AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 it feels like a long way down (ft. Even)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 09/08/2017
☇ Messages : 133
☇ Pseudo : Ilffy
☇ Vos DC : Sybil Todd & co.
☇ Avatar : Josefine Frida Pettersen
☇ Crédits : Ava ; Ilffy + signa ; endlesslove
☇ Âge : 18 ans.
☇ Statut : Célibataire.
☇ Occupation : Étudiante qui n'en n'a rien à foutre.
☇ Habitation : Quartier nord.

LISTING DE MA SCHIZOPHRÉNIE

Oh wait, I just realized... I don't care.
tu viens, tu vis, et toc tu meurs.

family is power. then, I don't have much power...

cause people need people.

I'm sure, no one stands alone.
☇ RPs + Liens : TEAM SKAM

Even l'ami aussi taré que toi rencontré à l'hôpital.
Isak ↬ uc.
Zoella ex petite-amie, toujours un peu ambigüe.
Sigid cousine, comme une sœur.
Aleksandra ↬ meilleure amie, trio avec Sigid.
Elyo l'attirance inavouée.
Ulrik ↬ l'emmerdeur qui veut pécho ta cousine mais que tu rejettes pour empêcher ça.

http://www.revolutionrpg.net/t3280-dc-philae-gonna-stay-high-all-the-time-to-keep-you-out-of-my-mindhttp://www.revolutionrpg.net/t3289-philae-if-today-was-your-last-day

MessageSujet: it feels like a long way down (ft. Even)   Dim 13 Aoû - 0:42

it feels like a long way down
Philae & Even
Je suis tombée amoureuse comme on attrape une maladie.
Sans le vouloir, sans y croire, contre mon gré et sans pouvoir me défendre, et puis...
Et puis je l'ai perdu. De la même manière.

   
Tu te souviens comment le regarder faisait mal. C'était ce genre de douleur insoutenable qui te prenait les tripes et la tête, qui te rendait folle en moins de deux, et qui t'amenait à être ici. Au port, les pieds dans le vide, à contempler l'eau qui bouge comme si c'était la plus belle chose que t'avais jamais vu. Ce serait mentir de dire que t'étais dans ton état normal, ce serait mentir de dire que t'as pris tes médocs, ce serait mentir de dire que t'aimes pas ça. Même si c'est faux, t'aimes trop revoir son visage, avoir l'impression de pouvoir le toucher, entendre sa voix comme un doux murmure et son rire... Parfois, même en ayant pris tes médicaments, tu peux encore l'entendre. Il était communicatif, comme le jour où t'as enfin prêté attention à ce petit con, en plein cours de math alors que t'avais décidé de faire grève. Lui, il faisait grève toute l'année, tu le savais. T'as eu bon essayer de lui faire bouger son cul, ça n'a rien changé, un peu comme cette soirée où t'as essayé de le sauver.  A cette pensée, ton visage se crispe alors alors que tu sors ton téléphone de la poche de ta veste, commençant à envoyer un message à la seule personne qui veut bien de toi. Even. Même quand ta propre famille voulait pas d'toi, lui voulait bien, malgré ton côté chiante et ta folie qui le pousse aussi dans ses pires démons.

Une fois le message envoyé, tu remets ton téléphone à sa place avant de regarder le ciel, tes orbes bleues contemplant les étoiles, tu t'allonges sur les planches du port et au passage tu te cognes la tête, ce qui t'arrache un petit cri de douleur suivi d'une insulte, digne de toi. A croire que t'avais le syndrome de Gilles de la Tourette en prime d'être une tarée. Même si Even dirait plus vite le syndrome de Gilles de la Fourchette puisque quand t'as faim, tu commences à lâcher des insultes aussi. Bref. Observant les étoiles, ta vue se brouille alors que tu te sens compressée, toutes tes pensées se tournant vers Chris. Toujours lui. Tes mains trembles alors que tu les passes sur ton visage, te redressant, sanglotante. T'as pas capté, en une demie seconde, tu t'es mise à chialer comme une gamine qui vient de se faire confisquer son jeu favori. Tu plies tes genoux et viens les coller à ta poitrine, tes bras venant les entourer pour t'enfermer dans un cocon, ta propre peine. Tu te dis que t'es une stupide petite fille avec des rêves tous aussi stupides. T'entends peu à peu des pas mais tu bouges pas, tu restes là, à chialer comme une pauvre merde, comme si c'était tout ce que tu savais faire.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
membre du staff
avatar
membre du staff
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 30/01/2017
☇ Messages : 63
☇ Pseudo : BiBiscuit
☇ Vos DC : Voir le lien dans le bric-à-brac :P
☇ Avatar : Henrik Holm
☇ Crédits : (c)Bidi + Hollowbastion
☇ Âge : 18 ans
☇ Statut : En couple depuis trois ans avec Jane Killianson.
☇ Occupation : Lycéen en quête de stabilité.
☇ Habitation : /


* * *

☇ RPs + Liens : >> Rp Jane
>> Rp Noora
>> Rp Isak
>> Rp Groupe

http://www.revolutionrpg.net/t3256-imagine-all-the-people-living-life-in-peace-evenhttp://www.revolutionrpg.net/t3397-fantin-hepburncie-s-links#52380

MessageSujet: Re: it feels like a long way down (ft. Even)   Ven 1 Sep - 14:48


Philae&Even
It feels like a long way down

Il y a des personnes, comme ça, on les comprend simplement. On sait qu'on peut leur faire du bien, même si on crève de mal soi-même. Je ne pense pas faire de bien à qui que ce soit mais il m'arrive de penser que ma façon de comprendre Philae fait de moi une personne dont elle puisse avoir besoin, parfois. Comme aujourd'hui, lorsque je reçois son message. Je ne sais d'abord pas si je vais la rejoindre au port, n'étant pas en forme moi-même. Cela m'a pris cette nuit et je n'ai pas réussi à me lever ce matin. Impossible de mettre un pied en dehors de mon lit. Tout semblait si noir et l'est encore. Rien ne va. Je regarde longtemps le message et au final, je finis par faire l'impensable : je me lève et sors de ma chambre pour aller m'habiller.
Il n'y a personne chez moi, ma mère a tôt fait ce matin de comprendre que je n'étais pas assez bien pour aller en cours, que c'est comme ça et que me crier dessus n'y changera rien. Elle sait que quand je suis dans cet état-là, me forcer à faire quelque chose est la pire idée qui soit. Je ne sais pas comment je trouve le courage de me laver, je pense que c'est plus un automatisme qu'autre chose. Je ne regarde pas ma tête dans le miroir, je la déteste trop pour ça. Pas aujourd'hui. Pas ce visage fin et blanc, ce visage de mort qui n'apporte que désolation et peine autour de lui. Je ferme les yeux et finis par mettre ma capuche sur ma tête pour sortir. Je marche jusqu'au port sans m'arrêter et finis par apercevoir Philae sur le rebord.

Pour être honnête, je crains un peu de m'approcher. Toute cette eau, ces rebords, cet environnement et la détresse de mon amie qui peuvent, chacun, me pousser à en finir. C'est déjà arrivé une fois, alors pourquoi pas deux ? Et que dirais-je à Philae, quand moi-même je ne vois rien de positif à vivre dans ce monde, à cet instant ? Je finis par soupirer et m'approcher. Je m'assieds en tailleur à ses côtés et regarde l'horizon devant moi. Je retire la cigarette coincée à mon oreille et l'allume, avant de tirer un coup. Pendant une seconde, je me sens soulagé. Puis le nuage noir revient. Je tends la cigarette à Philae, juste devant son visage pour qu'elle la remarque. Prends, ne prends pas, je m'en fiche. La vie est moche alors pourquoi s'empêcher de faire ce qu'on veut ?
AVENGEDINCHAINS



Even & Isak - Minute by minute
Revenir en haut Aller en bas
 
it feels like a long way down (ft. Even)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: DANS LES RUES DE VANCOUVER ! :: Quartier Ouest :: Port-
Sauter vers: