AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 how would you feel if - lyhla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 27/07/2017
☇ Messages : 231
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : harley stevenson
☇ Avatar : bridget regan
☇ Crédits : avatar by sunlight, gif unknown
☇ Âge : 36
☇ Statut : Mariée (avec son ex)
☇ Occupation : médecin légiste
Lylah, ton souvenir en moi luit comme un ostensoir.
Il n'y a pas d'âge pour réapprendre à vivre. On dirait même qu'on ne fait que ça toute sa vie : repartir, recommencer, respirer à nouveau. Comme si on n'apprenait jamais rien sur l'existence. Sauf parfois une caractéristique de soi-même, une endurance, une vaillance, une légèreté, quand ce n'est pas une impuissance, une lâcheté.

☇ RPs + Liens : lyhla ღ damian ♧ thalia

how would you feel if - lyhla
here I am ~ Thalia & Ainsley

http://www.revolutionrpg.net/t3162-dc-some-say-in-life-you-re-gonna-get-what-you-give-ft-bridget-reganhttp://www.revolutionrpg.net/t3243-la-terre-seule-me-rassure-quelle-que-soit-la-part-de-boue-qu-elle-contient-ainsley-pryce#49501

MessageSujet: how would you feel if - lyhla    Mer 3 Jan - 22:23

Les résultats étaient tombés il y a plus d'une semaine. Tout d'abord, légitimement, j'ai cru à une mauvaise plaisanterie. Cela ne pouvait être possible. Cela était tout bonnement impossible. Allen Hamilton. Il s'appelait Allen Hamilton. Fils de clerc de notaire, enfant de bonne famille, était père. Ça ne pouvait être que lui. Pourtant, je n'étais pas tombée enceinte ce soir là. Jamais. Et cette douleur lancinante dans mon abdomen que l'on pensait n'être qu'une colique néphrétique s'était révélée être une simple appendicite... J'avais observé ma cicatrice sous toutes les coutures ; effectivement celle-ci était plus courbée et plus longue que le résultat d'une simple appendicectomie mais à bien y regarder, elle ressemblait fortement aux stigmates d'une césarienne.
J'en avais perdu le sommeil. J'avais aussitôt contacté l'hôpital St John's ou l'on m'avait informé que le docteur John Fillerman avait pris sa retraite depuis quelques années. Quelle ne fut pas ma déception d'apprendre que ce dernier luttait contre la maladie d'Alzheimer. C'était bien pratique ! Et ce fichu dossier perdu dans les méandres des archives et pour lequel on me promettait une copie dans plusieurs mois... je ne pouvais décemment pas attendre plusieurs mois ! J'avais demandé une seconde analyse. Et une troisième. Et une autre jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien dans l'éprouvette, jusqu'à ce que s'imprime en moi ce fatidique pourcentage de 100%. Et comme j'avais foi en la science, nul servait de nier l'évidence plus longtemps : j'avais vécu dans le mensonge depuis plus de vingt ans. On avait pris mon bébé alors que je n'étais qu'une adolescente. On m'avait privée de toute chance de connaître mon enfant ! C'était un véritable cauchemar.

« Bonjour Lyhla.  » Fis-je en poussant timidement la porte, les bras chargés d'un énorme bouquet de lys blanc que je déposais sur la table de nuit de Lyhla. Je n'avais attendu que le feu vert de l'équipe médicale pour me ruer vers mon fleuriste favori. Et, comme tout était pour moi chargé de symboles, j'espérais que Lyhla comprenne par ce choix particulier que je l'aimais d'un amour sincère, mais aussi qu'elles symbolisaient bien d'autres choses encore... peut-être cela était-il trop subtile. Peut-être ne verrait-elle qu'une jolie composition florale et non pas ce qui se cachait derrière les premiers sentiments qu'évoquent les lys...
Je m'approchais du lit, à pas lents, le visage défait. Les traits tirés, à la fois par le manque de sommeil mais aussi par des révélations qui m'avaient bouleversées toute la semaine, je tentais d'arborer mon plus beau sourire. Rien n'y faisait. Sourire m'était douloureux. Sourire étirait mes zygomatiques à l'extrême et faisait apparaître mon menton osseux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 16/12/2017
☇ Messages : 26
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Ezelia Gabriel, Thalia A. Hellmett
☇ Avatar : Katheryn Winnick
☇ Crédits : @Angie
☇ Âge : 32 ans (28/05/1985)
☇ Statut : Remariée avec son ex-femme
☇ Occupation : Lieutenant de police (en congé)
☇ Habitation : Quartier Ouest

☇ RPs + Liens : w/ Ainsley Pryce -> ꝏ

http://www.revolutionrpg.net/t3858-dc-lyhla-elder-what-if-i-still-love-you

MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    Mer 3 Jan - 22:45

« Bonjour Lyhla. » Lyhla releva la tête de son oreiller, où elle était auparavant en train de soupirer, souffler, et pester contre les programmes abrutissants de l'hôpital. Pourquoi est-ce qu'aucune chaîne ne passait quelque chose d'intéressant ? Elle avait fini par s'arrêter sur du sport, mais voir des mecs courir en maillots ouverts aux aisselles n'était pas excitant, mais alors pas du tout. Et pas uniquement parce qu'elle préférait les filles. Alors l'arrivée d'Ainsley fut une délivrance. Elle en profita pour éteindre la télévision – petit privilège des policiers : la chambre simple et la télévision – et se redressa contre son oreiller. « Salut. » Elle avait la voix encore rauque, les yeux encore un peu cernés, mais elle espérait que son sourire aveuglait tout ça.

Elle observa Ainsley poser des lys blancs sur sa table de nuit, une telle couronne de lys blancs qu'elle empiétait presque sur le lit. Lyhla tendit la main, caressa une fleur, son sourire devenant mélancolique. Elle n'était pas une grande connaisseuse en fleurs, mais sa mère si. En même temps, pour des réceptions, « il faut toujours avoir le sens du détail ». Oui, c'est une citation. Et pour sa fameuse mère, le sens du détail signifiait connaître les sens de chaque chose, non pas pour ramener sa science, mais pour éviter un quelconque impair avec ses clients, collaborateurs, et toute cette classe que Lyhla évitait. Elle se souvenait parfaitement du jour où sa mère avait acheté des lys blancs, et en avait disposé partout dans le loft qui leur servait de lieu de vie et de lieu de réception. « La noblesse de l'amour, et la peur de la mort. » Lyhla ne se souvenait plus de ce qu'elle avait dit, mais elle avait raillé le choix de sa mère, et par contre elle se souvenait parfaitement de son regard noir. Qui aurait cru qu'on lui en offrirait ?

« Tu sais que je ne vais pas mourir, pas vrai ? Pas maintenant, en tout cas. Enfin, plus maintenant. » Elle grimaça légèrement en effleurant son pansement. Ça la grattait un peu, mais elle ne se plaignait pas. Elle avait des médicaments pour sombrer dans un sommeil artificiel mais réparateur, et cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas aussi bien dormi. Et donc qu'elle n'avait été d'aussi bonne humeur. Lyhla leva les yeux vers Ainsley, et perdit son sourire. Ainsley avait l'air... détruite. Non, dévastée. C'était le terme exact : dévastée. Complètement ravagée. Les joues creusées, à moitié mangées par des cernes, le teint presque cireux. C'était inhabituel et clairement effrayant. Lyhla tendit la main vers elle, et réussit à prendre celle d'Ainsley entre ses doigts. En se tortillant et grimaçant un peu, certes, mais seul le but comptait. La femme pressa les doigts de son épouse entre les siens, la tête légèrement penchée sur le côté. « Ainsley ? » l'interrogea-t-elle doucement. Elle ne voulait pas la presser. Mais elle voulait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 27/07/2017
☇ Messages : 231
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : harley stevenson
☇ Avatar : bridget regan
☇ Crédits : avatar by sunlight, gif unknown
☇ Âge : 36
☇ Statut : Mariée (avec son ex)
☇ Occupation : médecin légiste
Lylah, ton souvenir en moi luit comme un ostensoir.
Il n'y a pas d'âge pour réapprendre à vivre. On dirait même qu'on ne fait que ça toute sa vie : repartir, recommencer, respirer à nouveau. Comme si on n'apprenait jamais rien sur l'existence. Sauf parfois une caractéristique de soi-même, une endurance, une vaillance, une légèreté, quand ce n'est pas une impuissance, une lâcheté.

☇ RPs + Liens : lyhla ღ damian ♧ thalia

how would you feel if - lyhla
here I am ~ Thalia & Ainsley

http://www.revolutionrpg.net/t3162-dc-some-say-in-life-you-re-gonna-get-what-you-give-ft-bridget-reganhttp://www.revolutionrpg.net/t3243-la-terre-seule-me-rassure-quelle-que-soit-la-part-de-boue-qu-elle-contient-ainsley-pryce#49501

MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    Jeu 4 Jan - 18:45

« Salut. » On aurait dit qu'elle avait vu le messie. Un large sourire s'étendait sur ses lèvres, comme si elle se réveillait brusquement d'un long sommeil et qu'elle voyait le jour pour la première fois de sa vie. « Tu sais que je ne vais pas mourir, pas vrai ? Pas maintenant, en tout cas. Enfin, plus maintenant. » Je détournais aussitôt le regard, grimaçant lorsqu'elle effleurait son pansement. Seigneur, malgré tous les sermons, elle conservait cette fâcheuse tendance à faire tout ce qu'on lui demandait de ne pas faire ! « Ainsley ? » Fit-elle en pressant légèrement mes doigts, assez pour me rapprocher d'elle, assez pour me faire asseoir sur le lit. Je soupirais doucement, comme pour faire durer le déplaisir. Par ou commencer ? Par le fait qu'elle était morte dans mes bras et que cette vision d'horreur hantait mes jours comme mes nuits ? Ou par le fait que je ne parvenais plus à la toucher, de peur de la briser ? Je tressaillais déjà bien assez lorsque mon biper me réveillait la nuit - lorsque mon corps, au bord de l'épuisement sombrait dans le sommeil, craignant l'appel ultime, ce moment fatidique ou l'on m'annonce que Lyhla est décédée dans la nuit ?

Décidant que je n'allais pas passer ma journée à tergiverser dans sa chambre et, parce qu'il n'y avait aucune bonne façon de l'annoncer, je commençais, prenant mon courage à deux mains. De toute façon, il fallait bien que je partage l'information à Lyhla, ça me démangeait littéralement. « J'ai reçu les tests ADN. » Passons l'épisode ou je cède à la demande saugrenue d'une jeune fille un peu délurée uniquement pour éviter l'esclandre. « En fait, je les ai reçus il y a quelques temps déjà mais j'ai demandé des analyses complémentaires... pour être certaine. Pour t'en parler. » Ce n'était pas difficile, finalement ! En fait, en parler librement était comme une délivrance. Les soubresauts de ma poitrine s'affolèrent encore jusqu'à l'ultime révélation. Je retirais ma main. Non pas que ce contact m'eut été désagréable, bien au contraire. Mais j'étais imaginée un monceau de scénarios ; Lyhla, en pleurs, demandant le divorce. Lyhla, heureuse de « pouponner » à nouveau. Lyhla hystérique. Lyhla qui meurt dans mes bras sous le choc. Non pas encore ! « Thalia est bien ma fille. Les analyses sont sans équivoque à ce sujet.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 16/12/2017
☇ Messages : 26
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Ezelia Gabriel, Thalia A. Hellmett
☇ Avatar : Katheryn Winnick
☇ Crédits : @Angie
☇ Âge : 32 ans (28/05/1985)
☇ Statut : Remariée avec son ex-femme
☇ Occupation : Lieutenant de police (en congé)
☇ Habitation : Quartier Ouest

☇ RPs + Liens : w/ Ainsley Pryce -> ꝏ

http://www.revolutionrpg.net/t3858-dc-lyhla-elder-what-if-i-still-love-you

MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    Jeu 4 Jan - 19:09

Les sourcils de Lyhla se fronçaient de plus en plus au fur et à mesure du silence plombant qui tombait sur elles. Enfin, Ainsley le brisa, l'air encore plus dévastée, à peine ragaillardie par un semblant de courage. « J'ai reçu les tests ADN. » Lyhla comprit avant même qu'elle ne poursuive. Ainsley n'en aurait pas fait des masses si Thalia n'était pas sa fille. Un air contrit, gêné, empathique peut-être, mais elle n'aurait pas cette mine affreuse. « En fait, je les ai reçus il y a quelques temps déjà mais j'ai demandé des analyses complémentaires... pour être certaine. Pour t'en parler. […] Thalia est bien ma fille. Les analyses sont sans équivoque à ce sujet. »

Lyhla se rejeta dans son oreiller, silencieuse, les bras croisés sur sa poitrine, les yeux plongés dans le vague. C'était une sensation étrange. Sa femme avait un enfant, qu'elle n'avait jamais connu, dont elle ne connaissait pas l'existence... Alors que leur fils était mort, elle s'en découvrait un autre, bien plus âgé, déjà indépendant, déjà lancé dans une vie dont elle ne connaissait rien. Et elle, Lyhla, sa femme, qu'était-elle dans tout ça ? Une mère adoptive, une belle-mère, personne ? C'était vraiment étrange. Lyhla releva les yeux vers Ainsley, et tapota la place à côté en ouvrant les bras. Elle voulait qu'elle s'allonge près d'elle, qu'elle se cale contre elle. Peut-être que ce n'était pas Ainsley qui avait besoin de ce contact physique, mais bien elle. Peut-être qu'elle avait besoin de la sentir contre elle, pour vérifier qu'elle était bien là, que ce n'était ni un rêve ni une blague, et pour la rassurer. Elle serait là. Évidemment, qu'elle serait là. « Raconte-moi. » lui demanda-t-elle doucement, se doutant qu'Ainsley ne s'était pas uniquement basée sur des résultats ADN, qu'elle avait tenté de comprendre. Et dire qu'elle était passée par là aussi... mais en étant de l'autre côté, en étant la fille qui cherchait son père et non pas la femme qui cherchait à comprendre pourquoi elle n'avait jamais entendu parler de sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 27/07/2017
☇ Messages : 231
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : harley stevenson
☇ Avatar : bridget regan
☇ Crédits : avatar by sunlight, gif unknown
☇ Âge : 36
☇ Statut : Mariée (avec son ex)
☇ Occupation : médecin légiste
Lylah, ton souvenir en moi luit comme un ostensoir.
Il n'y a pas d'âge pour réapprendre à vivre. On dirait même qu'on ne fait que ça toute sa vie : repartir, recommencer, respirer à nouveau. Comme si on n'apprenait jamais rien sur l'existence. Sauf parfois une caractéristique de soi-même, une endurance, une vaillance, une légèreté, quand ce n'est pas une impuissance, une lâcheté.

☇ RPs + Liens : lyhla ღ damian ♧ thalia

how would you feel if - lyhla
here I am ~ Thalia & Ainsley

http://www.revolutionrpg.net/t3162-dc-some-say-in-life-you-re-gonna-get-what-you-give-ft-bridget-reganhttp://www.revolutionrpg.net/t3243-la-terre-seule-me-rassure-quelle-que-soit-la-part-de-boue-qu-elle-contient-ainsley-pryce#49501

MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    Sam 6 Jan - 19:11

Rien n’aurait pu laisser présager qu’elle se serait emmurée dans le silence, se laissant retomber sur son oreiller comme si elle venait de se prendre un coup de massue – ce qui était plus ou moins le cas, d’ailleurs. Et puis, plus rien, silence radio durant les minutes qui suivirent. Nous respirâmes quelques instants au rythme des monitorings, le regard perdu dans le vague. D’ordinaire, j’appréciais le silence. Le silence était pour moi synonyme de quiétude. Il me permettait d’organiser mes pensées, de trouver de la lumière dans la pénombre la plus obscure. 
Ce silence-là, que l’on aurait pu aisément qualifier de plomb tellement l’atmosphère semblait chargée de mille et une pensées, respirait la confusion et s’abattait avec lourdeur sur mes épaules. Je n’allais pas tarder à suffoquer.
Et cette pauvre fille. Cette gamine âgée d’à peine vingt ans, ma fille. Aussi insupportable et véhémente soit-elle, Thalia était une Pryce. Elle avait des parents biologiques, des grands-parents biologiques… Non, attendez. Deux grands-parents qui avaient osé opérer à son adoption sous le manteau. Il y avait de quoi perdre la tête et ça, ça me donnait littéralement la nausée.

« Raconte-moi. » Je me laissais presque retomber sur le lit, émue parce qu'elle m'invitait à la rejoindre en tapotant le lit. De plus, elle ouvrait les bras, ce qui signifiait « j'accepte » et qui était en soi la plus belle preuve d'amour que je pouvais recevoir, la plus belle preuve de tolérance et de compréhension. Lyhla était décidément et indéniablement surprenante !
Je me calais alors contre elle, évitant d'imposer mon poids sur ses épaules, ne déposant que ma tête contre son cou. Pour peu, je me serais roulée en boule, à la manière d'un enfant contre sa mère. « J'ai été opérée d'une appendisectomie le jour où Thalia est née. Je ne présentais aucun signe d'une quelconque grossesse. C'est tout ce dont je me souviens. Si je croise tous les éléments, effectivement, j'ai bien un rapport sexuel huit mois plus tôt. Un rapport sexuel protégé. Je ne comprends pas pourquoi il y aurait eu déni de grossesse dès lors que j'étais au clair avec ça... je me suis réveillée le lendemain, comme si de rien était... Je ne sais pas... je ne comprends pas... ce n'est qu'une enfant... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 16/12/2017
☇ Messages : 26
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Ezelia Gabriel, Thalia A. Hellmett
☇ Avatar : Katheryn Winnick
☇ Crédits : @Angie
☇ Âge : 32 ans (28/05/1985)
☇ Statut : Remariée avec son ex-femme
☇ Occupation : Lieutenant de police (en congé)
☇ Habitation : Quartier Ouest

☇ RPs + Liens : w/ Ainsley Pryce -> ꝏ

http://www.revolutionrpg.net/t3858-dc-lyhla-elder-what-if-i-still-love-you

MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    Sam 6 Jan - 21:59

« J'ai été opérée d'une appendicectomie le jour où Thalia est née. Je ne présentais aucun signe d'une quelconque grossesse. C'est tout ce dont je me souviens. Si je croise tous les éléments, effectivement, j'ai bien un rapport sexuel huit mois plus tôt. Un rapport sexuel protégé. Je ne comprends pas pourquoi il y aurait eu déni de grossesse dès lors que j'étais au clair avec ça... je me suis réveillée le lendemain, comme si de rien était... Je ne sais pas... je ne comprends pas... ce n'est qu'une enfant... »

Lyhla l'écouta sans mot dire, attentive. Elle avait du mal à imaginer la mère d'Ainsley agir ainsi, mais quelques fois une autre facette se découvrait lors de telles situations. Elle ne savait pas comment elle aurait réagi, si sa fille avait été enceinte à seize ans. Mais pas comme ça, c'est sûr. En tout cas, pas sans la laisser dans l'ignorance pendant vingt ans. Lyhla resserra ses bras autour d'Ainsley, les réajusta dans son étreinte. « Elle a vingt ans, Ainsley. Ce n'est plus une enfant. Et toi non plus. Tu as peut-être fait un déni de grossesse parce que tu ne voulais pas croire que ça t'arrivait. C'est pas comme si c'était ce qui est arrivé à ma mère. » grommela-t-elle, fronçant le nez. Sa mère était sa mère, et elle l'aimait, mais des fois elle lui sortait par les yeux.

Lyhla soupira, gigota un peu et grommela de nouveau. « Tu veux pas te caler un peu mieux ? Tu vas avoir un torticolis. » Puis, comme si de rien n'était, elle reprit d'une voix posée sur le sujet brûlant : « Au moins, tu sais qui est le père. Si elle le cherche, tu auras un nom à lui donner. Dis, c'est lui qui t'a fait comprendre que tu préférais les filles ? » conclut-elle sur un ton badin, tentant de détendre l'atmosphère. Ce n'était ni aisé, ni bienvenu, peut-être, mais elle sentait Ainsley tellement tendue contre elle qu'elle n'avait pas pu résister. Il fallait qu'elles se détendent, toutes les deux, sinon elles allaient exploser, et Lyhla n'avait pas envie de perdre cette paix qu'elles venaient de retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 27/07/2017
☇ Messages : 231
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : harley stevenson
☇ Avatar : bridget regan
☇ Crédits : avatar by sunlight, gif unknown
☇ Âge : 36
☇ Statut : Mariée (avec son ex)
☇ Occupation : médecin légiste
Lylah, ton souvenir en moi luit comme un ostensoir.
Il n'y a pas d'âge pour réapprendre à vivre. On dirait même qu'on ne fait que ça toute sa vie : repartir, recommencer, respirer à nouveau. Comme si on n'apprenait jamais rien sur l'existence. Sauf parfois une caractéristique de soi-même, une endurance, une vaillance, une légèreté, quand ce n'est pas une impuissance, une lâcheté.

☇ RPs + Liens : lyhla ღ damian ♧ thalia

how would you feel if - lyhla
here I am ~ Thalia & Ainsley

http://www.revolutionrpg.net/t3162-dc-some-say-in-life-you-re-gonna-get-what-you-give-ft-bridget-reganhttp://www.revolutionrpg.net/t3243-la-terre-seule-me-rassure-quelle-que-soit-la-part-de-boue-qu-elle-contient-ainsley-pryce#49501

MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    Dim 7 Jan - 15:34

« Elle a vingt ans, Ainsley. Ce n'est plus une enfant. Et toi non plus. Tu as peut-être fait un déni de grossesse parce que tu ne voulais pas croire que ça t'arrivait. » Justement. Voilà le premier point d'incohérence. Il n'y avait aucune raison, rien qui pouvait justifier un quelconque déni de grossesse. Rien dans mon enfance, rien dans mon histoire familiale. Rien. « C'est pas comme si c'était ce qui est arrivé à ma mère.  » « Oh, je suis désolé. » Quelle idiote. Avais-je pensé une seule seconde à ce que Lyhla pouvait ressentir ? Je me sentais bête, honteuse. En même temps, aurait-il été plus sain de lui cacher une telle chose ? « Tu veux pas te caler un peu mieux ? Tu vas avoir un torticolis. » « C'est vrai. » Dis-je, sentant ma nuque se raidir peu à peu. Pourtant, je ne fis aucun mouvement, de peur de lui infliger d'autres souffrances. « Au moins, tu sais qui est le père. Si elle le cherche, tu auras un nom à lui donner. Dis, c'est lui qui t'a fait comprendre que tu préférais les filles ? » Je me détendis brusquement et esquissais un faible sourire. Lyhla avait le don de dédramatiser tout et c'est ce que j'aimais chez elle. Peut-être s'agissait-il d'une déformation professionnelle, à force de côtoyer des situations complexes et bien plus malsaines. « Je n'en sais rien. En grande idéaliste, je me disais qu'il fallait essayer. Je me disais que ça aurait été chouette de tomber amoureuse de mon meilleur ami. C'était un homme bon. J'avais beaucoup d'affection pour lui. Et je me trouvais ridicule de m'enfermer dans une boîte. Je voulais essayer, tout simplement. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 16/12/2017
☇ Messages : 26
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Ezelia Gabriel, Thalia A. Hellmett
☇ Avatar : Katheryn Winnick
☇ Crédits : @Angie
☇ Âge : 32 ans (28/05/1985)
☇ Statut : Remariée avec son ex-femme
☇ Occupation : Lieutenant de police (en congé)
☇ Habitation : Quartier Ouest

☇ RPs + Liens : w/ Ainsley Pryce -> ꝏ

http://www.revolutionrpg.net/t3858-dc-lyhla-elder-what-if-i-still-love-you

MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    Ven 12 Jan - 20:30

Lyhla l'écouta sans rien dire, un léger sourire aux lèvres. Son meilleur ami... Idyllique, en effet. Un long frisson secoua la femme, qui grimaça ensuite. « Mouais. Non, désolée, c'est pas possible pour moi. Beurk. Un mec, sérieux ? Qu'est-ce que tu leur trouves ?! » Lyhla caressa doucement le bras d'Ainsley, puis descendit sa main au creux de son dos, et appuya un peu dessus. « S'il te plaît, bouge, tu vas te faire mal. »

Lyhla se recala contre l'oreiller, les yeux fixés sur le plafond. Elle réfléchissait. Cette fille était sortie de nulle part et venait bouleverser leur vie à peine stabilisée. Même pas stabilisée. Elles avaient un don certain pour avoir des vies compliquées. Au moins, elles ne s'ennuyaient pas. Mais quelques fois, est-ce qu'elles ne pouvaient pas se reposer quelques jours ? Elles passaient de drame en drame, sans arrêt... Même si l'arrivée de Thalia, une fille, semblait au premier abord une bonne nouvelle, Lyhla n'en était pas si sûre. Ainsley paraissait déjà détruite, brisée par cette apparition. Et si Thalia était une peste, plus intéressée par... par quoi ? Leur argent ? La renommée, bien que relative, d'Ainsley ? La gloire de dire que la femme de sa mère était lieutenant de police et risquait sa vie tous les jours ?

Lyhla baissa la tête sur Ainsley, et caressa tendrement sa joue. Ses doigts passèrent ensuite sous son menton, et elle l'obligea à relever un peu la tête, juste assez pour avoir accès à ses lèvres, et l'embrasser timidement. C'était la première fois depuis... elle ne s'en souvenait même plus. Tout ce dont elle se souvenait, c'était de leur proximité-éloignement lorsqu'Ainsley était revenue vivre chez elles. Elle n'avait pas osé l'approcher depuis lors, et elle était encore incertaine, ne sachant si elle allait être repoussée ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 27/07/2017
☇ Messages : 231
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : harley stevenson
☇ Avatar : bridget regan
☇ Crédits : avatar by sunlight, gif unknown
☇ Âge : 36
☇ Statut : Mariée (avec son ex)
☇ Occupation : médecin légiste
Lylah, ton souvenir en moi luit comme un ostensoir.
Il n'y a pas d'âge pour réapprendre à vivre. On dirait même qu'on ne fait que ça toute sa vie : repartir, recommencer, respirer à nouveau. Comme si on n'apprenait jamais rien sur l'existence. Sauf parfois une caractéristique de soi-même, une endurance, une vaillance, une légèreté, quand ce n'est pas une impuissance, une lâcheté.

☇ RPs + Liens : lyhla ღ damian ♧ thalia

how would you feel if - lyhla
here I am ~ Thalia & Ainsley

http://www.revolutionrpg.net/t3162-dc-some-say-in-life-you-re-gonna-get-what-you-give-ft-bridget-reganhttp://www.revolutionrpg.net/t3243-la-terre-seule-me-rassure-quelle-que-soit-la-part-de-boue-qu-elle-contient-ainsley-pryce#49501

MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    Dim 14 Jan - 21:05

« Mouais. Non, désolée, c'est pas possible pour moi. Beurk. Un mec, sérieux ? Qu'est-ce que tu leur trouves ?! » Je ricanais aussitôt, levant les yeux au ciel. « Lyhla... c'était il y a un million d'années. » Ce qu'elle pouvait être immature parfois ! Pourtant, un large sourire fendait mes lèvres tandis que l'amusement colorait mes joues et j'en oubliais un instant sa condition, les draps rêches et les bips incessants des monitorings. « S'il te plaît, bouge, tu vas te faire mal. » Je cédais. Avec une facilité effroyable. J'osais finalement m'appuyer un peu plus contre elle, posant une main sur sa poitrine et, me laissais aller lorsque les battements de son coeur retentirent contre ma paume.

Ce fut dans ce moment d'une candeur immense que ses doigts osèrent parcourir ma joue, descendant jusqu'à mon menton. Mes prunelles croisèrent un instant les siennes et je fermais aussitôt les yeux, prise dans cette torpeur exquise. Ses lèvres effleurent les miennes avec une timidité nouvelle ; j'eus l'impression qu'il s'agissait d'un premier baiser. Nous avions vécu dans cette dynamique curieuse sans nous poser plus de questions, c'était notre vie. Remariée, dormant ensemble dans notre ancienne chambre conjugale sans n'être plus que des amies, sans oser démontrer plus qu'une profonde affection... sans oser évoquer ensemble le sujet d'un peut-être ou d'un oui...
Je me laissais emporter par ce baiser et portais instinctivement ma main contre sa joue, remontant jusqu'à la racine de ses cheveux, frissonnant à son contact. Et je retombais encore et toujours, inlassablement amoureuse de mon ex.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 16/12/2017
☇ Messages : 26
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Ezelia Gabriel, Thalia A. Hellmett
☇ Avatar : Katheryn Winnick
☇ Crédits : @Angie
☇ Âge : 32 ans (28/05/1985)
☇ Statut : Remariée avec son ex-femme
☇ Occupation : Lieutenant de police (en congé)
☇ Habitation : Quartier Ouest

☇ RPs + Liens : w/ Ainsley Pryce -> ꝏ

http://www.revolutionrpg.net/t3858-dc-lyhla-elder-what-if-i-still-love-you

MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    Lun 15 Jan - 19:34

Lyhla sourit contre les lèvres d'Ainsley, folle de joie. Elle aimait sentir sa peau contre la sienne, ses lèvres contre les siennes. Il y avait si longtemps qu'elles n'avaient pas partagé un tel moment. Un véritable moment de douceur et d'amour, une chose qu'elle ne connaissait plus. C'était un émerveillement que de la redécouvrir, de caresser sa joue satinée et d'effleurer la pommette qui se dessinait sous ses doigts. Les doigts de Lyhla glissèrent rapidement jusque sous le menton de sa femme, alors qu'elle brisait leur baiser pour reprendre son souffle, mais revenant aussitôt l'embrasser, sous un autre angle. Ses doigts reprirent leur course en sens inverse, et allèrent s'enfouir dans les cheveux d'Ainsley, enfermés dans leur soyeux. C'était si divin, elle ne voulait plus sortir de ce jardin d’Éden. L'amour était le véritable paradoxe de la prison dorée ; une prison qui vous enferme en vous donnant la sensation d'être libre, un monde duquel vous ne voulez pas sortir malgré ses contraintes et souffrances. S'en émanciper est plus douloureux encore que d'y rester.

Lyhla reposa son front contre celui de sa femme – elle aimait comme ce mot roulait dans ses pensées – et murmura, caressant inlassablement sa joue, traçant toujours le même chemin. « Tu le lui as dit ? » Elle ne savait même plus trop de qui elle parlait. De Thalia ? De cet homme, père d'un enfant qu'il ne connaissait et forme floue dans le lointain ? … de la mère d'Ainsley ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: how would you feel if - lyhla    

Revenir en haut Aller en bas
 
how would you feel if - lyhla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: DANS LES RUES DE VANCOUVER ! :: Quartier Ouest :: Hôpital-
Sauter vers: