AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 honey I rose upon the dead I do it all the time (ft. Jeff)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 26/02/2017
☇ Messages : 115
☇ Pseudo : Ilffy
☇ Vos DC : Sybil Todd & co.
☇ Avatar : Natalie Dormer
☇ Crédits : Avatar ; Astra + signa ;
☇ Âge : 35 ans.
☇ Statut : Mariée mais actuellement en guerre avec mon mari.
☇ Occupation : Propriétaire d'une galerie d'art à l'étranger, criminelle reconnue.
☇ Habitation : Quartier ouest.

LISTING DE MA SCHIZOPHRÉNIE


some roses still have thorns.

ride or die with me, that's what gangstas do.
☇ RPs + Liens :

Jeff ↬ mari contre qui j'ai une dent, et une fameuse.

http://www.revolutionrpg.net/t3229-dc-madleen-would-you-live-for-mehttp://www.revolutionrpg.net/t3569-sybilco-avant-j-etais-schizo-mais-depuis-nous-allons-mieux

MessageSujet: honey I rose upon the dead I do it all the time (ft. Jeff)   Mer 25 Oct - 14:05

J'attendais ça depuis tellement longtemps. Je me rappelle à quel point penser à ma sortie me réjouissait, et maintenant que j'étais dehors, j'avais bien hâte de voir sa réaction. Évidemment, ce n'était pas pour savoir si je lui avais manqué, non ; c'était pour voir à quel point ma vengeance lui ferait mal quand il se rendra compte que je l'ai trahi de la pire des manières. Je n'avais pas encore d'idée de comment me venger, mais il s'en souviendrait. C'est tout un art, de briser quelqu'un sans le faire souffrir physiquement. Mais le plus dur, c'était de ne pas le faire deviner ce que je préparais ; j'étais pro dans la manipulation et le mensonge, après tout, je venais d'une famille qui m'avait élevée dans ça. La pomme ne tombe jamais loin de l'arbre apparemment, et ce dicton n'avait pas tord.

Arrivée devant mon domicile, un sourire en coin, j'avais pris soin de ne pas prévenir mon mari de mon retour. Au moins il aura l'effet de surprise à 100% ─et je pouvais vous assurer que plus tard, il détesterait cette surprise. Ayant récupéré mes affaires du jour de mon arrestation, j'étais heureuse de voir qu'il avait eu la fabuleuse initiative de ne pas changer de serrure, alors ouvrant la porte, je m'introduis en remarquant directement tous les changements effectués dans la villa. C'était clair qu'en sept ans, l'architecture et la technologie avait changé et je devais dire que Jeff avait des bons goûts, certainement à force de me fréquenter. Bha quoi ? Il me faut bien des mérites quand même. Retrouvant directement mes marques, je vais jusqu'à notre chambre pour parcourir ma penderie, parce que bon dieu, les tenues de prisonnières étaient abominables. Après, je n'avais plus qu'à dépenser de l'argent dans des nouveaux vêtements aux goûts du jour... Douche prise et habits potables enfilés, j'arque un sourcil en entendant la porte d'en bas claqué. Je crois que j'ai gagné le gros lot. Je reviens sur mes pas pour retourner dans l'entrée et un sourire sournois sur le visage,  je l'attends de pied ferme.

-J'espère que je ne t'ai pas trop manqué, mon amour, je déclare malicieusement. Guess who's back, back again.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 02/10/2017
☇ Messages : 3
☇ Pseudo : Blueberry Hills
☇ Vos DC : Bélen, Chloë, Jordan
☇ Avatar : Charlie Hunnam
☇ Crédits : Blueberry Hills (avatar)
☇ Âge : 38 ans
☇ Statut : marié
☇ Occupation : DRH d'une entreprise de design et d'architecture & voleur

my lovely wife
l'amour est aveugle, sans doute trop. toutes les preuves d'amour, aussi fortes puissent-elles être n'effacent pas les pires souffrances, ni même les trahisons.




MessageSujet: Re: honey I rose upon the dead I do it all the time (ft. Jeff)   Mer 25 Oct - 15:46

Comme tous les jours depuis quelques années déjà, tu te lèves le matin avec une énorme envie de te recoucher. Sauf qu'en étant PDG de ta propre entreprise, tu n'as pas le choix et malgré l'envie de te recoucher - et parfois le fait que tu le fasses - tu finis toujours par te relever avec un peu plus de détermination. Après tout, une entreprise ça bouge pas tout seul. Comme tous les matins, tu penses à ta femme. T'as beau être responsable de son emprisonnement, même si tu t'en rends pas vraiment compte tous les jours, elle te manque terriblement et, toutes ces années, si t'as pas envie de te lever, c'est aussi pour ça, d'ailleurs.

Quelques longues minutes après t'être extirpé de ton lit, tu es désormais fin prêt à partir travailler et tu files. Au travail, c'est un peu n'importe quoi. Les propositions fusent et tu n'estimes pas vraiment qu'elles sont intéressantes. En fait, non, tu n'as juste pas envie d'être là. Tu as la tête ailleurs. Aujourd'hui, comme ça arrive quelques fois, bien que peu, tu n'arrives pas à te sortir Madleen de la tête. La raison t'échappe totalement. Tu n'as pas rêvé d'elle cette nuit, et tu n'y as pensé qu'au réveil, en constatant que ton lit était encore vide. Inlassablement vide. Pff, quelle vie !

Tu es tiré de tes rêveries au boulot par un petit bip saccadé qui s'affiche sur ton téléphone. C'est l'heure de rentrer chez toi. Enfin, tu l'as décidé ainsi, après tout, c'est pas comme si tu gagnais pas déjà assez non plus, tu décides de tes horaires. Après tout, tant que tu te paies au nombre d'heures que tu fais, tout va bien. Tu es chez toi en moins de temps qu'il ne fait pour le dire. À peine entré chez toi, tu remarques que tu n'as pas fermé à clé au petit matin. Tu aurais juré l'avoir fait, mais il t'arrive d'être discret. Et puis, si quelqu'un avait essayé de te cambrioler, le fait de ne pas avoir la bonne clé pour entrer, ou de forcer la serrure, aurait fait sonner violemment l'alarme antivol que t'a vivement suggéré ton assistant principal, même si tu n'en as jamais trouvé l'utilité. Pas de l'assistant, de l'alarme bien sûr. Tu commences à défaire ta cravate. T'as l'impression d'étouffer avec. Surtout aujourd'hui, va savoir pourquoi. Sauf que, en te retournant, c'est l'attaque cardiaque qui se fait sentir.

Si tu n'as pas arrêté de penser à elle, c'était peut-être un signe ? Peut-être pas. Mais elle est là, devant toi. Tu laisses tout tomber. Ta sacoche dégueulasse qui est là juste pour te donner un genre de PDG, l'idée de desserrer ta cravate, tout.

J'y crois pas ! Tu es sortie ?!

Bien sûr qu'elle est sortie, sinon elle ne serait pas là, devant toi. Un sourire fend ton visage. Tu n'as aucune idée des ravages qu'on fait ces longues années sur votre couple, sur ce que pense Madleen. Non, toi tu vois juste que ta magnifique blonde est sortie, qu'elle est là, qu'elle t'a manquée. Alors, sur un coup de tête tu fais un pas vers elle, tu la serres dans tes bras et tu la fais tourner. Ouais, ok, t'en fais un peu trop, mais elle est là, et c'est tout ce qui compte pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
 
honey I rose upon the dead I do it all the time (ft. Jeff)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dead Or Alive 5 Last Round
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: DANS LES RUES DE VANCOUVER ! :: Quartier Ouest :: Résidences-
Sauter vers: