AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (tom) ▲ first date

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (tom) ▲ first date   Jeu 23 Nov - 19:10


L’odeur du parfum aux arômes boisés se diffuse dans la petite salle-de-bain attenante à la chambre déposée sur une large mezzanine. Le silence règne en maître dans tout l’appartement, seul le bruit caractéristique de l’horloge résonne entre les murs du salon. Le stress t’habille. L’appréhension se lit dans tes yeux pâles tandis que tu jettes un dernier regard à ta tenue dans le grand miroir bordant la double vasque. Tu ne sais pas ce que tu espères, attends, de ce rendez-vous. Tu ne sais plus si tu dois véritablement y croire, ou juste te satisfaire du simple fait de le côtoyer une dernière fois. Dois-tu lui faire confiance ? Dois-tu croire ces paroles, ces excuses ? Dois-tu le penser sincère et honnête ? Oui, le doute est permis. Tu as tant rêvé que cette rupture douloureuse ne soit qu’un mauvais rêve, un vulgaire cauchemar de plus. La tempête de vent qui a accompagné votre dernière rencontre a été aussi chaotique que votre relation. Peut-être que cette dernière sera remise en état, au même titre que la ville ? Tu ne sais plus si tu dois croire en votre histoire ou espérer pouvoir tourner la page, un jour ou l’autre. Pourtant, tu es persuadé que tu n’y parviendras jamais. Premier véritable amour. Âme sœur. Autant de noms qui le qualifient qui sont les raisons pour lesquelles tu ne pourras pas passer à autre chose. Tu pousses un lourd soupir en inspectant une dernière fois les traits de ton visage, puis enfiles la veste allant avec le reste de ton costume, une écharpe et un manteau. Te voilà fin prêt.

Tu descends les marches, attrapes tes clés et quittes ton loft sans faire le moindre bruit. Une boule s’installe dans le creux de ton estomac. Ta gorge se noue. Comme si tu allais rencontrer ton premier béguin amoureux. Comme si tu n’étais qu’un adolescent. Tu t’installes au volant de ton véhicule et démarres. La voiture te conduit devant l’immeuble du plus jeune. T’as un sentiment de déjà-vu. Vos premiers rendez-vous, votre premier baiser. Tes doigts pianotent sur le tableau de bord, tête tournée vers l’entrée. Tu l’attends, ne pouvant t’empêcher de jeter des coups d’œils à l’horloge numérique. Qu’est-ce qu’il fait ? Est-ce qu’il a décidé de t’abandonner une nouvelle fois sans prévenir ? Tu finis par descendre, claquant la portière derrière toi. Tu glisses tes mains dans les poches de ton pantalon, faisant les cent pas sur le trottoir, fixant tes chaussures parfaitement propres pour l’occasion. Ton cœur s’emballe alors que la petite voix dans ta tête ne cesse de te souffler qu’il ne viendra pas. Tu as espéré pour rien. Tu t’es encore fait avoir, Isaac. Pourtant, tu persistes. Tu attends. Tes pieds font les cent pas sur le bitume humide, la pluie étant passée par là il y a quelques heures. Tu tires sur la manche de ta veste pour observer le cadran de ta montre accrochée à ton poignet. C’est l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   Jeu 23 Nov - 21:08

isaac ∞ tom
Tom avait stressé comme un fou pendant plusieurs jours. Le plus tragique, c’était probablement qu’il ne se souvenait plus pourquoi. Il avait comme un putain de trou noir… Et ça n’était clairement pas bon signe. Il savait qu’il avait quelque chose d’important à faire ce soir mais impossible de retrouver quoi. Et ça le faisait bien chier, Tom. Pire que ça, ça le minait. Parce qu’il savait que ce n’était pas qu’un simple oubli. Ce qui lui faisait peur, c’était que jusque-là, il n’avait oublié que des choses futiles. Eteindre la lumière en partant, les clés de voiture dans la voiture, ce genre de trucs qu’on pouvait régler facilement et qui n’étaient pas dramatiques. Mais ce soir, il y avait un truc crucial, primordial, et il ne savait plus quoi. C’était presque le début de la fin, à quand le jour où il ne se souviendrait plus de son travail ? De ses horaires ? Aussi, alors qu’il était vingt heures, Tom était tout simplement en pyjama. Il n’était prêt pour rien du tout et n’avait visiblement pas l’intention de sortir. Pourtant le garçon ne se laissait pas abattre et longtemps il fit les cents pas chez lui pour essayer de se rappeler. C’était tellement déprimant.

Et puis finalement, en passant près de la fenêtre… Il remarqua quelqu’un qui attendait en bas. Qui semblait autant faire les cents pas que lui. Il ouvrit la fenêtre pour mieux voir et son cœur rata un battement. Isaac. Merde. Merde. Merde. Leur rendez-vous. C’était ce soir. C’était ça ! Comment avait-il pu oublier ça ? Comment avait-il pu oublier l’homme de sa vie ? C’était certain, il venait de foutre en l’air leur seconde chance. Ou plutôt sa seconde chance.
Au vue de l’heure, Isaac était à deux doigts de s’en aller alors Tom n’avait même pas le temps de se préparer en vitesse. Il fallait agir, contrer la malédiction. Thomas attrapa ses clés et quitta en vitesse son appartement en pyjama et pieds nus. Il ne ressentait pas le froid, ni même les cailloux sous ses pieds, tout ce qu’il voyait c’était qu’il fallait donner une explication à Isaac. Oui, il savait pour sa maladie désormais mais il lui faudrait du temps pour s’y faire et donc il n’avait probablement pas fait le rapprochement.

Il s’approcha d’Isaac comme un dératé et s’accrocha presque immédiatement à son bras. Le pauvre ne devait pas comprendre grand-chose. Il n’attendit même pas de reprendre son souffle pour commencer à lui balancer des excuses à tout bout de champ. « Isa…Isaac j’suis… j’suis absolument désolé ! Je… » Bon d’accord, il valait mieux prendre une grande inspiration, ce qu’il fit. « J’t’assure que j’ai pas fait exprès… Ca m’est sorti de la tête, j’avais… oublié. Jusqu’à ce que je te vois en train de m’attendre… M’en veux pas… S’il te plait m’en veux pas… » Il attrapa sa veste et la serra entre ses doigts, presque affolé. Il avait tellement peur d’avoir raté sa chance. D’avoir tout gâché une seconde fois. C’était aussi pour ça qu’il avait rompu : pour ne pas qu’Isaac pâtisse de tout ça. Forcément qu’il allait mal le prendre et pourtant, ça n’avait rien à voir avec lui.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   Ven 24 Nov - 12:20

Le doute prend naturellement sa place dans ton esprit. Il pousse l’espoir de le voir apparaître d’un moment à l’autre un peu plus loin. Il anime ton cerveau de questions incessantes, agaçantes et interminables. Tu fais les cents pas sur le trottoir sans même t’en rendre compte. Tu tournes en rond alors que tu te demandes toujours si Tom va venir ? Si cet instant enfermé dans la cuisine dans la tempête avait réellement servi à quelque chose. S’il ne s’était tout simplement pas fichu de ta tête pour ne pas rester seul dans le noir, assis sur un carrelage glacé. Tu doutes pour gérer l’impatience. Tu doutes parce que tu espère quand même il viendra vers toi. Qu’il embrassera ta joue et qu’il grimpera dans ta voiture. Comme autrefois. Tu te pinces l’arrête du nez et finis par soupirer longuement. Quel idiot tu as été de croire que tout pourrait revenir à la normale. Quel idiot tu as été de croire qu’il reviendrait vers toi, tout aussi amoureux et bienveillant qu’il semblait l’être auparavant. Dans cette histoire, tu as tout perdu. Ton amour, ton homme, ta vie heureuse et tranquille, le goût de vivre. Tu ne fais plus que survivre. Et encore une fois, tu t’es fourvoyé. Tu as cru à cette deuxième chance comme tu as eu l’audace de croire en votre histoire, il y a des mois de cela. Quel abruti. Tu renifles bruyamment, regardes la trotteuse se baladait sur le cadran de ta montre encore quelques secondes avant de te tourner vers ton véhicule. Il est temps de partir. Il ne viendra pas. Tu t’es fait à cette idée. Imbécile. Tu y as cru si fort. Tu n’en as pas dormi de la nuit. Voilà le résultat...

Tu prends une grande inspiration et ouvres la portière de ta caisse, sans un regard en arrière. Tu t’apprêtes à monter dans l’habitacle chauffé lorsqu’on te tire par le bras. Surpris, tu te fais volte-face près à répondre à ton assaillant avant de remarquer la silhouette chétive du brun. Il se confond en excuses, visiblement à bout de souffle. Si bien que tu ne comprends pas un traître mot à ce qu’il peut te raconter. Tu baisses les yeux vers son accoutrement plus qu’inhabituel et pousses un autre soupir. Les passants dans la rue vous observe comme si vous n’étiez que des animaux de cirque. Soit. « Calme-toi ». parviens-tu à dire. Comment lui en vouloir alors qu’il ressemble à un enfant prêt à fondre en larmes ? Comment lui en vouloir alors que ce n’est pas de sa faute ? Tu t’en veux d’avoir pensé qu’il s’était foutu de toi. Alors que ce n’est pas de sa faute. Un oubli. Ce n’est malheureusement que le début… Sans le quitter des yeux, tu retires ta veste et la passes autour de ses épaules. « Tu vas attraper froid. » Doucement, tu te penches dans le véhicule, attrapes tes clés et coupes le contact avant de verrouiller ta voiture. Le rendez-vous au restaurant est annulé. « Viens. On rentre. » dis-tu, en l’attirant vers l’immeuble. « Fais attention où tu mets les pieds. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   Ven 24 Nov - 18:47

isaac ∞ tom
Il aurait réellement cru qu’Isaac allait lui en vouloir. Lui gueuler dessus, s’enfuir en claquant la portière de sa voiture, pour ne plus jamais laisser la chance à Tom de le revoir. Mais contrairement à toute attente, le garçon sembla compréhensif. Presque soucieux. Sans que Tom n’ait eu besoin de le dire, l’écrivain avait l’air d’avoir compris quel était le réel problème. Sans doute qu’il avait pu le lire dans les yeux du plus jeune, ils avaient toujours su communiquer par le regard. Une fois la pression redescendue, une fois qu’il était certain qu’Isaac ne s’en irait pas, il ressentit effectivement le froid sur sa peau. Alors ce fut avec grand plaisir qu’il accepta la veste de son amoureux, le remerciant d’un léger sourire. Il la serra contre lui et le suivit jusqu’à son appartement. Cela dit il n’abandonnait pas l’idée du restaurant, une fois rentré il s’empresserait d’aller s’habiller et ils partiraient avec juste quelques minutes de retard.

Tom resta silencieux jusqu’à ce qu’ils ne soient à l’intérieur. Cherchant comment se faire pardonner, cherchant comment rattraper cette soirée qui aurait dû être parfaite. Une fois dedans il rendit la veste à Isaac et le remercia. « Fais comme chez toi… Je vais m’habiller très rapidement et toi en attendant tu appelles le restaurant pour savoir si on nous garde la table ou pas, okay ? » Il embrassa sa joue et fila dans sa chambre sans attendre sa réponse pour rattraper le temps perdu. A vrai dire quand il se retrouva seul il n’avait qu’une seule envie : chialer. Mais ça n’était pas le moment et surtout cet oubli n’avait rien de dramatique, c’est ce qu’il fallait se dire. Seulement, alors qu’il était en train de boutonner sa chemise, Isaac le rejoignit dans la chambre pour lui annoncer que c’était mort et qu’ils pouvaient faire une croix sur le restaurant. C’était un endroit très apprécié et beaucoup voulaient y manger, alors si on ne venait pas, ils donnaient la place à quelqu’un d’autre. Tom fit la moue et regarda ses pieds, gêné. « J’suis désolé… J’ai tout gâché. » Allez, vous pouvez encore passer une bonne soirée. Ressaisis-toi. Tom releva la tête et s’approcha d’Isaac pour passer ses bras autour de son cou. « J’suis désolé. Mais je vais rattraper tout ça. On pourrait faire la cuisine ensemble ? Ou commander… et allumer des bougies. Je sais qu’un premier rendez-vous ne se fait pas chez l’un ou l’autre, mais je suis sûr que ce sera bien. Juste nous deux. On pourra prendre le temps de parler sans que personne ne vienne nous déranger. T’en dis quoi… ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   Ven 24 Nov - 19:37

Comment lui en vouloir ? Son regard avait été criant de sincérité, sa tenue indiquait qu’il avait réellement oublié et que ce n’était pas qu’un simple stratagème pour ne pas sortir avec toi, ce soir. Le temps peut t’avoir rendu aigri, froid et distant, tu n’en as tout de même pas perdu ton cœur. Tes sentiments à son égard ne se sont pas estompés une seule fois, à aucun moment. Il a toujours gardé cette place si spéciale à tes yeux. L’image que tu as eu de lui n’a pas été entachée, c’est même tout le contraire. Il n’a jamais été aussi beau que maintenant. Putain de sentiments. Tu t’es laissé aveugler par son sourire. Tu n’as rien vu. Il a pu te cacher sa maladie sans éveiller le moindre soupçon chez toi et tu en payes le prix aujourd’hui avec cet ascenseur émotionnel sur lequel tu n’as aucun contrôle. Doucement, tu poses ta main dans son dos et le pousses vers son propre immeuble, abandonnant de toi-même l’idée d’aller dans ce restaurant, préférant largement prendre soin de lui dans un endroit qui ne serait pas source de stress, pour lui, comme pour toi.

Tu ne dis rien sur le chemin jusqu’à son appartement : tu n’as jamais été très doué pour la conversation, de toute façon. À vrai dire, tu ne sais pas par où commencer ni de quoi parler avec lui. L’homme que tu connaissais sur le bout des doigts est devenu un parfait inconnu. Cette simple pensée t’attriste profondément. Il te quitte au beau milieu de son salon, après avoir déposé un baiser sur ta joue. Encore un contact qui te manque. Tu soupires à nouveau lorsque tu te retrouves seul, puis sors ton cellulaire pour composer le numéro du restaurant. Tes yeux se posent sur l’intérieur du jeune homme tandis que les tonalités résonnent dans le combiné. « Oui, bonsoir. Pouvez-vous annuler la réservation au nom de Campbell, s’il vous plaît ? Merci. Bonne soirée. » Tu raccroches et poses ton portable sur sa table basse, puis le rejoins dans sa chambre. Tu toques à la porte avant d’entrer. « Le restaurant a donné notre table à un autre couple. » annonces-tu. Ce n’est qu’un petit mensonge. Juste pour ne pas sortir. Juste pour t’assurer qu’il va bien. « Arrête de t’excuser, tu n’as rien gâché du tout. » Tu te tais. Tom s’approche de toi et passe ses bras autour de ton cou. Voilà que ton cœur s’emballe. Tu as l’allure d’un gamin de quinze ans à qui l’on s’apprête à donner son premier baiser. Tu as tant envie de l’embrasser. Encore une fois. Juste une fois. Ou deux. Ou à jamais. Tu fermes les yeux, expires l’intégralité de tes poumons et finis par sourire doucement. Ton premier sourire de la soirée. « Occupe-toi des bougies, je vais voir ce que tu as dans tes placards. » Sur ces mots, tu embrasses la commissure de ses lèvres avant de venir susurrer quelques mots à son oreille. « Jolie chemise. » Puis tu disparais dans l’encadrement de la porte, prenant la direction de la cuisine. À défaut d’un restaurant italien, vous pouvez toujours cuisiner italien, avec des spaghettis, deux trois légumes et un peu de sauce tomate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   Sam 25 Nov - 13:54

isaac ∞ tom
Tom était vraiment déçu pour le restaurant. Mais il restait fidèle à lui-même et ne baissait pas les bras : il y avait de quoi faire une soirée romantique ici aussi. La cuisine ne serait peut-être pas au même niveau, le décor ne prêtait peut-être pas autant aux retrouvailles, mais au moins il montrait à Isaac qu’il essayait d’arranger les choses et que cette soirée, plus encore cette deuxième chance, était très importante pour lui. C’était leur couple qui était en jeu et Tom ne prenait pas du tout pour acquis l’amour d’Isaac. Il savait qu’il avait encore du chemin à parcourir pour récupérer son cœur, et malgré tout, le garçon se considérait comme étant en couple. Hors de question pour lui de retourner draguer, d’aller chercher une aventure. Même si ça n’était pas officiel, il aurait trop l’impression de le tromper. De toute façon il ne voulait personne d’autre qu’Isaac, l’homme de sa vie.

Pour l’occasion Tom enfila sa plus belle chemise. Elle sembla plaire à Isaac, ce qui arracha un petit sourire au plus jeune. Il avait certes quelques trous de mémoire, mais il lui semblait bien que cette chemise était celle qu’il portait lors de leur premier rendez-vous. Après tout ils étaient censés repartir de zéro alors il pensait que ce clin d’œil ferait plaisir à son homme. Il laissa ce dernier partir vers la cuisine et quant à lui, avant de mettre la table, alla dans la salle de bains pour arranger un peu sa coupe de cheveux. Il se peigna rapidement, enlevant le plus gros des épis puis regagna la salle à manger pour y préparer la table. Tom sortit des bougies, sa plus belle nappe ainsi que ses plus belles assiettes et tenta de disposer le tout comme s’ils étaient au restaurant. Pour rajouter à l’ambiance, il mit de la musique. Une compilation de musiques romantiques et ô combien niaises que lui avait offert Isaac lors d’une Saint-Valentin.
Alors qu’il mettait la dernière petite touche à la table, Thomas sentit une agréable odeur se dégager de la cuisine. Curieux comme il était, il rejoignit Isaac à l’intérieur pour découvrir leur repas. « Ca sent vraiment bon. T’as trouvé tout ce qu’il te fallait ? J’en suis pas sûr, mais je crois que j’ai fait les courses hier. » Il s’approcha du garçon et vint tout simplement lui faire un câlin. On ne se comportait pas vraiment comme ça lors d’un premier rendez-vous mais il y avait prescription, non ? Ce n’était pas en restant à trois kilomètres de lui qu’il allait le reconquérir. Et retrouver ses bras était d’un tel réconfort. « Merci de rester avec moi ce soir. T’es le meilleur presque petit-ami au monde. » Il embrassa sa joue encore une fois même s’il mourait d’envie de dévier sur ses lèvres. « Tu as passé une bonne journée sinon ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   Sam 25 Nov - 17:15


Dans le fond, l’idée de sortir au restaurant ne te plaisait pas plus que cela. Pour des retrouvailles, devoir subir le regard insistant des autres ne t’a pas séduit, quand bien même, cette sortie, c’était toi qui lui avais proposé. De plus, son oubli te ramène à cette maladie qui le ronge et te conforte dans l’idée qu’une soirée dans un lieu qu’il connaît serait sans doute mieux pour le jeune homme. Juste tous les deux. Dans d’autres circonstances, tu aurais jubilé. Pourtant, maintenant, tu es bien trop inquiet pour lui. Tu t’inquiètes pour son avenir, pour le tien, pour ce que vous allez devenir. S’il venait à oublier ton prénom, tu ne le supporterais sans doute pas. Le poids serait sans doute trop lourd. Mais tu es là. Tu l’aimes. Certainement plus qu’un homme ne devrait aimer quelqu’un. Certainement trop pour que ce tu ressens à son égard soit sain. Certainement trop, à bien des égards, mais tu ne pourras jamais te résoudre à le laisser s’en aller comme il a pu le faire auparavant.

Ces pensées animent ton esprit, alors que tu t’affaires en cuisine. Les légumes passent sous la lame de ton couteau à une vitesse folle. La première fois que tu cuisines depuis bien longtemps. Tom fut le seul homme pour lequel tu as appris à cuisiner. Le vieux croûton que tu es avait voulu l’impressionner en lui concoctant un repas digne de ce nom, mais cela avait assez vite tourné au vinaigre : le dîner était immangeable. Au final, vous aviez commandé quelques plats chinois pendant que tu te confondais en excuses. La soirée s’était même très bien terminée pour vous deux. Il avait alors accepté de passer la nuit dans ton appartement de l’époque, pas aussi grand, et pas aussi fonctionnel que celui que tu possèdes actuellement. L’eau des spaghettis bout sur une des plaques de la gazinière, tandis que tu jettes les légumes fraîchement coupés dans une poêle avec une petite noisette de beurre. S’ajoutera plus tard à cela la sauce tomate au basilic.

De la cuisine, tu peux entendre le vieux disque que tu avais acheté pour lui il y a des années, lors de votre première Saint-Valentin. Tu pensais qu’il ne l’avait plus. Tu souris doucement avant de porter la cuillère en bois à tes lèvres tandis que le brun vient se lover dans le creux de tes bras. Ta main se dépose dans son dos, comme une habitude que tu n’as pas oublié. « Le frigo est plein. » lui assures-tu, reposant l’ustensile de cuisine dans la popote. C’est drôle ce sentiment de bien-être qui t’envahit lorsqu’il s’agrippe à toi, lorsqu’il est près de toi. Comme une bouffée de chaleur et des fourmis qui parcourent tout ton corps, ton être. Ce baiser sur ta joue ne fait qu’accroître cette sensation plus qu’agréable. Doucement, sans prévenir, tu le soulèves du sol pour venir l’asseoir sur le comptoir avec une facilité déconcertante. D’habitude, il grimpait de lui-même pour regarder tes échecs culinaires en pleine préparation. Comme si tu devais lui apprendre à être ce qu’il est. « Je n’ai pas arrêté de penser à toi. » lui avoues-tu, plongeant ton regard dans le sien. Tu as accompagné tes émotions dans des montagnes russes interminables pour enfin le retrouver en pyjama, en plein milieu de la rue te tirant par la manche de ta veste pour que tu restes à ces côtés. Tu n’as pas arrêté de penser à lui, comme tous les jours précédents et à venir. Tu t’approches de lui. Poses une main sur sa joue. L’autre sur sa taille. Tu colles ton front contre le sien, ne résistes pas plus à la tentation et déposes un tendre baiser sur ses lèvres charnues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   Sam 25 Nov - 23:59

isaac ∞ tom
Tom avait toujours aimé se moquer d’Isaac alors qu’il était en train de cuisiner. L’observer. Il ne pouvait s’empêcher de le trouver sexy à chaque fois, peu importait ô combien sa bouffe était immangeable. Eh non, l’écrivain ne pouvait pas avoir toutes les qualités et il était vrai qu’il n’était pas très doué en cuisine. Mais il s’était amélioré au fil des mois et Thomas le soupçonnait même d’avoir pris des cours pour l’épater. Ca avait parfaitement marché mais ça ne l’empêchait pas de se moquer encore. Aujourd’hui toutefois il se tut et se contenta d’aller se mettre dans ses bras. C’était comme s’ils ne s’étaient jamais quittés. Cette histoire de le séduire à nouveau n’était qu’un prétexte pour le revoir mais en vérité, il lui semblait qu’Isaac lui avait déjà pardonné. Qu’il laissait la porte grande ouverte, le champ libre à Tom de récupérer son cœur en un claquement de doigts. Il ferait malgré tout des efforts, peu importait si Isaac le voulait ou non. Pour lui, pour se donner bonne conscience mais aussi parce qu’il en avait envie. Il voulait prouver à Isaac à quel point leur relation comptait. A quel point lui, il comptait. C’était d’ailleurs la raison de leur rupture, Tom avait simplement voulu le protéger. A la place, il les avait brisé tous les deux mais ils arriveraient à recoller les morceaux ensemble. L’important c’est qu’il n’était plus seul à combattre la maladie, il avait désormais un soutien sans faille même s’il ne voulait pas faire subir ça à Isaac.

Il se laissa faire alors qu’Isaac l’installait sur le comptoir. C’était effectivement ce que Tom faisait toujours mais cette fois ça ne lui était juste pas venu à l’esprit. Tellement de choses qui ne lui venaient plus à l’esprit… Thomas comprit que cette histoire de reconquête n’était pas tellement nécessaire quand Isaac embrassa ses lèvres. C’avait été dur de se passer de ses baisers depuis la tempête, il se demandait encore comment il avait pu ! Il posa sa main sur la joue d’Isaac et répondit avec plaisir, mêlant sa langue à la sienne. Le baiser devint enflammé, les joues de Tom prirent une légère teinte rosée. Il enroula la taille d’Isaac de ses jambes et vint murmurer à son oreille : « On pourrait peut-être remettre le repas à… après. » Il avait envie de lui. Envie de redécouvrir son corps. « J’ai malencontreusement oublié à quoi ressemble ton corps totalement nu. » C’était totalement faux. Tom se souvenait du moindre détail mais ça lui donnait une bonne excuse non ? Il mordilla doucement son oreille, un petit sourire sur les lèvres. « Ce serait comme commencer par le dessert… »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   Mer 29 Nov - 16:19


Tu aurais pu craquer. Tu aurais pu sauter dans ses bras, l’agripper et le maintenir fort contre toi pour le porter jusqu’à la chambre à coucher. Mais ça ne te ressemble pas. Ce n’est pas toi. Tu ne peux pas faire ça, pas maintenant alors que tu viens tout juste de le retrouver. Pourtant, ton corps réagit contre le sien. Ton rythme cardiaque n’a de cesse de s’accélérer. C’est certainement injuste, mais tu ne peux pas. Doucement, tu déposes un baiser dans son cou, pour mieux remonter sur sa joue et finalement terminer par lui voler un tendre baiser. Tes mains glissent sur ses hanches et ton front se colle alors contre le sien. Un sourire fin illumine ton visage, alors que tes paupières restent closes. « J’ai très envie de ne t’avoir que pour moi, de te redécouvrir sous mes doigts, mais… » Tu le repousses un peu. « J’ai envie que ce soit spécial ce soir. Vraiment spécial. » Tout est réellement confus dans ton esprit. Tu meurs d’envie de l’allonger sur son matelas, oui. Seulement, tu ne veux pas que votre relation recommence avec du sexe. Grand romantique, tu préfères largement que la soirée suive son cours et se termine éventuellement dans la chambre à coucher, mais chaque chose en son temps. Tes lèvres déposent à nouveau un baiser sur sa joue que tes doigts viennent ensuite caresser avec douceur. Tu culpabilises de lui infliger une telle frustration, mais tu sais, dans le fond qu’il ne t’en voudra pas, qu’il te connaît suffisamment pour te comprendre.

« Attends, j’ai oublié de te donner quelque chose. » dis-tu avant d’abandonner la cuisine une petite minute ou deux. Tu extirpes un paquet de la poche intérieure de ton manteau avant de revenir vers lui, le tenant dans ton dos. « Je ne sais pas si tu l’as déjà, ou si cela t’intéresse toujours mais… Voilà. » Tu lui tends, puis viens te gratter l’arrière du crâne. Tu observes sa réaction alors qu’il déchire le papier journal entourant ton dernier roman, fraîchement dédicacé. Tu n’as jamais été très doué pour deviner ce que les gens désirent comme cadeau. Ce ne serait pas la première fois que Thomas joue la comédie face à des cadeaux que tu lui offres. « Je me suis dit que tu pourrais l’ajouter avec les autres. Si tu les as toujours. Que ça pourrait te faire plaisir. C’est le tout premier livre qui a été tiré et. Hum. J’ai glissé le manuscrit du prochain à l’intérieur. Pour avoir ton avis... » Il ouvre la couverture pour découvrir quelques mots au stylo bille sur la première page. A l’homme qui n’a jamais cessé de faire battre mon cœur… Isaac. Tu t’éloignes, un brin gêné et retournes à ton échec gastronomique.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   Ven 1 Déc - 19:28

isaac ∞ tom
Tom n’aurait jamais cru qu’Isaac puisse le repousser de la sorte. Mais comment lui en vouloir ? Au contraire, le jeune homme, même s’il était carrément frustré par un tel rejet, comprenait totalement l’écrivain. Alors il se contenta de hocher la tête et de bien prendre la chose pour lui montrer qu’il était d’accord. Ce soir serait spécial. « Tu as raison. Je vais trop vite. Et puis le grand Isaac Campbell ne couche pas le premier soir, mh ? » Il sourit doucement, posant un doigt sur les lèvres de son amoureux. C’est comme s’ils reprenaient à zéro alors oui, c’était mieux d’attendre. D’autant que ce n’était pas le sexe qui lui manquait le plus dans leur histoire. C’était un tout, lui, en entier. Ca ne rendrait les retrouvailles charnelles que meilleures.
Alors qu’il était parti chercher quelque chose Tom descendit du plan de travail. Il fut tout de suite intrigué par le paquet que lui tendait Isaac. Il se sentit aussi un peu gêné... Lui il n’avait aucun cadeau pour lui. Ce n’était même pas un oubli, il n’avait juste pas su quoi lui acheter. « T’étais pas obligé tu sais… » Le garçon se mordit la lèvre. Il attrapa le paquet et commença à l’ouvrir. Il reconnut tout de suite la couverture du bouquin et l’ouvrit sans plus tarder pour y lire la dédicace. C’est la pièce qui lui manquait à sa collection. A vrai dire, leur rencontre à la librairie s’était tellement mal passée qu’il n’avait pas pu récupérer son livre. Et même s’il avait pu, ce dernier aurait été vierge de toute dédicace… Ce qui dénotait parfaitement du reste de la collection où Isaac avait écrit un petit mot sur chaque livre qui la composait. « Je l’ai déjà lu mais j’ai oublié de récupérer mon exemplaire à la librairie alors c’est parfait. J’pouvais pas rêver mieux. Et promis, je vais lire ça et te donner mon avis le plus sincère ! Juste… si j’oublie, rappelle-le moi ? » Il s’approcha d’Isaac et lui vola un doux baiser pour le remercier.

En fait, maintenant qu’il avait le manuscrit entre les mains il avait la furieuse envie de le lire. Alors pendant qu’Isaac terminait le repas, il s’installa sur une chaise et commença les premières lignes. « J’espère que ce roman-là se finira mieux que le précédent… J’ai eu vraiment peur pour toi en lisant les dernières lignes. » Il soupira doucement et se tourna vers lui. « Tu crois que tu sauras me pardonner, un jour ? Je te promets de ne plus jamais rien te cacher… Et de t’aimer jusqu’à la fin de ma vie, aussi. » Ca pouvait ressembler à une demande en mariage. Il y songeait, souvent. Mais c’était trop tôt et il ne supporterait pas un refus.
Il posa le livre ainsi que le manuscrit quand le repas fut prêt et finit d’arranger la table. « Ca sent bon. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (tom) ▲ first date   

Revenir en haut Aller en bas
 
(tom) ▲ first date
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» What 's the date today ?
» Date limite - Plafond salariale
» [Validée]Let's Party Masamune Date In This Place !
» date de la beta stress test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: Boites à Archives :: RPs-
Sauter vers: