AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Céder ou lutter - Gabwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 1269
☇ Pseudo : sweety / nath
☇ Avatar : Michael Fassbender
☇ Crédits : ©Lolitaes
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : amoureux de son meilleur ami, de son 1er amant, de son confident, de celui qui lui a toujours permis de tenir le cap. amoureux et heureux de se laisser bercer par ce doux sentiment et de le partager avec Erwin.
☇ Occupation : architecte. il a la chance d'avoir sa propre société, du coup il peut laisser libre cours à sa création parfois démentielle. il a ses bureaux dans le quartier des affaires à Downtown.
☇ Habitation : dans une villa à l'est avec son neveu Staniislas


TOI. Mon ami. Mon confident. Mon premier amant. Toi qui bouleverse mon âme. Mon cœur. Ma chair. Douce présence troublante qui me donne envie de bruler la vie avec ardeur, passion et amour. Toi qui me donne envie de partager une vie à deux. Je t'aime.



TOI. Mon neveu. Le fils que je n'ai jamais eu. Ma fierté. La dose de soleil dans mon cœur. Malgré les tempêtes tu restes unique. Quoi que tu fasses je serais toujours là. Où que tu ailles, tu me trouveras à tes côtés. Je t'aime.



☇ RPs + Liens : Erwin

http://www.revolutionrpg.net/t1205-enchaine-a-ses-nuitshttp://www.revolutionrpg.net/t2937-ame-en-perdition-en-attente-de-redemption

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Dim 5 Nov - 16:07



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de cœurs sont brisés par des mots jamais prononcés."

Gabriel voyait ses retrouvailles avec Erwin bien différente. Moins agitées et déroutantes. Il ne sait que penser. Se sent coupable. Il s’en veut d’avoir brusqué les choses en lui avouant ses sentiments. Il aurait du attendre. Mais c’est fait. Il est à présent difficile de reculer. Mais comment avancer quand il a la sensation que son amour déclaré perd encore plus son ami. Il ne voulait pas cela. Et le fait de le voir ivre et ravagé par la souffrance place Gabriel dans une drôle de position. Même dans ses paroles il est perdu. Et les réponses d’Erwin comme ses réactions n’arrangent rien. Il n’a pas l’esprit clair et les propos de l’architecte ne font que l’agresser sans que celui-ci en prenne vraiment conscience. Au final tout part en vrille. Les deux hommes sont à fleur de peau.  

Gabriel essaie de retrouver son calme et de ne pas plus se torturer l’esprit. Chose difficile. Il ne compte pas partir même si l’idée lui traverse l’esprit. Il ne veut pas laisser Erwin dans cet état. État qu’il n’a fait que rendre plus complexe par ses dires. « Non je n’ai pas dit cela. Je suis juste paumé de te voir ainsi et de me dire que j’ai aidé à empirer ce fait. » Même s’il sait que d’autre choses ont entrainé son ami sur cette pente dangereuse. Comme la mort de sa femme ou le mutisme de son fils. Mais il a également apporté sa pierre à l’édifice. D’abord avec l’affaire de Stan et puis avec son aveu. Ils arrivent à la salle de bain. Il laisse son ami seul. Et l’attend juste à côté de la porte. L’esprit rempli de réflexion plus folle les unes que les autres. Jusqu’à ce qu’Erwin lui demande son aide. Il le retrouve. Hésitant au départ sur ce qu’il doit faire. Sachant ce que tout cela pourrait entrainer. Car voir le corps nu de son ami éveille d’avantage son désir. Désir qu’il retient depuis quelque temps. Désir déjà partagé par le passé. Il le rejoint à sa demande sous la douche. Essayant d’éviter de frôler sa chair par peur d’y succomber. Et de commettre l’irréparable par un besoin comblé trop tôt. Il sait que pour Erwin tout cela est bouleversant. Qu’il lui faut du temps  pour assimiler, ce nouveau désir. Dont ils ne sont pas privé adolescents. Leurs regards s’accrochent avec douceur. Témoignage du respect mutuel qu’ils se portent. « Tu n’as pas à me remercier. Logique que je sois là pour toi. » Gabriel commence à le savonner. Sans chercher à éveille d’avantage son corps. Ou celui de son ami. Il reste doux dans ses gestes. Son regard suit ses mains sur les courbes appétissantes d’Erwin. Il ne peut s’empêcher de trouver l’homme qu’il est devenu encore plus sexy que l’adolescent auquel il a gouté plusieurs fois. Sous ses caresses même maitrisées le corps d’Erwin réagit. Des frissons viennent contrôler sa chair. Alors sans même sans rendre compte Gabriel rend ses gestes plus intenses. Tout en évitant certaines zones. Mais il insiste sur ses hanches. Le creux de ses reins. Sa nuque. Ses cuisses. Frôlant même la naissance de ses fesses. Il ne cache en rien le désir qui le prend jusqu’au fond de ses tripes. Laissant pleinement sa virilité s’exprimer. Gabriel voit le trouble que cette proximité anime chez Erwin. Il approche son visage. Laisse son souffle enivrer les lèvres de son ami. Et vient lui murmurer contre son oreille. « Tu es tellement sexy. Si tu savais à quel point tu me fais de l’effet. Je te désire Erwin. Et pas seulement avec mon corps. Avec mon cœur aussi. Avec mon âme. » L’architecte vient plonger son regard dans celui de son ami. Avant de coller son corps contre le sien. Et puis il s’empare de ses lèvres avec douceur. Alors que ses mains prodiguent des caresses plus intenses. Descendant le long de sa colonne vertébrale. Osant enfin se poser sur l’arrondie des fesses de son ami. Ses lèvres se font plus gourmandes contre celle d’Erwin. Il ne le forcera en rien. Il le titille juste. Éveillant son désir sous des caresses plus entreprenantes. Alors que ses lèvres jouent sur les courbes de son visage avant d’aller enivrer son cou. Il retrouve l’odeur de sa peau délicieusement envoutante. Il retrouve le gout de cette chair qu’au final il n’a jamais oublié. Et avec tendresse il plaque Erwin contre le mur de la douche. Leurs corps se touchent pleinement. Leurs virilités tendues se retrouvent et s’aventurent dans un début de joute. Qui ne fait que rendre le désir plus brulant. « J’ai envie de toi. » Des mots que Gabriel murmure au creux du cou d'Erwin.



good vibes.


Dernière édition par Gabriel de St Roc le Dim 5 Nov - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 11/03/2017
☇ Messages : 207
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : felipe suarez
☇ Avatar : James McAvoy
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : veuf, père d'un petit garçon âgé de quatre ans. Il est chamboulé par l'aveu de son meilleur ami et prend conscience que des sentiments l'habitent depuis des années à son égard, juste sagement endormi dans son coeur. Cette réalité demeure difficile à assumer, bien qu'il compte y parvenir, pour s'offrir le droit au bonheur. Du moins, il l'espère.
☇ Occupation : médecin, spécialiste en toxicomanie, dirigeant un centre de désintoxication, mais en congés sabbatique depuis deux ans.



☇ RPs + Liens :

gabriel sms (1)
gabriel (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
gabriel (3) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
gabriel (5) - (en cours)


gabriel de st roc (+) son ami d'enfance, son confident, son premier amant masculin, une amitié simple, qui lui apporte la saveur d'une belle amitié.

connor friedrich (+) son fils de quatre ans, la prunelle de ses yeux, la chair de sa chair, mais qui a du mal à vivre le décès de sa mère à cause de la relation fusionnelle qu'ils avaient. il est agité, n'écoute plus rien et se plonge dans un silence qui le laisse impuissant.

louka friedrich (+) son petit frère. leur relation est complexe. leur réserve naturelle les a toujours empêché d'approfondir leur relation, sans parler de la réaction lorsqu'il a avoué son homosexualité à la famille. peu à peu son regard va évoluer.

ismaël Desjours (+) amant de louka, petit ovni au sein de la famille. il garde ses distance avec lui, mais sera peut-être amené à changer son regard sur lui.

jane friedrich (+) sa femme décédée, la femme de sa vie, mais surtout sa meilleure amie. une relation singulière les liait que peu de personnes pouvaient comprendre, bien que l'amour entre eux était différent.

http://www.revolutionrpg.net/t1991-dc-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiethttp://www.revolutionrpg.net/t1999-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiet

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Dim 5 Nov - 19:58



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."
La proximité entre nous deux corps nus est troublante tout comme l'intimité qui s'en dégage. Je me laisse happer par ces émotions confuses, qui sont accentués par les effets de l'alcool. Mes réactions sont à fleur de peau, sans doute plus franches qu'en accoutumé. Je me rends compte que cette intimité ne me dérange pas, mais que je me sens complètement chamboulé par elle. Tu éveilles quelque chose en moi, c'est inévitable et violent. C'est quelque chose que je n'arrive pas à contrôler, qui frôle et attise mes sens au point de replonger dans ces sensations que je semblais avoir oublié. Le contact doux et prévenant de tes doigts sur ma chair provoque des frisons à tout mon être. Rien à voir avec du dégout, bien au contraire, je suis particulièrement sensible à ses frôlements, qui éveillent ma chair. Tu dois sans doute t'en rendre compte puisque tes menottes frôlent mes formes avec une intensité, qui ne fait que rendre le rythme de ma respiration plus complexe à gérer. Ton odeur m'enivre, ton souffle vient frôler mes lèvres. Je te fixe avec intensité, mais avec cette fébrilité difficile à contenir. Je suis incapable de m'exprimer, ferme juste mes paupières quand tu m'avoues ton désir. Je suis complètement désarmé quand ton regard clair et pénétrant plonge dans le mien et cette réalité s'accentue quand je sens ton corps se coller contre le mien. Cela m'électrise totalement et j'ai la sensation d'être un pantin entre tes doigts, sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Tes lèvres finissent par recouvrir les miennes et ce contact vient complètement bouleverser mon être. J'y réponds sans réfléchir, poussé par ce bien être que cela me procure en dépit de toutes ces émotions si perturbantes que tes doigts par leurs caresses accentuent au fond de mes tripes. L'émotion se mêle à un désir enfoui, presque oublié. En répondant à ton baiser, mes doigts viennent à leur tour explorer tes formes viriles que j'ai par le passé apprivoisé. Elles sont plus légères, plus hésitantes et se concentrent essentiellement sur tes bras, ton torse et ta nuque. Je me retrouve à savourer le contact de ta barbe naissante contre la peau de ma nuque que tu ravages de baisers gourmands, qui ont un effet conséquent sur mon excitation. C'est terriblement agréable. Je ne peux pas le nier et laisse juste ses touchers enflammer le feu que tu provoques par tes contacts affriolants. Par tes actions, je me retrouve doucement bloqué contre la paroi de la douche, captif de ton corps brûlant et humide, qui se presse contre le mien. Je sens ton excitation contre la mienne et l'effet grisant est immédiat, encore plus lorsque tu m'avoues ton désir. Ton souffle frôle ma nuque et j'ai comme la sensation que tu attends un mot, un geste de ma part pour entrevoir ce qui se loge dans mon esprit, dans mon coeur et dans mon corps. Seulement, c'est la confusion la plus totale, gravement accentué par les effets brûlants et enivrants que tu as sur mon être. Tu es excitant, je ne peux que l'admettre face à l'état dans lequel je me trouve et l'envie de sombrer dans cette excitation est cruellement tentatrice. Alors, je laisse l'une de mes mains glisser dans ta nuque tandis que ma bouche vient retrouver cette nuque que j'ai souvent embrassé par le passé dans notre étreinte. Je laisse mes lèvres retrouver la saveur de ta peau tandis que mes doigts se glissent dans ta chevelure. Mon autre glisse le long de ton torse, retrouve tes côtes pour rejoindre ton dos. Je t'enlace dans une étreinte intime alors que je dépose des baisers contre ta clavicule. "Moi aussi." Je finis par t'avouer avec difficulté alors que mon regard retrouve le tien. J'avais l'impression d'avoir oublié l'effet que tu avais sur mon corps, mais cela semble m'éclater à la figure à cet instant et même si je suis plus confus que jamais, je ne peux pas résister à l'ambition qui me gagne. Fais moi juste lâcher prise, Gabriel.  
good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 1269
☇ Pseudo : sweety / nath
☇ Avatar : Michael Fassbender
☇ Crédits : ©Lolitaes
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : amoureux de son meilleur ami, de son 1er amant, de son confident, de celui qui lui a toujours permis de tenir le cap. amoureux et heureux de se laisser bercer par ce doux sentiment et de le partager avec Erwin.
☇ Occupation : architecte. il a la chance d'avoir sa propre société, du coup il peut laisser libre cours à sa création parfois démentielle. il a ses bureaux dans le quartier des affaires à Downtown.
☇ Habitation : dans une villa à l'est avec son neveu Staniislas


TOI. Mon ami. Mon confident. Mon premier amant. Toi qui bouleverse mon âme. Mon cœur. Ma chair. Douce présence troublante qui me donne envie de bruler la vie avec ardeur, passion et amour. Toi qui me donne envie de partager une vie à deux. Je t'aime.



TOI. Mon neveu. Le fils que je n'ai jamais eu. Ma fierté. La dose de soleil dans mon cœur. Malgré les tempêtes tu restes unique. Quoi que tu fasses je serais toujours là. Où que tu ailles, tu me trouveras à tes côtés. Je t'aime.



☇ RPs + Liens : Erwin

http://www.revolutionrpg.net/t1205-enchaine-a-ses-nuitshttp://www.revolutionrpg.net/t2937-ame-en-perdition-en-attente-de-redemption

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Mar 7 Nov - 15:21



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de cœurs sont brisés par des mots jamais prononcés."

Retrouver Erwin sous la douche, éveille des sensations délicieuses chez Gabriel.  Le souvenir de leurs étreintes passées se glisse alors dans son esprit. L’effet est immédiat. L’odeur de sa peau. Le gout de sa chair. L’attirance charnelle. L’envie. Tout implose dans les veines de l’architecte. Il essaie de garder son calme. Mais difficile d’éviter les frôlements. Ou même l’affolement de son cœur. Ils sont si prêt l’un de l’autre. La chair d’Erwin est terriblement tentante. Et même si Gabriel s’emploie à maitriser ses caresses. Il ne peut pas s’empêcher de sentir l’effet que celles-ci ont comme impact sur la peau de son ancien amant. Dés que son regard se pose avec plus de gourmandise sur Erwin. La vision de leurs joutes charnelles, jadis partagés arrivent par vague. Le dopant d’avantage de désir insolent. Résister devient presque illusoire. Et pourtant il essaie de ne pas couler dans l’abime que la luxure lui offre à cet instant sur un plateau d’argent. Il sait qu’Erwin a les idées brouillées par l’alcool. Gabriel ne souhaite pas qu’il agisse sans vraiment être en accord avec ce qu’il veut réellement. Cela risquerait fort de faire basculer leur future relation dans quelque chose de malsain. Mais il est difficile à Gabriel de contrôler son corps. Surtout quand celui de son ami lui envoie des messages qui lui ouvrent des horizons d’abandon. Alors il se fait plus provoquant. Sans pour autant se livrer à des gestes plus intimes. Il reste doux et prévenant. Cherchant juste l’éveil des sens plus que la provocation d’un désir plus pressant. Une redécouverte qu’il rend délicieuse et de plus en plus ardente, du bout de ses doigts et de ses lèvres. Tant d’années se sont écoulées depuis leur dernière joute. D’autre partenaire les ont caressés mais le corps de Gabriel n’a pas oublié l’émoi que déclencher en lui le corps d’Erwin. Et il le retrouve à cet instant quand leurs chairs se font plus proches. Un émoi déroutant. Grisant. Amplifié avec l’envie tenace du désir contenu depuis si longtemps. Il pourrait flipper mais il est juste chamboulé. Il se sent si fébrile. Des sensations l’envahissent par vague de chaleur. Des sensations qui se répandent au creux de ses tripes. Inondant chaque parcelle de son être. Il ne peut s’empêcher d’embrasser Erwin. De le toucher. Rien d’agressif bien au contraire. Pourtant le désir se fait plus puissant et sa virilité le laisse paraitre sans pudeur. En se gonflant et en se tendant. Il n’en éprouve aucune gêne. Il a juste envie de faire l’amour à l’homme qu’il aime et il lui avoue sans détour dans des baisers au creux de son cou. Avant de retrouver le regard de son ex amant. Il voit son trouble, sa confusion. Attendant juste son approbation ou son refus. Il acceptera sa décision qu’elle soit-elle. Il attendra encore s’il le faut. Mais Erwin semble avoir envie de se laisser porter par cet instant de complicité intime. Par ce flux de désir renaissant de ces cendres, tel un phœnix. Son regard à l’air de s’enivrer de désir. Gabriel sent alors sa main se poser dans sa nuque. Il frissonne à ce contact. Et puis se sont les lèvres de son ami qui s’emparent de sa nuque. Sa respiration se fait plus forte. Et les battements de son cœur plus déroutants. Il ferme les yeux et se plonge dans les sensations exquises que ses retrouvailles charnelles animent en lui. Il est bouleversé et l’excitation le titille d’avantage. Le  toucher des doigts d’Erwin est électrisant, il gémit sous ses caresses même si elles restent sages. Elles sont délicieusement brulantes, même s'il les voudrait plus indécentes. Il retrouve la douceur et la tendresse des gestes qu’il lui prodiguait par le passé. Mais ils sont également teintés d’une virilité déconcertante donnée par les années écoulés. Gabriel retient ses doigts alors qu’ils frôlent l’aine de son ami. Et à peine il donne son accord, il les laisse se glisser avec fébrilité sur la virilité de son amant. Son cœur se met à battre plus fort. Leurs regards se kidnappent, ils se voilent de désir. De flammes ardentes. Et les doigts de Gabriel se referment comme un étau autour du sexe d’Erwin. Son autre main continue  de parcourir son corps apprivoisant à nouveau ses courbes. Leurs lèvres se font plus gourmandes. Et le corps de l’architecte se presse avec plus d’envie contre celui de son ami. Mais il reste délicat. Toujours troublé par tout ce que génère cette redécouverte. Un mélange d’exquises sensations plus déroutantes les unes que les autres. « L’âge a bonifié tes courbes .. tu es tellement bandant encore plus que lorsqu’on était adolescent. » Il reste tendre mais ses gestes se font plus fermes. Plus intimes. Il repousse les interdits. Franchissant avec respect la barrière de l’amitié pour la faire basculer encore une fois dans celle de la luxure. Plus de retour en arrière. Ou juste pour titiller d'avantage leurs sens. Et le passé se mêle adroitement au présent pour rendre l'instant plus intense et plus complice. Gabriel veut juste aimer Erwin, et l'emporter un tourbillon de délice charnel.



good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 11/03/2017
☇ Messages : 207
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : felipe suarez
☇ Avatar : James McAvoy
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : veuf, père d'un petit garçon âgé de quatre ans. Il est chamboulé par l'aveu de son meilleur ami et prend conscience que des sentiments l'habitent depuis des années à son égard, juste sagement endormi dans son coeur. Cette réalité demeure difficile à assumer, bien qu'il compte y parvenir, pour s'offrir le droit au bonheur. Du moins, il l'espère.
☇ Occupation : médecin, spécialiste en toxicomanie, dirigeant un centre de désintoxication, mais en congés sabbatique depuis deux ans.



☇ RPs + Liens :

gabriel sms (1)
gabriel (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
gabriel (3) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
gabriel (5) - (en cours)


gabriel de st roc (+) son ami d'enfance, son confident, son premier amant masculin, une amitié simple, qui lui apporte la saveur d'une belle amitié.

connor friedrich (+) son fils de quatre ans, la prunelle de ses yeux, la chair de sa chair, mais qui a du mal à vivre le décès de sa mère à cause de la relation fusionnelle qu'ils avaient. il est agité, n'écoute plus rien et se plonge dans un silence qui le laisse impuissant.

louka friedrich (+) son petit frère. leur relation est complexe. leur réserve naturelle les a toujours empêché d'approfondir leur relation, sans parler de la réaction lorsqu'il a avoué son homosexualité à la famille. peu à peu son regard va évoluer.

ismaël Desjours (+) amant de louka, petit ovni au sein de la famille. il garde ses distance avec lui, mais sera peut-être amené à changer son regard sur lui.

jane friedrich (+) sa femme décédée, la femme de sa vie, mais surtout sa meilleure amie. une relation singulière les liait que peu de personnes pouvaient comprendre, bien que l'amour entre eux était différent.

http://www.revolutionrpg.net/t1991-dc-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiethttp://www.revolutionrpg.net/t1999-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiet

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Ven 10 Nov - 19:37



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."
Mes doigts redécouvrent tes formes. Elles sont devenues bien plus fermes et viriles que par le passé. Leur contact est à la fois troublant et enivrant. Je me laisse consumer par ce feu ardent que cette proximité provoque en moi. J’essaye de ne pas réfléchir, me sens bien incapable de le faire tant je me retrouve perturbé face à toi. Tu rends tes actions plus fermes, déroutantes et exaltantes. Cela ne fait qu’accroitre le rythme irrégulier de ma respiration et de mon cœur. Je te laisse faire, ne stoppe aucune de tes actions alors que je m’enivre de l’odeur virile que tu dégages. Tu as un charme électrisant, qui me rend bien incapable de te résister, d’autant plus lorsque tes phalanges viennent frôler ma virilité exaltée. Ce contact m’arrache un gémissement que je ne parviens pas à contenir. Depuis le décès de Jane, j’ai adopté une hygiène de vie, bien différente à celle que j’avais jusqu’alors. L’envie de mêler mes formes à d’autres n’était pas dans mes intentions, mais je me rends compte que le manque charnel est bien réel. Ton regard vient retrouver le mien et il est difficile d’ignorer l’excitation qui habite la chair de l’autre. On n’y résiste pas et nos lèvres viennent se retrouver dans une étreinte endiablée dans laquelle je me laisse aller. Tes caresses provoquent mes gémissements alors que mes doigts glissent sur tes hanches et tes fesses. Tu en profites pour te coller plus contre moi et cela ne fait qu’accroitre la chaleur de nos formes en effusion. Le désir est là, brûlant et mes doigts viennent à leur tour s’égarer contre ton aine alors que tes propos m’arrachent un sourire. « On n’est plus vraiment des adolescents, il faut dire. » Je déclare sans te retourner pour autant le compliment. Tu es un bel homme et tu le sais. Je ne l’ai jamais tu et t’es souvent complimenté sur ta beauté sans arrière-pensée. Du moins, jusqu’à aujourd’hui. Mon cœur bat si vigoureusement dans ma poitrine, que j’ai du mal à réguler ma respiration. Tes caresses sont terriblement grisantes et j’ai du mal à cacher l’excitation que tu m’offres et dans laquelle tu m’emportes. L’eau ne parvient pas à amoindrir cette brûlure qui envahit mes reins tandis que mes lèvres viennent retrouver les tiennes dans un baiser à la fois sensuel et passionné. Ma main libre frôle l’une de tes fesses tandis que l’autre vient naturellement se glisser contre ta virilité pour lui offrir les mêmes caresses que tu m’honores. Ce contact est troublant, mais ravive un ancien plaisir que j’avais par le passé. La frontière de l’amitié s’effrite comme par le passé tandis que nos corps se livre à une délicieuse joute charnelle, à laquelle je ne résiste plus, car l’envie est terriblement cuisante. Tu me donnes cruellement chaud et je te partage cette passion qui m’anime en venant te caresser avec la même ambition que la tienne et cela est terriblement grisant.  
good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 1269
☇ Pseudo : sweety / nath
☇ Avatar : Michael Fassbender
☇ Crédits : ©Lolitaes
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : amoureux de son meilleur ami, de son 1er amant, de son confident, de celui qui lui a toujours permis de tenir le cap. amoureux et heureux de se laisser bercer par ce doux sentiment et de le partager avec Erwin.
☇ Occupation : architecte. il a la chance d'avoir sa propre société, du coup il peut laisser libre cours à sa création parfois démentielle. il a ses bureaux dans le quartier des affaires à Downtown.
☇ Habitation : dans une villa à l'est avec son neveu Staniislas


TOI. Mon ami. Mon confident. Mon premier amant. Toi qui bouleverse mon âme. Mon cœur. Ma chair. Douce présence troublante qui me donne envie de bruler la vie avec ardeur, passion et amour. Toi qui me donne envie de partager une vie à deux. Je t'aime.



TOI. Mon neveu. Le fils que je n'ai jamais eu. Ma fierté. La dose de soleil dans mon cœur. Malgré les tempêtes tu restes unique. Quoi que tu fasses je serais toujours là. Où que tu ailles, tu me trouveras à tes côtés. Je t'aime.



☇ RPs + Liens : Erwin

http://www.revolutionrpg.net/t1205-enchaine-a-ses-nuitshttp://www.revolutionrpg.net/t2937-ame-en-perdition-en-attente-de-redemption

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Dim 12 Nov - 19:35



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de cœurs sont brisés par des mots jamais prononcés."





good vibes.


Dernière édition par Gabriel de St Roc le Sam 25 Nov - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 11/03/2017
☇ Messages : 207
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : felipe suarez
☇ Avatar : James McAvoy
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : veuf, père d'un petit garçon âgé de quatre ans. Il est chamboulé par l'aveu de son meilleur ami et prend conscience que des sentiments l'habitent depuis des années à son égard, juste sagement endormi dans son coeur. Cette réalité demeure difficile à assumer, bien qu'il compte y parvenir, pour s'offrir le droit au bonheur. Du moins, il l'espère.
☇ Occupation : médecin, spécialiste en toxicomanie, dirigeant un centre de désintoxication, mais en congés sabbatique depuis deux ans.



☇ RPs + Liens :

gabriel sms (1)
gabriel (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
gabriel (3) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
gabriel (5) - (en cours)


gabriel de st roc (+) son ami d'enfance, son confident, son premier amant masculin, une amitié simple, qui lui apporte la saveur d'une belle amitié.

connor friedrich (+) son fils de quatre ans, la prunelle de ses yeux, la chair de sa chair, mais qui a du mal à vivre le décès de sa mère à cause de la relation fusionnelle qu'ils avaient. il est agité, n'écoute plus rien et se plonge dans un silence qui le laisse impuissant.

louka friedrich (+) son petit frère. leur relation est complexe. leur réserve naturelle les a toujours empêché d'approfondir leur relation, sans parler de la réaction lorsqu'il a avoué son homosexualité à la famille. peu à peu son regard va évoluer.

ismaël Desjours (+) amant de louka, petit ovni au sein de la famille. il garde ses distance avec lui, mais sera peut-être amené à changer son regard sur lui.

jane friedrich (+) sa femme décédée, la femme de sa vie, mais surtout sa meilleure amie. une relation singulière les liait que peu de personnes pouvaient comprendre, bien que l'amour entre eux était différent.

http://www.revolutionrpg.net/t1991-dc-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiethttp://www.revolutionrpg.net/t1999-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiet

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Dim 12 Nov - 23:18



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."

good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 1269
☇ Pseudo : sweety / nath
☇ Avatar : Michael Fassbender
☇ Crédits : ©Lolitaes
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : amoureux de son meilleur ami, de son 1er amant, de son confident, de celui qui lui a toujours permis de tenir le cap. amoureux et heureux de se laisser bercer par ce doux sentiment et de le partager avec Erwin.
☇ Occupation : architecte. il a la chance d'avoir sa propre société, du coup il peut laisser libre cours à sa création parfois démentielle. il a ses bureaux dans le quartier des affaires à Downtown.
☇ Habitation : dans une villa à l'est avec son neveu Staniislas


TOI. Mon ami. Mon confident. Mon premier amant. Toi qui bouleverse mon âme. Mon cœur. Ma chair. Douce présence troublante qui me donne envie de bruler la vie avec ardeur, passion et amour. Toi qui me donne envie de partager une vie à deux. Je t'aime.



TOI. Mon neveu. Le fils que je n'ai jamais eu. Ma fierté. La dose de soleil dans mon cœur. Malgré les tempêtes tu restes unique. Quoi que tu fasses je serais toujours là. Où que tu ailles, tu me trouveras à tes côtés. Je t'aime.



☇ RPs + Liens : Erwin

http://www.revolutionrpg.net/t1205-enchaine-a-ses-nuitshttp://www.revolutionrpg.net/t2937-ame-en-perdition-en-attente-de-redemption

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Mer 15 Nov - 18:12



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de cœurs sont brisés par des mots jamais prononcés."




good vibes.


Dernière édition par Gabriel de St Roc le Sam 25 Nov - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 11/03/2017
☇ Messages : 207
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : felipe suarez
☇ Avatar : James McAvoy
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : veuf, père d'un petit garçon âgé de quatre ans. Il est chamboulé par l'aveu de son meilleur ami et prend conscience que des sentiments l'habitent depuis des années à son égard, juste sagement endormi dans son coeur. Cette réalité demeure difficile à assumer, bien qu'il compte y parvenir, pour s'offrir le droit au bonheur. Du moins, il l'espère.
☇ Occupation : médecin, spécialiste en toxicomanie, dirigeant un centre de désintoxication, mais en congés sabbatique depuis deux ans.



☇ RPs + Liens :

gabriel sms (1)
gabriel (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
gabriel (3) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
gabriel (5) - (en cours)


gabriel de st roc (+) son ami d'enfance, son confident, son premier amant masculin, une amitié simple, qui lui apporte la saveur d'une belle amitié.

connor friedrich (+) son fils de quatre ans, la prunelle de ses yeux, la chair de sa chair, mais qui a du mal à vivre le décès de sa mère à cause de la relation fusionnelle qu'ils avaient. il est agité, n'écoute plus rien et se plonge dans un silence qui le laisse impuissant.

louka friedrich (+) son petit frère. leur relation est complexe. leur réserve naturelle les a toujours empêché d'approfondir leur relation, sans parler de la réaction lorsqu'il a avoué son homosexualité à la famille. peu à peu son regard va évoluer.

ismaël Desjours (+) amant de louka, petit ovni au sein de la famille. il garde ses distance avec lui, mais sera peut-être amené à changer son regard sur lui.

jane friedrich (+) sa femme décédée, la femme de sa vie, mais surtout sa meilleure amie. une relation singulière les liait que peu de personnes pouvaient comprendre, bien que l'amour entre eux était différent.

http://www.revolutionrpg.net/t1991-dc-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiethttp://www.revolutionrpg.net/t1999-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiet

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Jeu 16 Nov - 21:59



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."

good vibes.


Dernière édition par Erwin Friedrich le Sam 25 Nov - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 15/01/2017
☇ Messages : 1269
☇ Pseudo : sweety / nath
☇ Avatar : Michael Fassbender
☇ Crédits : ©Lolitaes
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : amoureux de son meilleur ami, de son 1er amant, de son confident, de celui qui lui a toujours permis de tenir le cap. amoureux et heureux de se laisser bercer par ce doux sentiment et de le partager avec Erwin.
☇ Occupation : architecte. il a la chance d'avoir sa propre société, du coup il peut laisser libre cours à sa création parfois démentielle. il a ses bureaux dans le quartier des affaires à Downtown.
☇ Habitation : dans une villa à l'est avec son neveu Staniislas


TOI. Mon ami. Mon confident. Mon premier amant. Toi qui bouleverse mon âme. Mon cœur. Ma chair. Douce présence troublante qui me donne envie de bruler la vie avec ardeur, passion et amour. Toi qui me donne envie de partager une vie à deux. Je t'aime.



TOI. Mon neveu. Le fils que je n'ai jamais eu. Ma fierté. La dose de soleil dans mon cœur. Malgré les tempêtes tu restes unique. Quoi que tu fasses je serais toujours là. Où que tu ailles, tu me trouveras à tes côtés. Je t'aime.



☇ RPs + Liens : Erwin

http://www.revolutionrpg.net/t1205-enchaine-a-ses-nuitshttp://www.revolutionrpg.net/t2937-ame-en-perdition-en-attente-de-redemption

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Mer 22 Nov - 19:06



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de cœurs sont brisés par des mots jamais prononcés."




good vibes.


Dernière édition par Gabriel de St Roc le Sam 25 Nov - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 11/03/2017
☇ Messages : 207
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : felipe suarez
☇ Avatar : James McAvoy
☇ Âge : 35 ans
☇ Statut : veuf, père d'un petit garçon âgé de quatre ans. Il est chamboulé par l'aveu de son meilleur ami et prend conscience que des sentiments l'habitent depuis des années à son égard, juste sagement endormi dans son coeur. Cette réalité demeure difficile à assumer, bien qu'il compte y parvenir, pour s'offrir le droit au bonheur. Du moins, il l'espère.
☇ Occupation : médecin, spécialiste en toxicomanie, dirigeant un centre de désintoxication, mais en congés sabbatique depuis deux ans.



☇ RPs + Liens :

gabriel sms (1)
gabriel (1) - (fini)
gabriel (2) - (fini)
gabriel (3) - (fini)
gabriel (4) - (fini)
gabriel (5) - (en cours)


gabriel de st roc (+) son ami d'enfance, son confident, son premier amant masculin, une amitié simple, qui lui apporte la saveur d'une belle amitié.

connor friedrich (+) son fils de quatre ans, la prunelle de ses yeux, la chair de sa chair, mais qui a du mal à vivre le décès de sa mère à cause de la relation fusionnelle qu'ils avaient. il est agité, n'écoute plus rien et se plonge dans un silence qui le laisse impuissant.

louka friedrich (+) son petit frère. leur relation est complexe. leur réserve naturelle les a toujours empêché d'approfondir leur relation, sans parler de la réaction lorsqu'il a avoué son homosexualité à la famille. peu à peu son regard va évoluer.

ismaël Desjours (+) amant de louka, petit ovni au sein de la famille. il garde ses distance avec lui, mais sera peut-être amené à changer son regard sur lui.

jane friedrich (+) sa femme décédée, la femme de sa vie, mais surtout sa meilleure amie. une relation singulière les liait que peu de personnes pouvaient comprendre, bien que l'amour entre eux était différent.

http://www.revolutionrpg.net/t1991-dc-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiethttp://www.revolutionrpg.net/t1999-erwin-friedrich-anything-hurts-less-than-the-quiet

MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   Sam 25 Nov - 20:20



" Si tu aimes une personne, dis-le lui. La vie est courte et trop de coeurs sont brisés par des mots jamais prononcés."

good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Céder ou lutter - Gabwin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Céder ou lutter - Gabwin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lutter contre la déstabilisation politique...
» Lutter contre la mauvaise haleine
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.
» Insomnia - Comment lutter contre sois-même ?
» Article 1 : " Les Moyens du Gouvernement pour Lutter contre les Créatures Surnaturelles"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: Boites à Archives :: RPs-
Sauter vers: