends bien, si ça te plaît, j'ai l'impression d'être vraiment maladroit. J'exerce quelques vas et viens lents et tendres pour ne pas provoquer de douleur en toi. J'essaye de ne pas me perdre dans le doute, ou de trop réfléchir. J'essaye de me laisser emporter par le désir qui semble t'animer... mais je le fais surtout pour toi. Je continue en douceur, sans vraiment rythmer plus mon bassin. Je crois que je tremble un peu, mais je veux juste que tu atteignes l'extase.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une délicieuse tentation (Stan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une délicieuse tentation (Stan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» [Dan/Rose] Un repas succulent pour une compagnie délicieuse
» [Bordeaux] Je résiste à tout, sauf à la tentation [Cédric]
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» Une histoire de clés! [Stan & Gwen ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: Boites à Archives :: RPs-
Sauter vers: