AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Sam 18 Nov - 12:54

Les dernières semaines à la clinique furent pénibles, notamment parce que mes privilèges avaient été révoqués, faute à mon escapade dans les bois. Pourtant, ce fut presque en traînant les pieds que je quittais le centre, tant j’appréhendais mon retour à la vie réelle. 
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un Jonah, toutes dents dehors - je sursautais même tant il ne me semblait pas avoir vu son sourire édenté depuis des années et, cerise sur le gâteau, sentant pour la première fois, bon. Par bon, entendons « pas l’alcool ». Jonah m’expliqua avoir entamé un processus de sevrage avant de me supplier de le reprendre comme agent.
 Pour me prouver sa bonne foi, il avait tout d’abord publié un long message d’excuse sur son compte twitter, soit 140 caractères, puis publié des photographies de nous pour m’attendrir. Je cédais.

Dans les semaines qui suivirent, du fait que ma carrière soit au point mort et que les médias m'avaient reléguée au rang de persona non grata, Jonah me proposa un contrat avec le batteur d’un groupe notoire, apprécié pour sa musique qualifiée de rock alternatif. Si l’objet était pour moi de faire taire les rumeurs liées à ma sexualité et de calmer la presse suite à mes récentes frasques, il s’agissait pour le musicien de redorer son blason, après avoir essuyé à deux ans d’intervalle, trois plaintes et pas des moindres : deux pour violences domestiques et une pour viol.
Ce contrat stipulait que nous devions feindre une relation amoureuse de trois ans devant les caméras et nous fiancer publiquement six mois après sa signature. 
Il m’avait été proposé la somme de trois millions cinq-cents de dollars, échelonnés sur ces trois années - en somme, une véritable aubaine pour une comédienne en mal de contrat. 
Les premières semaines furent aisées. Jonah n’avait eu qu’à lancer la première rumeur qui avait fini par faire le tour de ce petit monde. La suite fut tout aussi facile à mettre en œuvre ; prévenir les médias et les paparazzis, puis se faire flasher au bon endroit, au bon moment. C’était un jeu d’enfant.
Ma relation avec mes parents s’était également améliorée, principalement parce que mon « idylle » avec Nick les avait rassurés sur un point ; leur fille était bel et bien hétérosexuelle, leurs doutes au sujet d’une certaine Ezelia s’étaient enfin dissipés. Bien qu’il n’était pas le gendre idéal – car il n’était ni militaire, ni avocat ou même médecin, et que ses nombreux tatouages horrifiaient ma mère au plus haut point, Nick avait fini par être accepté. C'était le deal. Nous devions rendre cela officiel, bien que je n'aimais pas particulièrement l'idée de mentir à ma famille.

Je regagnais peu à peu confiance en moi , à mesure que je reprenais le contrôle de ma vie. On me proposa rapidement quelques publicités que j’acceptais sans même réfléchir, par dévotion envers Jonah et les dettes que je lui connaissais. S’il avait fait des efforts, je pouvais tout aussi bien en faire. Tout allait bien dans le meilleur des mondes…

La fiction nous permet de donner aux êtres meurtris une ultime chance de renouveau. Mais la vie, elle, n’offre pas cette chance.  

Un, deux, trois, les flashs crépitent sous nos pas. Ç’en est terriblement grisant. Nick me tend la main et m’offre son plus beau sourire. Je croise mes doigts avec les siens et nous nous prenons au jeu des mondanités ; nous offrons un baiser à la caméra, échangeons des messes-basses et éclatons d’un véritable fou rire sur le tapis rouge. Je crois que j’en tombe amoureuse. C’est si facile avec lui. Même si tout cela est faux, c’est fichtrement tangible et je finis par y croire moi aussi... Cette vie, je l’ai mérité.
Je virevolte dans ma robe bustier et brille de mille feux, mes longs cheveux blonds retombant en cascade le long de mes épaules. Exit le rose pétant et les excentricités, au plus grand plaisir de mon manageur adoré et de mon attachée de presse, bonjour aux extensions et au blond scintillant. Mon seul caprice : mes ongles peints en noir. Ils symbolisent mon émancipation - tout du moins, c’est l’impression que j’en ai. « Harley, Harley ! Par ici ! Un sourire ! Un baiser ! Nick, Nick, par ici ! Hé les amoureux ! » Je ne sais plus où donner de la tête mais j’aime le vertige que procure l’attention, bien que je manque de vaciller sous les flashs. Nick, en véritable gentleman - je ne comprends toujours pas les accusations de violences contre lui, il n’est en rien agressif ou même violent, sépare notre étreinte pour m’offrir son bras et je me repose sur lui en montant les marches du MTV Music Awards qui se déroule ce soir en Californie. Ce soir, The Sparks est nommé dans deux catégories : vidéo de l’année et meilleure vidéo rock. 


« Nick, Nick, viens par ici ! » « Je reviens bébé. » Oh, bébé. Je lui adresse mon plus beau sourire et je n'ai pas le temps de me languir de son absence que je suis accaparée à l'intérieur du forum par les médias ; plus de fans hystériques ou de paparazzis mais des véritables journalistes et photographes qui se mêlent à travers la foule de célébrités. « (…) J’étais surmenée à l’époque… la drogue, c’est mal (…) Oui, merci, ma robe est signée… je suis très confiante pour ce soir… Nick et moi passons quelques jours à Los Angeles puis nous retournons voir mes parents à Seattle dans quelques jours avant qu’il ne reparte en tournée… oui, merci ! L'un des rôles principaux... le tournage commence dans un mois à Vancouver, justement. Merci ! » Je suis déshydratée et me fraie un chemin à travers la foule, empressée de boire un peu d'eau avant le début de la cérémonie lorsque dans ma hâte, je bouscule vraisemblablement une jeune femme...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Lun 27 Nov - 19:48

Ezelia avait faussé compagnie à son frère, commençant à prendre en grippe l'atmosphère des coulisses, alors que c'était auparavant son endroit favori, moitié dans l'ombre moitié dans la lumière, toujours à valser entre l'un et l'autre. Au final, elle ne savait pas si elle voulait s'éloigner de cette atmosphère si spéciale lui rappelant Jessica, ou si elle en avait assez d'être toujours dans les ténèbres provoquées par la notoriété de son frère. Elle était toujours celle qui s'effaçait, alors que des deux, elle était celle qui avait le plus de personnalité. Et pourtant, à côté du grand Ezekiel, chanteur de ces dames, elle était invisible. Elle ne supportait plus ça. Plus personne ne lui donnait l'impression d'exister, elle n'avait d'intérêt pour plus personne. C'était tout juste si elle n'était pas une paria. Ezelia avait, pour la première fois de sa vie, l'impression d'être un boulet. De n'être qu'une tâche dans l'ombre d'Ezekiel.

Alors, elle s'en était éloignée, exaspérée. Au lieu de l'aider à se concentrer et à se préparer pour son apparition, ou ses apparitions s'il recevait des titres, elle avait fui, tentant vainement de se convaincre que c'était pour le faire connaître un peu plus. En réalité, c'était pour redorer son ego, et son blason, et elle le savait bien.

Au milieu de célébrités sympathiques, curieuses car la découvrant pour la première fois, Ezelia fit en sorte de se détendre. Pour le peu d'entre eux qui avaient déjà entendu parler d'elle – et ce n'était pas en bien – elle restait un mystère, qu'ils essayaient vainement de percer. Ezelia déviait toujours la conversation, peu pressée de parler de la récente période douloureuse de sa vie. Quand on lui demandait si elle sortait réellement avec Harley Stevenson, elle répondait que non. Après tout, techniquement, elles n'étaient plus ensemble. Et personne n'avait à savoir que c'était un plus et pas un pas. Venaient ensuite invariablement les questions sur la récente idylle entre Harley et Nick, la tête de con de The Sparks. Hormis le fait qu'ils étaient en compétition avec son frère pour la « meilleure vidéo de l'année », elle ne les haïssait absolument pas. Quoi qu'il en soit, lorsqu'on la questionnait à ce propos, elle espérait que son sourire n'apparaissait pas trop cynique. Elle savait, au fond d'elle, que Jessica ne sortait avec cet abruti que pour l'argent, que parce que Jonah le lui avait demandé ou ordonné, et que parce qu'elle avait peur. Mais elle se contentait de répondre qu'ils faisaient bien ce qu'ils voulaient. Néanmoins, elle se méfiait grandement de ce Nick. Elle était au courant des accusations qui étaient montées contre lui, ce genre de chose se savait vite dans le métier, et il n'aimait pas qu'il approche Jessica.

La dernière question, ou la première, tout dépendait, était « Qu'est-ce que vous avez fait durant ce mois où vous avez disparue ? » Personne ne le savait, et elle tenait à ce que personne ne le sache. Ce n'étaient ni leurs affaires, ni leur problème, ni leurs oignons. Et elle le leur disait, clairement, avant d'embrayer sur autre chose.

Ezelia discutait avec un producteur et deux réalisateurs, mettant au point un contrat pour Ezekiel. Il ferait le générique, voire quelques autres chansons s'ils appréciaient son travail. Et même, elle négociait une apparition. Elle ne trouvait jamais ça intéressant, qu'un chanteur s'incruste dans un film juste pour chanter, mais ça rapportait de l'argent. Et de la renommée. Et Ezekiel ne s'était pas non plus lancé dans une carrière musicale par désintérêt. Certes, il y avait la passion, mais s'il avait été désintéressé, il se serait contenté de chanter à chaque coin de rue, et d'avoir un autre métier à côté. Bref, Ezelia était donc en plein pourparlers, et bougeait un peu sur ses appuis, lorsqu'on la heurta. Pas méchamment, et elle ne se renversa rien dessus, puisqu'elle n'avait pas de verre, mais elle grogna quand même d'agacement. Rejetant légèrement les épaules en arrière, pour paraître plus intimidante et plus autoritaire, et ayant comme dans l'idée qu'on lui devait bien des excuses, Ezelia se tourna vers cette personne qui l'avait bousculée. Elle tomba aussitôt nez à nez avec Jessica.

Ses yeux la parcoururent rapidement, ne sachant si elle devait l'apprécier ou la haïr. « Harley. » la salua-t-elle finalement, posément, voire avec une étincelle hautaine dans les prunelles. Elle avait besoin du prendre du recul, et, dans l'instant, le seul moyen de prendre du recul était de prendre de la hauteur. Elle savait que ce n'était pas intelligent de sa part, mais elle ne pouvait s'en empêcher. Elle avait ce besoin désespéré de ne pas se mettre sur le même plan qu'elle, ce besoin désespéré de la voir autrement et de ne pas tout lui pardonner d'un seul coup d'un seul, sans quoi elle deviendrait folle des conséquences... ou plutôt de leur absence de conséquence. Elle préférait encore qu'elles partent dans une engueulade, là, devant tant de témoins, que de lui courir après en sachant que ce serait impossible de la récupérer. « Ça te va bien. » continua-t-elle, sans déterminer son sujet. Sa robe ? Sa coiffure ? Son maquillage ? Son mec ? Son bonheur, aussi faut soit-il ? Son hypocrisie ? Son aveuglement ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Mer 29 Nov - 23:39

« Hé ! » M’exclamais-je sous la surprise, martelant le sol à l’aide de mes talons hauts afin de ne pas trébucher. « Oh. » Oh. Oh ! Ezelia, ravissante et apprêtée se tenait devant moi comme dans un rêve - tout du moins, passé les premiers instants tandis que son regard me parcourait des pieds en cap, enfin, ce fut l’impression que j’en avais. « Harley. » Me salua t-elle finalement, sans l’ombre d’un sentiment. Je fus frappée par cette évidence ; Ezelia tenait fortement à imposer cette distance, en m’appelant par mon nom de scène, comme si nous n’étions ni plus ni moins que des connaissances et par son jeu de regard qui me signifiait clairement qu’elle ne souhaitait pas s’éterniser avec moi. « Ezelia. » Répondis-je, le plus simplement du monde et parce que je n’avais au demeurant, rien de plus à répondre. « Ça te vas bien. » « Merci. » Balbutiais-je par réflexe, ne sachant trop envers quoi son compliment était adressé tant il lui semblait ne s’attarder sur rien en particulier. Par déduction, j’ajoutais. « On peut dire qu’il s’agissait d’un moment d’égarement, oui. » Fis-je en songeant à ma couleur de cheveux dont les reflets blonds rayonnaient sous les spots comme s’ils étaient parsemés de paillettes. Je croisais mon reflet dans la caméra d’une équipe de journalistes en rejetant mes cheveux en arrière - en toute objectivité, j’étais la plus belle fille de la soirée.
Pourtant, je restais quelques instants sans mots dire, me sentant légèrement asphyxiée par le malaise qui m’habitait en face de la jeune femme ; parce que notre rupture ressemblait à la chute d’un soap opéra ? Parce que notre relation en elle même semblait tout droit sortie d’un mauvais épisode de Santa Barbara ? Parce que je n’avais pas perdu de temps avant de tomber dans les bras d’un autre ?

« Tu as dû apprendre pour Nick et moi... » Dis-je sans prétention - tout le monde ne parlait que de ça, The Sparks était quand même nommé dans deux prestigieuses catégories ce soir ! C’était un beau coup de pub ! Jonah avait déjà reçu pas moins de cinq appels pour des publicités depuis ce matin ! « Je suis vraiment désolé... pour tout. » Ajoutais-je en toute sincérité, mes deux grands yeux à l’appui. « Tu t’en fiches probablement mais ... je suis vraiment heureuse. » Murmurais-je, un léger sourire venant fendre mes lèvres, timide parce qu’innaprorié, peut-être, non sans une lueur dans le regard. Peut-être que Nick ressent la même chose ? Ce serait si romantique qu’il tombe amoureux de moi... nous sommes si parfaits ensemble !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Ven 1 Déc - 19:01

« Tu as dû apprendre pour Nick et moi... Je suis vraiment désolée... pour tout. Tu t'en fiches probablement mais... je suis vraiment heureuse. »

Ezelia ne répondit pas. Elle s'empêcha de ressentir quoi que ce soit, elle s'empêcha d'imaginer son cœur se briser, s'éclater, se disperser en mille morceaux. Elle s'en empêcha, s'en prévint, mais ne s'en sentit pas mieux. En fait, elle s'obligea à ne rien ressentir. Ni rancœur, ni aigreur, ni bonheur. Impassible, les yeux impénétrables, elle jeta un regard en coin à ce Nick, occupé à répondre à quelques journalistes. Décidant qu'elle avait le temps, la jeune femme fit un léger signe à Harley. « Je t'offre un verre. »

WHAT ??!! Quand elle s'entendit le dire, elle se rendit compte de l'énormité de la gaffe qu'elle venait de connaître. Elle voulait passer pour la fille inébranlable que rien n'atteignait, qui se fichait de son ex comme de sa première pizza ? Raté, et joliment ! Conservant son air impassible, Ezelia continua sur sa lancée, invitant Harley à la précéder d'une rapide et éphémère impulsion au creux de son dos. Elle-même alla s'appuyer au bar, commandant un whisky-Coca comme à son habitude, faisant également signe de servir à Jessica ce qu'elle voulait. Elle ne savait plus comment l'appeler, c'était une impression particulièrement atroce. Ezelia ne parla pas, ne sachant de quoi parler, ne sachant même pas si elles pouvaient parler. Elle attendit avec impatience son verre, puis le saisit et fit tourbillonner le liquide aussi ambré que ses yeux, en buvant une brève gorgée. Puis, rapidement, elle déboutonna ses manches pour mieux les retourner, jusqu'à les remonter jusqu'au dessus de ses coudes. Sa chemise noire estompait l'encre noire de ses tatouages et les rares touches de couleurs n'en paraissaient qu'encore plus vives. Les quelques dernières mèches blondes de ses cheveux s'entremêlaient aux mèches sombres et naturelles. Ses phalanges, ses oreilles, son nez étaient recouverts de bijoux, tous argentés. Elle avait enfilé ses baskets les plus chics, ou en tout cas les moins ado rebelle, avec à l'esprit cette idée persistante de fuir à toutes jambes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Ven 1 Déc - 19:50

« Je t'offre un verre. » Quoi ? Ecarquillant les yeux, je me sentis soudainement avancer après qu'une force invisible m'ait fait emboîter le pas en direction du bar. Une force invisible ? Rougissant lorsque je réalisais qu'il s'agissait de sa main, comme si finalement, nous étions devenues de vieilles amies, je tentais de reprendre une contenance et me raclais la gorge. « Bonsoir... je vais prendre un gin tonic et... un whisky sans glaçons. S'il vous plait. » Dis-je, pointant mon menton dans la direction de Nick que je cherchais désespérément du regard - il riait à gorge déployée devant les caméras, m'offrant un joli clin d'oeil lorsque nos regards se croisèrent enfin.

Ne sachant trop quelle attitude adopter, je décidais de faire preuve de savoir-vivre. « Tu.. vas bien sinon...   » Demandais-je en arquant un sourcil, observant Ezelia qui se débattait avec sa chemise. Hésitant un instant à l'aider à reboutonner ses manches, je finis par laisser retomber ma main sur le bar, attrapant mes deux boissons dans la foulée. Je me sentis bien sotte en réalisant qu'elle ne m'avait pas proposé de m'offrir un verre mais plutôt intimé, car il ne s'agissait en réalité pas du tout d'une question. « Hum... » Et j'en oubliais aussitôt mes revendications à mesure que je plongeais dans son regard, me perdant avec une facilité déconcertante dans la marée ambrée de ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Sam 9 Déc - 22:19

Ezelia nota le regard désespéré de Harley vers Nick, et, cette fois-ci, en éprouva un sentiment. De la désolation. De la désolation pure. Elle s'apprêtait à lancer une remarque désolée, lorsque Jessica la coupa : « Tu... vas bien sinon... » et lorsque leurs regards se croisèrent. Ezelia déglutit difficilement, et reprit son verre en main, se concentrant dessus pour se laisser le temps de se reprendre. « Ça va, les affaires roulent. Ezekiel est aussi nommé dans la meilleure vidéo de l'année, tu savais ? »

Joli. A peu près -2000 points pour la conversation. Tu fais fort, et pas dans le bon sens, poulette. Ezelia but une rapide gorgée, sentant la chaleur irradier jusqu'à ses oreilles. A nouveau, elle se demandait ce qu'elle faisait là. Ses baskets allaient finalement avoir une utilisation très commode. C'était soit fuir loin de cette honte, soit s'enterrer, toujours pour échapper à cette honte monumentale qu'elle s'infligeait. « Tu es si désespérée que tu pries pour que ton copain vienne te sauver des griffes de la méchante sorcière Ezelia ? »

Bien que sa voix ait été rauque, Ezelia haussa un sourcil goguenard à l'intention de Harley, en vaine et honteuse – comme si une fois n'était pas suffisant – tentative d'alléger l'atmosphère. Elle ne s'attendait pas vraiment à une réponse, mais, bien entendu, elle n'avait aucune idée de sujet pour relancer la conversation... si tant est qu'il y ait une conversation. Elle se désola encore une fois, de mettre Jessica dans une situation aussi gênante, et s'en serait tapée la tête contre le bar. A la place, elle leva brièvement son verre vers la belle blonde à ses côtés, en un rapide toast, et engloutit son whisky-Coca cul sec, en demandant un autre dans la foulée. Elle devrait s'arrêter, pour donner une bonne image de l'équipe d'Ezekiel, et pourtant elle s'en fichait parce qu'après tout - « Je compte arrêter le management. » Ça y est, c'était lâché. Comme ça, sans préambule. C'était un sujet de conversation comme un autre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Dim 24 Déc - 20:57

« Ça va, les affaires roulent. Ezekiel est aussi nommé dans la meilleure vidéo de l'année, tu savais ? » « Ouais, je savais... » Finis-je par répondre entre deux gorgées, plongeant le regard autant de fois que nécessaire dans mon verre, comme s'y se trouvait une quelconque réponse, un quelconque échappatoire.« Tu es si désespérée que tu pries pour que ton copain vienne te sauver des griffes de la méchante sorcière Ezelia ? » Reposant mon verre, comme si cela me donnait plus de crédibilité et, manquant tout de même de m'étouffer sous la surprise, je répondis en rougissant. « Je t'en prie. Je ne te vois absolument pas comme une méchante sorcière. En fait, c'est bien loin de ce que je pense de toi... » Croisant et décroisant mes bras, je m'arrêtais un instant pour l'observer descendre son verre cul sec pour en redemander un autre dans la foulée. Cette soirée promettait d'être bien plus mouvementée que ce que j'avais imaginé !

« Je compte arrêter le management. »  « Que-quoi ? »Balbutiais-je, écarquillant les yeux. Ça pour une surprise... « Je... je suppose que c'est trop tard pour te demander d'être mon manager. »Répondis-je en esquissant un sourire. Je m'enfonçais à mesure que je tentais de faire de l'esprit - j'avais l'impression de me liquéfier sur place ! « Enfin du coup, tu comptes faire quoi ? » Demandais-je avec une franche curiosité, plantant mes deux grands yeux clairs dans les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Mar 26 Déc - 18:18

« Que-quoi ? […] Je... je suppose que c'est trop tard pour te demander d'être mon manager. » Ezelia se figea, prise de court. C'était ce dont elle rêvait depuis longtemps, de pouvoir faire de Harley l'une des plus grandes stars d'Hollywood, et la sortir des griffes de cet abruti de Jonah. Mais c'était avant qu'elles ne rompent, et qu'elle ne décide de... « Enfin du coup, tu comptes faire quoi ? »

Ezelia se réveilla de son songe éveillé, à la fois par l'intervention de Jessica et du barman qui lui déposait son verre devant elle. La jeune femme tourna la tête vers Harley, et fut à nouveau subjuguée par ses yeux si bleus. Elle se dérida alors, sortit de cette espèce de détachement qui l'habitait depuis le début, et risqua un sourire en coin. « Honnêtement ? Je ne sais pas du tout. Je songe à monter ma boîte de prod', ce serait sympa... Mais je déteste la paperasse, donc un rôle subalterne serait beaucoup mieux. Alors pourquoi pas directrice de casting ? » Ezelia, pendant tout ce temps, avait gardé ses yeux plantés dans ceux de Jessica, et faisait tourner son verre entre ses doigts. Elle le porta à ses lèvres, et en but une gorgée, appréciant le liquide frais qui coulait dans sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Jeu 28 Déc - 22:47

« Honnêtement ? Je ne sais pas du tout. Je songe à monter ma boîte de prod', ce serait sympa... Mais je déteste la paperasse, donc un rôle subalterne serait beaucoup mieux. Alors pourquoi pas directrice de casting ? » Ça pour une nouvelle ! Non pas qu'Ezelia n'ait jamais évoqué l'idée de prendre du large mais de là à laisser Ezekiel voler de ses propres ailes... « Pourquoi pas... » Répondis-je rapidement, le regard dans le vide, ne mesurant aucunement ce que ce changement de vie signifiait tant il me semblait impossible qu'elle abandonne son rôle de chaperon. J'ajoutais, après un court instant : « Et... tu vois quelqu'un en ce moment ? » Au fond, c'était probablement la seule chose qui m'intéressait. Pardon ? « Simple curiosité... tu sais, avec les bruits qui courent... » Tu t'enfonces là... Je plongeais de nouveau le nez dans ma boisson, jouant avec la paille quelques instants. « Je ne souhaite que ton bonheur Eze... » Fis-je en reposant mon verre sur le comptoir. Et, parce que l'alcool venait de lever de nouvelles inhibitions, j'ajoutais dans un murmure. « Je ne voulais pas que ça se termine comme ça entre nous... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   Ven 29 Déc - 15:42

Ça paraissait irréel. Harley, Jessica se préoccupait d'elle, et lui avouait qu'elle regrettait. Ce dont Ezelia avait rêvé pendant des semaines. De la voir revenir, s'excuser, l'aimer à nouveau. Arrête. Arrête ! Elle est en couple, elle. Elle ne t'aime plus. Ezelia tourna lentement son regard vers Jessica, bougeant à peine la tête. Elle ne savait pas ce que ses yeux exprimaient. Sûrement son amour encore fou pour elle. Elle était passée par des phases où elle la haïssait, où elle lui souhaitait de brûler en enfer, mais elle l'aimait encore. C'était la certitude la plus absolue qu'elle ait jamais eue. La gorge serrée, Ezelia ouvrit la bouche pour lui répondre, sans encore savoir ce qu'elle allait lui dire. Non, je n'ai personne. Il n'y a que toi, il n'y aura plus personne d'autre que toi. Comment peux-tu ne pas voir que je crève encore d'amour pour toi, que je... « Mon ange ! »

Ezelia referma aussitôt la bouche, et détourna vivement la tête vers son verre, n'apercevant du coin de l’œil que la main de Nick saisir son whisky glaçons. Elle l'avait entendu embrasser Harley, elle n'avait pas voulu le voir. Venir à cette cérémonie n'était pas une bonne idée. Elle l'avait pressenti. Elle avait cru être passée au-dessus, avoir tourné la page, mais elle s'était rarement autant fourvoyé. C'était cliché, peut-être, mais elle avait vraiment cru que Jessica serait celle avec qui elle ferait sa vie. Malgré tous les obstacles, qu'elle avait franchis l'un après l'autre. « Bonjour. Nick, le compagnon de Harley. » Jessica, abruti. Si tu l'aimais, tu l'appellerais Jessica. Tu saurais. Ezelia avala son verre, cul sec, encore une fois, et descendit de son tabouret, virevoltant pour faire face à Nick, un grand sourire aux lèvres. Son sourire simiesque, celui qui signifiait que s'il disait un mot de travers, elle lui péterait la gueule. « Ezelia Gabriel, manager d'Ezekiel Gabriel. Vous pensez vraiment pouvoir gagner face à mon frère ? » Non, elle ne cherchait absolument pas à avoir une raison pour lui fendre la poire en deux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia   

Revenir en haut Aller en bas
 
i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind - hazelia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» CHRISTIAN ∆ dreaming about the things that we could be
» Wanna to live my life ✖ Níniel de Dol Amroth
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: RPs-
Sauter vers: