AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 un besoin de contact plus intime (Stan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: un besoin de contact plus intime (Stan)   Mer 22 Nov - 22:50

On a passé la soirée à regardé une série, sagement installé l’un contre l’autre dans mon lit étroit. Il faut dire que l’appartement où je vis est petit. Juste assez pour une personne, mais j’apprécie les moments où tu es ici, dans ce nouveau lieu, qui devient peu à peu ma maison. Je sais que tu ne vas pas devoir tarder à rentrer, mais je m’efforce de profiter de cet instant pour t’administrer une dose de douceur. J’en ressens également le besoin. Je t’effleure du bout des doigts tandis que ma bouche vient doucement se lier à la tienne. Je t’embrasse avec douceur, glisse ma main dans ta nuque pour rendre ce baiser plus sensuel. Je m’enivre de ce contact, de la saveur de tes lèvres contre les miennes et mon corps vient doucement se glisser au-dessus de toi. Il est difficile de résister à l’appel de tes lèvres dont je me délecte dans des baisers papillon avant de déplacer mes lèvres dans ta nuque. Mon bassin frôle doucement le tien et je te sens réceptif à mes actions, que je continue de garder sage. Le but de cette initiative est de nous permettre de savourer un instant de tendresse. Ma main caresse ta nuque, ta clavicule avec légèreté tandis que je continue de dévorer ton cou de baisers aériens. Je sens ta peau frémir, ton rythme cardiaque s’accélérer et de légers soupirs de plaisir s’extirper de tes lèvres. Cela m’arrache naturellement un sourire avant de venir guérir tes lèvres. « Tu es beau. » Je te murmure en venant glisser mes doigts dans tes cheveux, ton visage. Je te regarde avec intérêt, vient retrouver tes lèvres avant de venir poser mon bassin contre le tien, sans m’en rendre compte. Le baiser se fait moins sage, mais empreint de cette douceur qui ne se tarit pas. Je sens cette bosse contre mon bassin, qui me soutire un sourire contre tes lèvres. Je suis attendri, mais je ne commente pas, savoure juste ta bouche pour m’enivrer de ce bien être qui m’habite à ce contact. Je n’ai rien à t’envier à ce moment, car ce contact m’électrise tout autant que toi. J’ai envie de toi, il n’y a aucun doute à avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un besoin de contact plus intime (Stan)   Sam 25 Nov - 1:25

On regarde tranquillement une série, allongés sur ton lit une place et l'ordinateur à nos pieds. L'espace restreint sur ce matelas nous oblige à nous coller complètement. Je suis au chaud calé entre tes bras, et je savoure cette étreinte réconfortante. Quand l'épisode prend fin, je sens ta bouche contre la mienne, et ce baiser sulfureux suffit à me donner des crampes à l'estomac. Elles s'accentuent avec ta main tendre contre ma nuque, mes cheveux, et ton corps qui se soulève pour se placer au-dessus du mien. Notre baiser s'intensifie, la passion qu'il dégage aussi. Notre position me permet désormais d'enrouler mes bras autour de ton cou pour maintenir ta tête près de la mienne. J'ai envie de dévorer tes lèvres inlassablement. Pourtant, ton côté loup sauvage n'en fait qu'à sa tête, et tu t'échappes rapidement de ma bouche pour venir la coller contre mon cou. Elle me titille au point que j'en pousse des soupirs de plaisir, fermant les yeux pour me régaler davantage. Je redresse même la nuque pour te donner la liberté de me dévorer comme tu le sens. Je me laisse faire entre tes doigts, et laisse les miens parcourir ta chevelure pour t'inciter à continuer. J'adore ce délice, cette sensation d'être emporté par ce supplice. Le désir m'envahit complètement, et je n'essaye plus de le freiner. Je continue de fermer les paupières pour le laisser enflammer ma peau, sans paniquer, sans réfléchir, juste en lui permettant de m'enivrer. Je te sens même réceptif devant mes traits attendris et apaisés, parce que tu complimentes ma beauté. Je suis pris au dépourvu alors je ris nerveusement, en caressant ta nuque tendrement. Mes yeux s'illuminent, j'en suis sûr, parce que tu les fais briller à tous les coups - par tes caresses, tes mots. Tout semble plus merveilleux depuis que tu as fait ta cure. Tout est magique, somptueux. Alors je plonge dedans sans prendre le temps de respirer. Prêt à me noyer. « Toi aussi. » Mon sourire disparaît bien vite quand tu reprends tes baisers sur ma nuque, et que l'effet grisant vient happer mon corps. Le désir l'envahit tellement de manière puissante que je sens ma virilité en faire des siennes. Je bande contre ton bassin qui semble aussi échauffé. J'ai l'air bête à ne pas savoir quoi faire, surtout que je me suis tendu légèrement à ce contact plus sulfureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un besoin de contact plus intime (Stan)   Mer 29 Nov - 22:43

Je laisse ce bien être envahir mon être. Mes lèvres déposent des baisers furtifs sur ta peau réceptif. Je t’offre cette douleur inévitable pour tenter de t’apporter un sentiment de bien-être, devenue indispensable. Je ressens le besoin de te savoir détendu à mes côtés, car cela a le don de me rassurer par la même occasion. En conséquence, je m’applique dans mes caresses pour rester sage, conserver cette sensualité qui va enivrer tes sens et décontracter tes muscles. Je te sens réceptif, demandeur de ces contacts que je ne viens en aucun cas suspendre. Je laisse mes lèvres se délecter de la douceur de ta peau et dépose des baisers humides, qui déclenchent des frisons de bien être au sein de ton échine. Je m’en enivre, laisse ce feu envahir ma chair tandis que mon regard se porte sur tes traits que je trouve terriblement séduisant. Je ne me gêne pas pour caresser les traits de ton visage, tes cheveux alors que ton rire, bien que nerveux, envahit la pièce. Ton regard est brillant, pétille d’un sentiment de sérénité, qui m’est délicieux de contempler. Tu me complimentes à ton tour et je me contente juste de sourire, heureux de savoir que je demeure beau à tes yeux, malgré tout ce qu’il s’est passé. Ma bouche retrouve de nouveau la tienne avant de glisser dans ton cou de nouveau. Mon bassin se presse naturellement contre le tien, sans arrière-pensée, juste par réflexe vue nos positions alors que cela rend notre étreinte plus intime. Je sens ton excitation contre mon bassin et je dois avouer que je n’ai rien à t’envier. Je te sens réceptif à ce contact, mais comme toujours tu n’oses pas entreprendre ou ne le désire pas. Alors, je continue de demeurer sage, dépose des baisers furtifs sur ton cou, ta mâchoire tandis que mon bassin se déplace contre le tien en fonction de mes actions. Mon souffle devient chaud, tout comme le tien, seuls des soupirs de plaisirs s’extirpent de nos bouches. Mes doigts glissent dans ton cou, frôle ton épaule, tes biceps fins. Le désir est là, incandescent, dévorant. « Est-ce que tu veux… ? » Je murmure contre tes lèvres en plongeant mes prunelles dans les tiennes. Je te demande si tu veux que je te caresse, te soulage de la pression de mes doigts autour de ton excitation. J’en meurs d’envie, comme j’aimerai que tu grises la mienne, mais je n’ose pas employer les mots directement, indique juste mon intention en indiquant nos bassins. « Juste avec mes doigts. » Je précise simplement pour te rassurer, ne pas réveiller d’angoisse. Ma main libre glisse simplement dans ta nuque, car j’ai besoin de te toucher. D’autant plus maintenant que j’ai cruellement envie de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un besoin de contact plus intime (Stan)   Jeu 30 Nov - 9:24

Nos corps se retrouvent tout doucement, à chaque fois que tu inities un contact plus intime entre nous. Je n'ose jamais entreprendre un rapprochement, je me contente seulement de me blottir dans tes bras à la fois fermes et affectueux lorsque j'en ressens le besoin. Ta bouche est pourtant sensuelle cette fois, elle m'embrasse avec cette passion indescriptible qui m'enivre totalement. Je me sens si faible quand nos lèvres s'assemblent pour un baiser aussi savoureux ; mon corps vacille facilement à ton contact. J'ai l'impression de planer alors qu'on est simplement allongés sur le matelas. Je sens des picotements contre ma peau, des pressions chaudes au niveau de mon ventre, et ce rythme cardiaque qui s'accélère tellement que mon cœur heurte ma poitrine. Il résonne jusqu'à mes oreilles, tandis que les frissons ne cessent de parcourir ma peau. Tu as un tel effet sur moi, chaque fois que tes mains me frôlent ou que ta bouche dévore la mienne. Tu as cette facilité de me chambouler les sens et de retourner mon estomac. Toutes ces sensations exquises sont accentuées lorsque je sens ton érection à travers ton boxer, qui frôle la mienne. Deux épées bien tendues qui ne demandent qu'à être libérées. C'est ce que tu essaies de me faire comprendre, en me proposant de me satisfaire avec tes doigts. « Euh... » Je panique légèrement, entrouvre la bouche pour tenter de prononcer quelques mots, mais le doute s'installe et bloque ma réponse. C'est seulement grâce à ta douceur, ta patience et tes effleurements contre ma chair sensible que je parviens à l'extirper de ma bouche. « Oui. » J'ai envie que tu me touches, que tu me montres à quel point je suis désirable - même si je le sens, avec cette virilité bien dure. J'ai envie de sentir le désir grimper jusqu'à mes entrailles et enflammer mon corps. Alors doucement, après plusieurs caresses contre ma peau, tu abaisses mon boxer, et je redresse le bassin pour que ce soit plus pratique pour toi. Mon sexe s'échappe et bondit lorsqu'il est débarrassé du tissu. Je sens que la vision t'extasie, tu contemples avec insistance et excitation, à tel point que j'en rougis par malaise. Je tire même sur ton cou pour te déconcentrer et t'embrasser. Je bloque ta tête entre mes mains pour que tu ne puisses plus vraiment regarder. Ta main parcourt alors ma verge, commençant par des gestes lents qui apprivoisent mon désir. Quand tu accélères, j'ai l'impression de défaillir. Mon corps est en ébullition, traversé par l'extase. Je ferme même les paupières tant le désir est profond. « Haaan... » Je gémis contre ta bouche, avant de l'embrasser de nouveau. Je me retiens à ton cou, comme si j'allais chuter dans les abîmes de la jouissance. Je m'accroche ensuite à tes épaules, dans ton dos, en continuant de gémir. Je jouis une première fois, après plusieurs secondes de masturbation. Le liquide visqueux, marque de mon excitation, s'étale contre tes doigts. Je me mords la lèvre d'un air timide. « Oups... » Je te vois te tendre vers la table de chevet pour attraper un mouchoir, avant de revenir contre mes lèvres. Ton bassin retrouve le mien, et je sens que ton caleçon est plus humide. Je sais que tu as joui aussi, et rien que cette idée me fait bander de nouveau. Surtout que nos baisers sont intenses et me retournent complètement la tête. Je ne pense plus à rien, juste à toi, ce que tu me procures, et ces deux virilités qui viennent se heurter de nouveau lorsque j'abaisse ton boxer. Mes deux bras entourent ta nuque, tandis que mes yeux cherchent les tiens, trop bleus et trop hypnotisant. Je te souris avec amour et bonheur, avant de t'embrasser encore une fois, mais furtivement. « Lip... » Je t'appelle en susurrant ton prénom, sans savoir comment m'y prendre pour partager mon envie. Mon regard se voile de cette teinte d'innocence et de malaise, de manière naturelle. « Je veux ta langue... » Je murmure par gêne, peu habitué à mettre mes désirs en évidence. Pourtant, c'est ce que mon corps réclame. Tu as activé mon désir et je veux en profiter grâce à des préliminaires. Je veux tout oublier à tes côtés, laisser mon corps retrouver toutes ces sensations auxquelles il n'avait plus goûté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un besoin de contact plus intime (Stan)   Jeu 30 Nov - 20:07

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un besoin de contact plus intime (Stan)   Dim 3 Déc - 21:07

Même si je suis très nerveux lorsque ton corps se colle au mien plus intimement, je me détends peu à peu. Tes caresses sensuelles contre ma peau réactive ainsi que tes baisers endiablés suffisent à apaiser mon cerveau qui commençait à être en ébullition. De toute façon, chaque fois que la proximité s'établit, la panique menace de me faire défaillir. J'ai de la difficulté à contrôler mon corps alors qu'il déclenche un comportement d'auto-défense et impose une résistance. Tu parviens toutefois à le faire céder, parce que tu sais calmer mes nerfs qui se tendent. Alors tu finis par dénuder mon corps et le cajoler. Tu l’enflammes, l'excites avec expertise, de tes coups de main adroits et de plus en plus précipités, au point que je jouis contre ta main. Tu attrapes un mouchoir sans même provoquer cette once de culpabilité en moi. Tu me fais sentir bien, désirable. Tout paraît si simple à tes côtés. Il n'y a plus aucune prise de tête ou angoisse, puisque tu brises tous mes tourments à chacun de tes regards doux ou compliments. Tu effaces mes doutes lorsque tu m'observes avec tant d'amour et d'excitation. Tu te plies à mes exigences, et tu me le confirmes lorsque je te réclame timidement une fellation. Tes désirs sont des ordres. J'ai l'impression d'être un roi quand tu prends autant soin de moi, de mon corps, de mes envies. Tu essayes de me satisfaire, en allant à mon rythme. Tu me laisses commander, t'éclairer sur ce que je veux, et la complicité entre nous revient. Je savoure le baiser que tu m'offres avant de glisser contre mon torse pour atterrir en bas de mon ventre. Je ris légèrement lorsque tu insistes avec ta langue à certains droits, notamment au niveau du haut de ma hanche, l'endroit où je suis le plus sensible. Je te fixe tout le temps, captant ton regard pénétrant, même lorsque tu commences à déposer des baisers contre ma verge. Dès que je sens ta bouche humide contre mon gland, c'est une profusion de gémissements qui envahit la pièce. Je suis incapable de garder mon excitation en moi, je l'expulse sans gêne. Alors quand c'est ta langue qui vient titiller le bout de ma virilité, j'ai l'impression de m'évanouir tant le plaisir est intense, puissant. Agréable. Je suis contraint de fermer les paupières et de balancer la tête en arrière tant l'excitation me secoue. « Haaannn... Lip... » Je reprends légèrement mes esprits quand je m'habitue à ce contact, redresse la tête pour t'apercevoir t'appliquer dans ce délice. Ma main vient se coincer dans tes cheveux pour participer à tes gestes érotiques, tandis que je cherche constamment ton regard. Continue de m'embraser mon amour, je veux brûler d'extase pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un besoin de contact plus intime (Stan)   Mar 12 Déc - 21:11

Tu sembles te détendre peu à peu, à chacun de nos échanges lents et sensuels. J’observe des avancées notables dans tes réactions, les frisons qui parcourent ta chair. Tu es de plus en plus sensible à ces caresses que je te procure. J’essaye d’apprivoiser ton corps de nouveau, d’amoindrir ses actions de défense pour te permettre de couler de nouveau dans le bien-être procuré par l’extase. Tu sembles être en demande de ces attentions et cela est très plaisant. Cela inonde ma poitrine d’un doux bonheur auquel je goute sans restriction. Cela me soulage indirectement, diminue le poids cruellement lourd de cette culpabilité que je porte après tout ce que j’ai fait. J’ai conscience de la chance que j’ai et je veux te permettre de goutter de nouveau à cette sensation de délivrance que la luxure donnée avec érotisme et douceur peut procurer.  Ce que je m’applique à réaliser à ta demande. Mes phalanges glissent sur ta chair avec volupté comme mes lèvres. J’enivre ta chair de doux frisons, te pousse à te laisser consumer par ce feu que je provoque au creux de tes reins. Je sens l’excitation grandir en toi, rendre ton sexe plus ferme, imposant au fil des secondes qui s’écoulent. Je te sens te tendre de plaisir, tes gémissements inondent la pièce et je m’en délecte avec délice. Je fini par te faire prisonnier de mes lèvres, te sens cruellement envouté par cette caresse et ce cri de plaisir me rend littéralement dingue de désir. Je t’observe avec émotion, le regard comblé tandis que mes lèvres continuent leur délice. Tu te laisse porter par ces frisons, finit par plonger ton regard dans le mien. Je te laisse m’observer, savoure la caresse de ta main dans ma nuque et je m’applique à te dévorer tout en sensualité pour laisser ce doux venin s’immiscer dans tes veines et rendre ta chair plus brûlante et étourdissante. Je laisse cette extase grandir en toi, ravager tes sens et je te laisse doucement couler dans cette sensation enivrante qui finit par imploser littéralement dans chaque parcelle de ton être. Tu te cabres sous la jouissance et je laisse ce nectar envahir ma bouche, le goute sans gêne tout en découvrant de nouveau sa saveur singulière. Je t’observe avec amour et revient naturellement embrasser tes lèvres avec douceur. Tu es beau et mon corps vient naturellement se coller contre le tien. Un sourire vient orner mes lèvres lorsque mon regard vient se perdre dans le tien. « Monsieur le Prince est-il satisfait ? » Je te taquine avec ce regard brillant plein de malice. La chaleur de ton corps est addictive et je laisse ce bien être grignoter ma chair sans pour autant le laisser imploser dans mes veines. Je suis serein à cet instant et mon cœur palpite dans ma poitrine. Ton rire est agréable à entendre et provoque le mien, tout simplement.

- FIN -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: un besoin de contact plus intime (Stan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
un besoin de contact plus intime (Stan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de contact ? • Alessandro.C@hotmail.fr
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: Boites à Archives :: RPs-
Sauter vers: