AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 dîner romantique. (felipe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 813
☇ Pseudo : demon dance (emeline).
☇ Vos DC : aucun.
☇ Avatar : nicolas simoes.
☇ Crédits : SWEET DISASTER.
☇ Âge : 25 ans. (13/07)
☇ Statut : méfiant mais amoureux, il serait prêt à replonger la tête la première dans ce torrent d'amour qui l'envahit... si seulement son oncle ne le mettait pas en garde sur les facteurs néfastes de cette affection trop puissante.
☇ Occupation : fleuriste, ayant repris ses études en biologie dans le but de devenir enseignant-chercheur en botanique (donc botaniste).
☇ Habitation : chez son oncle Gabriel, dans une villa à l'est.



rps en cours - felipe (19) - felipe (20)


rps terminés.
felipe (1) + gabriel (1) + felipe (2) + felipe (3) + felipe (4) + felipe + gabriel (1) + felipe (5) + felipe (6) + felipe (7) + gabriel (2) + gabriel (3) + sms + felipe (8) + felipe + gabriel (2) + felipe (9) + gabriel (4) + felipe (10) + gabriel (5) + gabriel (6) + felipe (11) + felipe (12) + felipe (13) + felipe (14) + felipe + gabriel (3) + gabriel (7) + felipe (15) + felipe (16) + felipe (17) + felipe (18) + quatuor (1)



http://www.revolutionrpg.net/t1199-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17366http://www.revolutionrpg.net/t1208-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17441

MessageSujet: Re: dîner romantique. (felipe)   Mar 2 Jan - 21:21

On retire nos vêtements petit à petit, avec une lenteur tout sauf exaspérante. Au contraire, on prend le temps, et cette patience me met en confiance. Je me sens plus libre de me dénuder sous tes yeux, sans me crisper de panique, même si je ne suis pas certain de pouvoir totalement accéder à ton désir ultime. Je ferais ce que je pourrais, en fonction de mes réactions du moment. C'est déjà une grande étape de te laisser me déshabiller tout doucement, sans être caché sous une couette. Je prends même plaisir à ces gestes et à cette ambiance bien sensuelle, certainement parce que tu me déconcentres. Je suis trop préoccupé par tes propres vêtements pour m'intéresser vraiment à ce déshabillage. Je sens pourtant tes mains parcourir mes courbes, et me provoquer cette chaleur intense au creux de mes reins. Mais quand tu retires mon boxer et que je me retrouve vraiment nu contre toi, je ne parviens plus à bouger la panique revient. Je n'arrive pas à m'en dépêtrer, il y a même ce malaise très puissant qui forme une boule au fond de ma gorge. L'émotion me bouscule complètement, et j'ai juste envie de me cacher dans un trou. Quand vient enfin le moment où je devrais me reculer, je reste accroché à toi sans être capable de te lâcher. Ma respiration se fait plus précipitée, tandis que mon corps est chamboulé par toutes ces émotions nocives qui me traversent. Tu embrasses ma joue, caresses ma hanche, mais rien n'y fait. Je tremble de nouveau contre toi, et je ne parviens pas à faire face à cette réalité. « Désolé je n'y arrive pas Lip. » Je me colle davantage contre toi, avant d'entendre ta remarque amusée et de sentir l'érection qui se forme sous ton boxer que je n'ai pas osé retirer. Cela provoquerait forcément la mienne si je l'apercevais. Je te trouve tellement beau quand tu bandes. Alors je souris à mon tour, sans pourtant répondre. Je suis pétrifié de peur. Je sais que tu me trouves désirable, j'en ai la preuve avec cette bosse. Mais ce n'est pas suffisant pour me détendre et me donner confiance en moi. « Tu fermes les yeux s'il te plaît ? » Je te demande et tu n'insistes plus, conscient que j'ai besoin de ça pour atteindre le bain. « Tu me rejoins dans deux minutes ?Tu peux enlever ça en attendant... si tu veux... » J'ai envie de te voir nu par contre... et je te le fais comprendre en tirant légèrement sur ton boxer. Tu fermes alors les paupières et je m'abaisse pour enfiler de nouveau mon boxer. Je quitte la cuisine et rejoins la salle de bain. Je tourne le robinet et laisse l'eau presque brûlante remplir le bain. Au moins on est sûrs de pouvoir bien en profiter et de ne pas avoir froid trop vite. J'ajoute du gel douche et quelques bougies autour, avant de retirer mon bas et m'introduire à l'intérieur, pour m'asseoir au milieu. Tu arrives quelques secondes plus tard, toujours avec ton boxer. Mais tu ne tardes pas à le retirer devant mon regard contemplateur. « Tu es...tu es b... beau. » Je me rattrape bien vite dans mes mots, et hésite à dire "bandant". Ton sexe semble bien dur. J'ai follement envie de te toucher à cet instant, et je caresse le bas de tes abdominaux lorsque tu t'approches. Je n'ose pas encore effleurer ta protubérance, mais je suis bien content quand tu me rejoins dans la baignoire. Tu t'installes derrière moi et je colle mon dos à ton torse. Tu peux enfin me toucher, profiter de mon corps ; je m'offre à toi d'une certaine manière, à défaut de ne pouvoir observer mes courbes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 662
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : erwin friedrich
☇ Avatar : Harvey Newton-Haydon
☇ Âge : 24 ans
☇ Statut : amoureux de mon meilleur ami, le coeur broyé par l'horreur que je lui ai fais vivre, en quête de rédemption et désireux de réparer mes fautes, d'affronter ce que je suis.
☇ Occupation : actuellement caissier dans un supermarché. J’enchaîne les heures pour m'assurer un train de vie correct, permis par la bienveillance de mon propriétaire, qui me fait un loyer correct. Ce n'est pas tous les jours facile, mais j'essaye de me satisfaire de cette vie qui s'offre à moi.
☇ Habitation : un studio, situé dans le jardin d'un couple bienveillant à mon égard.


"La rédemption, c'est la croyance qu'une transformation par l'amour est toujours possible, et qu'il y a donc quelque chose qui peut être repris, relevé, sauvé."
☇ RPs + Liens :
gabriel (1) - (fini)
stanislas (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
stanislas (2) - (fini)
stanislas (3) - (fini)
stanislas (4) - (fini)
gabriel (3) & stanislas (5) - (fini)
stanislas (6) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
stanislas (7) - (fini)
stanislas (8) - (fini)
stanislas (9) - (fini)
gabriel (5) & stanislas (10) - (en cours)
stanislas (11) - (fini)
stanislas (12) - (en cours)

http://www.revolutionrpg.net/t1206-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxurehttp://www.revolutionrpg.net/t1212-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxure

MessageSujet: Re: dîner romantique. (felipe)   Mer 3 Jan - 0:17

Je sens que cette nudité éveille de nouveau tes angoisses. Tu as du mal à accepter ton corps que je trouve pourtant sexy. Tu t’excuses de ne pas y parvenir, mais je ne t’en veux pas. Comment le pourrais-je ? Tu es touchant à cet instant et je n’ai qu’une envie : te détendre. Seulement rien n’y fait et mon corps se trahit en laissant cette excitation s’exprimer par la raideur de ma virilité. Tu ne sembles pas m’en tirer rigueur, me demande juste de fermer les yeux. Une demande à laquelle je ne résiste pas. « OK. Je te rejoins. » Je déclare dans une voix calme, bien que plus sensuelle qu’auparavant. Je ferme mes paupières, sent ton corps s’extirper de mon emprise. Je me retrouve seul dans la cuisine. Le corps pratiquement nu et j’attends patiemment que les minutes s’écoulent. Je tente de faire diminuer l’excitation qui me gagne, mais rien que l’idée de te savoir nu, dans un bain, contre moi, ne fait qu’accroitre mon impatience. Je finis par te rejoindre. Je retrouve la salle de bain où tu as pris place dans la baignoire. Simplement vêtu de mon boxer, je m’offre à ton regard, fait glisser mon boxer à mes pieds. Je me sens légèrement gêné, mais je m’expose à ton regard sans reculer. Ma virilité s’offre à ton regard, ferme et tendue face à l’excitation de mes sens. Je souris à ta remarque, sent cette lueur de désir se tapir dans tes prunelles. « Merci… » Je te murmure avec douceur alors que je me rapproche de toi. Je sens tes doigts caresser doucement mes abdominaux tandis que mes doigts se perdent dans ton épaule et ta nuque. « Tu te sens mieux ? » Je te questionne avec douceur alors que je viens m’installer dans la baignoire. Je m’installe derrière toi, laisse mon corps retrouver la chaleur chaude de l’eau. Je sens ton dos se poser contre mon torse tandis que je glisser mon bras autour de toi. Je laisse ta chaleur recouvrir mon corps, rendant mon désir plus réel. Tu dois le sentir contre tes reins et cette pression rend mon excitation plus ferme. Mon cœur s’accélère, mon souffle se fait plus chaud alors que je laisse ma main libre caresser ton bras, ton épaule. Mes lèvres quant à elles retrouvent ton omoplate, ta nuque, ta mâchoire. Je me laisse enivrer par ses sensations exquises, qui m’assaillent. Ton odeur titille mes narines. « Ça te va ? » Je te questionne tandis que ma main contre ton ventre remonte tes abdominaux, tes pectoraux fins, mais agréables à caresser. « Tu es très beau. » J’admets dans un sourire en venant blottir ma tête contre ta nuque. Je sens ta peau frissonner sous la pression de mes doigts et je dois avouer que l’envie d’être sage se fait presque impossible. Mes doigts disparaissent dans l’eau, frôlent l’une de tes cuisses que je caresses avec douceur, sans être trop insistant. Je te sens sensible à tout cela. Ton souffle se fait plus fort, le rythme de ton cœur également, au point que je sens l’envie tiraillait tes reins. Ma main vient même frôler l’objet de mes désirs, celle qu’il m’arrive de caresser ou de dévorer avec mes lèvres. Elle est tendue dans l’eau, signe du désir qui embrase tes reins et cela m’excite encore plus. J’aime l’effet que je peux avoir sur ton désir, je te taquine même en frôlant cette partie sans insister lors du premier passage. « Est-ce que tu veux ? » Je te questionne au creux de l’oreille tandis que ma bouche retrouve ta joue. Je te demande si tu veux que je te branle, que je t’offre de nouveau la liberté de découvrir la jouissance sous mon toucher. J’en meurs d’envie de voir ton corps être secoué de spasmes face au désir. Tu es terriblement excitant et je deviens gourmands de ces instants où l’on éveille ton désir. J’aime te détendre de cette manière. Cela me rend heureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 813
☇ Pseudo : demon dance (emeline).
☇ Vos DC : aucun.
☇ Avatar : nicolas simoes.
☇ Crédits : SWEET DISASTER.
☇ Âge : 25 ans. (13/07)
☇ Statut : méfiant mais amoureux, il serait prêt à replonger la tête la première dans ce torrent d'amour qui l'envahit... si seulement son oncle ne le mettait pas en garde sur les facteurs néfastes de cette affection trop puissante.
☇ Occupation : fleuriste, ayant repris ses études en biologie dans le but de devenir enseignant-chercheur en botanique (donc botaniste).
☇ Habitation : chez son oncle Gabriel, dans une villa à l'est.



rps en cours - felipe (19) - felipe (20)


rps terminés.
felipe (1) + gabriel (1) + felipe (2) + felipe (3) + felipe (4) + felipe + gabriel (1) + felipe (5) + felipe (6) + felipe (7) + gabriel (2) + gabriel (3) + sms + felipe (8) + felipe + gabriel (2) + felipe (9) + gabriel (4) + felipe (10) + gabriel (5) + gabriel (6) + felipe (11) + felipe (12) + felipe (13) + felipe (14) + felipe + gabriel (3) + gabriel (7) + felipe (15) + felipe (16) + felipe (17) + felipe (18) + quatuor (1)



http://www.revolutionrpg.net/t1199-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17366http://www.revolutionrpg.net/t1208-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17441

MessageSujet: Re: dîner romantique. (felipe)   Mer 3 Jan - 12:58

Perturbé par cette nudité et incapable de la dévoiler complètement devant tes yeux curieux et contemplateurs, je ne cesse de me coller à toi. J'ai encore trop peur de me montrer, et rien que l'idée que ton regard puisse me détailler de haut en bas me paralyse. Je sais - et sens avec cette virilité bien tendue contre la mienne - que tu en meures d'envie, et que le plaisir serait puissant si je t'en donnais la possibilité. Quelque chose pourtant me bloque dans la concrétisation de cette envie. Je suis pris d'angoisse, tiraillé par toutes ces émotions qui me bousculent. Je suis exaspéré par cet esprit rapidement terrifié, mais je ne parviens pas à le surpasser. Toute la honte s'écoule en moi, rien qu'en imaginant mon corps frêle et nu devant ton air observateur. J'ai tellement peur de ne pas te plaire, alors que tu me prouves au quotidien que chaque petite partie de mon être te séduit. Même mes doutes et mon innocence. Même cette manière d'être gêné et de rougir pour un rien. C'est seulement ma non confiance en moi qui domine plus que ce sentiment de sécurité que tu tentes de m'offrir. Tu es si doux en ce moment que mon amour pour toi se développe davantage. Bientôt, je sais que je serais capable de m'afficher devant tes yeux lumineux d'amoureux. Je ne perds pas espoir : je sais que mes tremblements finiront par se taire et que la panique s'évanouira elle aussi. Pendant ce temps, il faut être patients et délicats, c'est pourquoi je décide de m'introduire dans le bain seul, sans que tes yeux puissent observer ma nudité. Par contre je ne me gêne pas à te regarder avec délice quand tu laisses ton boxer glisser jusqu'au sol. J'ai ton érection juste devant les yeux et cela active peu à peu la mienne. Ce que tu es désirable, beau, sexy. Magnifique. « Oui, j'ai la mousse pour me protéger. » Je t'offre un sourire rieur pour apaiser l'ambiance qui s'était un peu tendue il y a quelques secondes. Je sais toutefois que je serais tout de même la victime de tes caresses sensuelles et excitantes. Quand tu te places dans mon dos et que tu m'enserres de tes bras forts, le bien-être s'impose immédiatement. Je sens ton sexe durci contre mon fessier, mais l'idée de m'avancer pour ne plus le heurter ne me vient pas à l'esprit. Non, ce contact grisant m'excite carrément. Je sens ma virilité se gonfler à chacune de tes caresses, de tes baisers contre mes épaules ou mon cou. Tu mets feu à chaque parcelle de ma peau, et je me sens vaciller toujours un peu plus. Les frissons parcourent ma peau à chaque bisou contre ma nuque ; tu sais parfaitement que c'est mon point sensible, et j'ai l'impression que tu insistes bien dessus. Je perds contenance, savoure ce délice que tu m'offres. Chacune des actions est exquise et établie avec sensualité. Tu es un homme tellement érotique et prévenant que tout mon corps est en ébullition. « Oui. C'est parfait comme ça. Je me sens bien. » Tellement bien entre tes doigts. Je me tords légèrement en arrière pour glisser ma main dans ton cou, et t'embrasser avec cette même délicatesse. Un long baiser qui devient plus passionné, tandis que tu parcoures mon torse, mon ventre d'une main. Tu retrouves mon corps, tandis que je me replace et ferme les yeux pour apprivoiser de nouveau tes caresses. Ta main descend finalement, effleure mes cuisses et mon intimité. Alors que j'aurais pu me tendre à ce contact osé, je m'avachis plutôt contre toi, mon dos se tendant complètement contre ton torse. Ma tête se renverse en arrière pour se maintenir contre ton épaule. Je ne me replie plus sur moi-même, je m'offre totalement à toi et te donne la liberté de me caresser comme tu le désires. « Oui... » Si tu savais comme je le veux Lip. Comme je me sens bien quand tu me touches, sans voir totalement mon corps. Gabriel avait raison : c'est une bonne manière pour se retrouver, tout en sensualité. Cela éveille mon désir. Et j'ai profondément envie que tu savoures au moins mon corps de tes doigts habiles qui me font toujours frémir. Planer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 662
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : erwin friedrich
☇ Avatar : Harvey Newton-Haydon
☇ Âge : 24 ans
☇ Statut : amoureux de mon meilleur ami, le coeur broyé par l'horreur que je lui ai fais vivre, en quête de rédemption et désireux de réparer mes fautes, d'affronter ce que je suis.
☇ Occupation : actuellement caissier dans un supermarché. J’enchaîne les heures pour m'assurer un train de vie correct, permis par la bienveillance de mon propriétaire, qui me fait un loyer correct. Ce n'est pas tous les jours facile, mais j'essaye de me satisfaire de cette vie qui s'offre à moi.
☇ Habitation : un studio, situé dans le jardin d'un couple bienveillant à mon égard.


"La rédemption, c'est la croyance qu'une transformation par l'amour est toujours possible, et qu'il y a donc quelque chose qui peut être repris, relevé, sauvé."
☇ RPs + Liens :
gabriel (1) - (fini)
stanislas (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
stanislas (2) - (fini)
stanislas (3) - (fini)
stanislas (4) - (fini)
gabriel (3) & stanislas (5) - (fini)
stanislas (6) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
stanislas (7) - (fini)
stanislas (8) - (fini)
stanislas (9) - (fini)
gabriel (5) & stanislas (10) - (en cours)
stanislas (11) - (fini)
stanislas (12) - (en cours)

http://www.revolutionrpg.net/t1206-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxurehttp://www.revolutionrpg.net/t1212-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxure

MessageSujet: Re: dîner romantique. (felipe)   Mer 3 Jan - 13:42

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 813
☇ Pseudo : demon dance (emeline).
☇ Vos DC : aucun.
☇ Avatar : nicolas simoes.
☇ Crédits : SWEET DISASTER.
☇ Âge : 25 ans. (13/07)
☇ Statut : méfiant mais amoureux, il serait prêt à replonger la tête la première dans ce torrent d'amour qui l'envahit... si seulement son oncle ne le mettait pas en garde sur les facteurs néfastes de cette affection trop puissante.
☇ Occupation : fleuriste, ayant repris ses études en biologie dans le but de devenir enseignant-chercheur en botanique (donc botaniste).
☇ Habitation : chez son oncle Gabriel, dans une villa à l'est.



rps en cours - felipe (19) - felipe (20)


rps terminés.
felipe (1) + gabriel (1) + felipe (2) + felipe (3) + felipe (4) + felipe + gabriel (1) + felipe (5) + felipe (6) + felipe (7) + gabriel (2) + gabriel (3) + sms + felipe (8) + felipe + gabriel (2) + felipe (9) + gabriel (4) + felipe (10) + gabriel (5) + gabriel (6) + felipe (11) + felipe (12) + felipe (13) + felipe (14) + felipe + gabriel (3) + gabriel (7) + felipe (15) + felipe (16) + felipe (17) + felipe (18) + quatuor (1)



http://www.revolutionrpg.net/t1199-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17366http://www.revolutionrpg.net/t1208-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17441

MessageSujet: Re: dîner romantique. (felipe)   Mer 3 Jan - 17:30

La température de l'eau et tes caresses exquises ne font qu'accentuer la chaleur qui s'imprègne à l'intérieur de mon corps. Mes reins sont en feu lorsque tu me touches avec autant d'érotisme, sans épargner aucune des parcelles de ma peau. Tu t'actives pour me transcender totalement. Je suis chamboulé chaque fois que tes lèvres s'imposent à mon cou, chaque fois que tes mains parcourent un point nouveau. Tu sais surtout me rendre brûlant de désir pour toi. Je laisse le plaisir m'envahir, sans même que l'idée de fuir me traverse cette fois. Je sens le bien-être se propager, et l'excitation s'intensifier quand tes doigts experts titillent ma virilité. Au début tes touchers sont délicats, et ressemblent plus à des effleurements pour m'apprivoiser tout doucement. Ils sont suffisants pour que je me sente complètement troublé et que je me renverse totalement en arrière. Tu accentues d'ailleurs ce contact avec des bisous dans le cou qui ne font que me faire défaillir davantage. Et ces mots que tu prononces et qui me font vibrer... Et cette bouche qui parcoure sans cesse ma nuque et mon oreille... Et tes mains qui font des siennes et qui me font chavirer... Et surtout tes gestes plus fermes et érotiques, quand tu provoques cette partie sensible. Je savoure chacune de tes actions, sans plus aucune peur. Je me sens en confiance entre tes doigts, quand tu me touches avec tant de sensualité. Alors je me décontracte et laisse parler mon excitation. Des profonds gémissements résonnent fortement dans la salle de bain, je suis même sûr qu'on pourrait les entendre d'en bas. Je me fiche d'être bruyant, peu discret, je ne m'intéresse même pas au volume sonore de mes cris de jouissance. Je me laisse seulement emporter par l'extase que tu me fais ressentir. Cette tempête de plaisir qui s'abat contre moi. Je ferme les yeux, n'arrive plus à bouger, je suis trop transcendé par le plaisir. Trop happé par tout ce que tu me fais ressentir. Je jouis toujours beaucoup trop vite entre tes doigts. Sans honte, juste avec cette rougeur au niveau des joues. Je reprends ma respiration, car mon souffle était haletant. J'ai l'impression d'avoir couru un marathon tant le plaisir m'a épuisé. Je me mets à rire pour rendre le moment plus complice et beau, avant de pivoter légèrement pour t'apercevoir. Je te souris avec bonheur pour te faire part de mes impressions,sans les commenter. Il n'y a pas de mots pour décrire cette extase. Pas de mots assez forts non plus pour te dire à quel point je t'aime. Mais je peux te le montrer. Alors je me retourne vraiment cette fois, après avoir échange un long baiser tendre, et me mets à califourchon contre tes cuisses. Je tente de me faire une place pour poser mes genoux entre tes cuisses et les bords de la baignoire. Je me colle contre toi, glisse mes mains autour de ton cou, en te regardant avec cette affection sincère. Je t'embrasse encore une fois, puis deux, trois. Je te souris avec cette pointe d'engouement, avant de venir frôler ton oreille de mes lèvres. « Tu m'excites... » Je murmure chaudement pour enflammer tes reins à mon tour. « Je suis encore tout brûlant... » Je prononce en te toisant avec cette pointe d'innocence et de gêne. Pourtant le désir se lit bien aussi dans mes yeux. Et ma main ne tarde pas à venir effleurer ton sexe durci avec envie. J'essaye d'oublier la nervosité, de me concentrer sur ton plaisir... d'en faire mon unique objectif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 662
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : erwin friedrich
☇ Avatar : Harvey Newton-Haydon
☇ Âge : 24 ans
☇ Statut : amoureux de mon meilleur ami, le coeur broyé par l'horreur que je lui ai fais vivre, en quête de rédemption et désireux de réparer mes fautes, d'affronter ce que je suis.
☇ Occupation : actuellement caissier dans un supermarché. J’enchaîne les heures pour m'assurer un train de vie correct, permis par la bienveillance de mon propriétaire, qui me fait un loyer correct. Ce n'est pas tous les jours facile, mais j'essaye de me satisfaire de cette vie qui s'offre à moi.
☇ Habitation : un studio, situé dans le jardin d'un couple bienveillant à mon égard.


"La rédemption, c'est la croyance qu'une transformation par l'amour est toujours possible, et qu'il y a donc quelque chose qui peut être repris, relevé, sauvé."
☇ RPs + Liens :
gabriel (1) - (fini)
stanislas (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
stanislas (2) - (fini)
stanislas (3) - (fini)
stanislas (4) - (fini)
gabriel (3) & stanislas (5) - (fini)
stanislas (6) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
stanislas (7) - (fini)
stanislas (8) - (fini)
stanislas (9) - (fini)
gabriel (5) & stanislas (10) - (en cours)
stanislas (11) - (fini)
stanislas (12) - (en cours)

http://www.revolutionrpg.net/t1206-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxurehttp://www.revolutionrpg.net/t1212-felipe-suarez-la-beaute-est-soeur-de-la-vanite-et-mere-de-la-luxure

MessageSujet: Re: dîner romantique. (felipe)   Mer 3 Jan - 18:36

Mes caresses sont légères, futiles, mais déterminées. Je t’offre ce contact enivrant pour éveiller ton âme à des sensations enivrantes et exquises. Je souhaite que tu savoures cet instant, que tu laisses ce désir s’immiscer dans tes veines, grimper en toi et happer tout ton être dans une explosion de bien-être. Je te sens te donner à cet échange. Tu lâches prises, laisse tes gémissements envahir la pièce et c’est vraiment excitant. L’excitation qui me gagne se fait plus vive contre tes reins, mais je n’y pense pas, me concentre uniquement sur ton plaisir. Je te caresse de manière plus franche, titille chaque point sensible que je connais pour te laisser découvrir cet océan de sensations paradisiaques, qui rend les gens si accros à la luxure. Tes gémissements se font de plus en plus forts et mes actions se font tellement gourmandes contre ta chair en demande que je sens ton corps se cambrer lorsque l’excitation est à son comble. Une fois de plus, tu jouis entre mes doigts tandis que mes lèvres dévorent ta nuque. Je savoure la vision que tu m’offres, ri à mon tour lorsque je sens le tiens emplir la pièce. Il est difficile de ne pas me laisser gagner par une certaine forme d’euphorie. Ton regard vient retrouver le mien et j’aime la lueur que j’y vois. Je te souris, savoure la caresse de tes lèvres contre les miennes. J’y réponds naturellement, laisse mon bonheur inonder mes veines, bien que la frustration de mon bassin se fasse ressentir. Seulement contre toute attente, tu te retournes vers moi, te glisse à califourchon contre mes cuisses. La vision que tu m’offres m’envoute, m’excite et me rend plus gourmand. Tu es cruellement bandant et c’est difficile de ne pas avoir cruellement envie de te dévorer à cet instant. Tes lèvres retrouvent les miennes tandis que nos corps se retrouvent collé l’un contre l’autre. Tu me donnes cruellement chaud et je réponds avec sensualité à tes baisers, glisse ma main dans ta nuque pour accroitre ses pressions. Ne t’arrête pas, ai-je envie de te susurrer, mais n’en fais rien, car mes sens sont trop perturbé par notre échange. Je te souris, le regard troublé et ton aveu me fait gémir malgré moi. « Toi aussi… » Je te souffle à mon tour avant de te sourire lorsque tu m’avoues être encore tout brûlant. « Et moi donc. » Je déclare avec complicité avant de m’accaparer de nouveau tes lèvres. Je savoure la texture de ta paume contre ma virilité, gémit contre ta bouche alors que la poigne de mes doigts se fait plus intense contre ta nuque. Mes lèvres embrasent les tiennes, avec sensualité, mais ambition. « Continue. » Je murmure dans une voix brûlante en savourant le mouvement de tes doigts contre mon sexe. Ne t’arrêtes surtout pas, j’en meurs d’envie. Je veux jouir entre tes doigts et ne le cache pas. Ma main libre glisse sur ton torse. « Embrasse-moi. Caresses-moi. Laisses-toi aller. » Je souffle entre deux baisers tout en cherchant à t’enivrer. Ce toucher est exquis, il m’enivre, m’excite, me consume d’une fournaise aliénante. Mes gémissements se font plus nombreux, des grognements se font sentir tandis que l’extase se veut menaçante, mais je résiste à son appel, juste pour savourer plus longtemps ce que tu m’offres. Putain, tu me rends dingues, Stan. Je gémis ton prénom entre deux baisers avant de revenir chercher tes lèvres. Je te laisse prendre le contrôle de mon excitation, je me soumets à toi et à cet instant, tu es le seul en mesure de me faire jouir. T’es tellement beau à cet instant, ne t’arrêtes surtout pas. Tu me retournes les tripes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 813
☇ Pseudo : demon dance (emeline).
☇ Vos DC : aucun.
☇ Avatar : nicolas simoes.
☇ Crédits : SWEET DISASTER.
☇ Âge : 25 ans. (13/07)
☇ Statut : méfiant mais amoureux, il serait prêt à replonger la tête la première dans ce torrent d'amour qui l'envahit... si seulement son oncle ne le mettait pas en garde sur les facteurs néfastes de cette affection trop puissante.
☇ Occupation : fleuriste, ayant repris ses études en biologie dans le but de devenir enseignant-chercheur en botanique (donc botaniste).
☇ Habitation : chez son oncle Gabriel, dans une villa à l'est.



rps en cours - felipe (19) - felipe (20)


rps terminés.
felipe (1) + gabriel (1) + felipe (2) + felipe (3) + felipe (4) + felipe + gabriel (1) + felipe (5) + felipe (6) + felipe (7) + gabriel (2) + gabriel (3) + sms + felipe (8) + felipe + gabriel (2) + felipe (9) + gabriel (4) + felipe (10) + gabriel (5) + gabriel (6) + felipe (11) + felipe (12) + felipe (13) + felipe (14) + felipe + gabriel (3) + gabriel (7) + felipe (15) + felipe (16) + felipe (17) + felipe (18) + quatuor (1)



http://www.revolutionrpg.net/t1199-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17366http://www.revolutionrpg.net/t1208-stan-tu-me-laisseras-comme-ca-comme-un-con-sans-abri-comme-on-laisse-derriere-soi-comme-un-chien-dans-la-nuit#17441

MessageSujet: Re: dîner romantique. (felipe)   Mer 3 Jan - 19:50

Mon corps t'est tellement reconnaissant de me procurer autant d'extase qu'il veut t'offrir la même chose. C'est pourquoi je ne tarde pas à me retourner pour me placer à califourchon contre toi, et t'offrir ce que tu réclames depuis plusieurs semaines. Je n'ai pas l'intention de croire que je vais complètement mettre feu à ton corps, je peine d'ailleurs à le croire, mais j'ai envie de faire tout mon possible pour t'accorder aussi la jouissance, et surtout retourner tes tripes comme tu le fais si bien avec moi. Alors je ne cesse de t'embrasser, avant de parcourir ton cou et ton oreille de ma bouche, et de murmurer quelques mots empreints de désir. Je n'essaye plus de le camoufler, j'ai envie que tu saches à quel point tu enflammes mon corps. Je crois que mes gémissements ont été significatifs pour t'éclairer sur ce plaisir puissant. Alors je tente d'être en confiance et d'oublier tout ce malaise chaque fois que je dois toucher ton corps, comme si je n'allais jamais parvenir à l'exciter. Mais je comprends de plus en plus, que tu n'attends que ça, que je te touche, en laissant mon avidité me guider. Même si mes gestes sont maladroits, tu t'en fiches, tant que je te touche. Et tu ne tardes pas à me le réclamer de ma part. Alors je m'applique dans mes mouvements, me montre tendre et délicat, sans trop oser être ferme. C'est ma manière d'être, de faire. Je caresse ta verge durcie en retirant la mousse pour pouvoir observer à travers de l'eau. J'aime tellement observer ton corps nu. Pas que je sois vraiment pervers, j'ai juste toujours trouvé ton corps beau, fascinant, avec tous ses tatouages. Tu es une merveille à toi tout seul. Ma merveille, que je ne cesse de détailler du regard chaque fois que j'en ai l'occasion. Il faut dire que tu es tellement beau qu'il est difficile de te lâcher des yeux. Je me mords la lèvre et rougis tant je te trouve désirable. C'est aussi que le contact avec ton sexe bien formé me perturbe et me gêne un peu, même si je dépasse tout ça pour te prodiguer des caresses lascives et plus rapides. Je redresse ensuite la tête pour t'embrasser longuement, puis te contempler avec cet amour inqualifiable. J'accompagne tes gémissements de mes soupirs de plaisir, car cela provoque forcément mon excitation d'entendre le bien que mes caresses te font. Cela fait un bien fou de te voir aussi détendu. Tes traits sont tirés par le plaisir, et tu abandonnes cette culpabilité, pour te laisser emporter par ce que je t'offre. Je ne croyais pas que ça te mettrait dans un état de transe, mais je suis satisfait et encore plus excité quand j'entends tes cris d'extase, ou sens le témoin de ta jouissance se mélanger à l'eau, dans un de mes derniers coups de poignet. Je finis par m'écrouler contre toi, la tête trouvant refuge dans ton cou, parce que je suis à bout de force après cette extase savourée. Je reprends ma respiration et respire ton odeur de mâle pendant quelques secondes, avant de commenter avec cette douceur dans la voix. « C'est un des plus beaux moments que tu m'as offert Lip. C'était magique, merci. » Je m'accroche à toi, réclamant une étreinte bien méritée. Le bain est encore chaud, on peut en profiter. J'embrasse ton cou avant de continuer ma petite déclaration pleine de tendresse. « Je t'aime. » Et j'aime surtout te le dire, mille fois par an s'il le faut. Un jour, tu comprendras, à quel point c'est fort. Combien ça fait tambouriner mon cœur à toute vitesse. Boum, boum, boum. Toujours ce rythme saccadé qui le fait heurter ma poitrine violemment. M'enfermant à tout jamais dans tes yeux verts captivants, et dans l'éternité de cet amour puissant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: dîner romantique. (felipe)   

Revenir en haut Aller en bas
 
dîner romantique. (felipe)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Festival du cinéma romantique à Cabourg
» Felipe de Palma ♕ Je vogue aux quatre vents
» Toi et moi au bord de l'eau, romantique.. OU PAS! - Pv Terra
» Soirée romantique avec Aelita [PV]
» Un rendez-vous romantique ... ou pas [PV Melody]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: Boites à Archives :: RPs-
Sauter vers: