AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 135
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Aelyn Sandoal, Lyhla Elder
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : Harley/Ainsley
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Dim 16 Juil - 22:25

Ezelia ne savait pas si elle se devait de se frapper, ou devait la frapper. Ah ! elles s'étaient bien trouvées ! Aussi paranoïaques et mauvaise foi l'une que l'autre ! Ah ben tiens ! "Ah..." lâcha Ezelia, complètement à l'ouest, scotchée. "Euh... T'INSINUES QUOI PAR "SOI-DISANT POUR SUIVRE EZEKIEL" LA ??!! Mais t'es... T'es pas possible Jessica ! Et t'es pas logique ouais ! Sérieux, je te dis que je ne veux pas que tu me quittes et tu insinues que je te trompe ?! Merde, demande à Ezekiel, il peut t'assurer que je ne touche personne quand je l'accompagne en tournée ! Et je ne vais pas rester cloîtrée ici pendant que toi tu joues avec des canons, merde ! Oh, et ne fais pas semblant ! Comme si tu ne savais pas que mon coming-out avait été forcé par une connasse !"

Son coup de gueule passé, elle s'essuya rageusement les joues et prit un grand soupir, levant les mains, paumes vers Jessica, pour l'empêcher de répondre. "Non, attends. Effectivement, je t'ai caché les menaces de mort, histoire que tu ne fuies pas. Quant à cacher ou non ton identité, il n'empêche que rester discrète signifie ne pas dire à ma famille que ma Jessica est Harley Stevenson. 'Fin j'dis ça j'dis rien (mauvaise foi bonjouuur)." Elle marqua une nouvelle pause, les yeux rivés sur le sol. "C'est bon, j'suis calmée, bougonna-t-elle, Et je suis désolée de m'être emportée... d'avoir fait une crise... 'fin de ça quoi. Ca marche toujours pour rencontrer tes parents ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
BIRDS FLYING HIGH
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 170
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : Ainsley Pryce
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by angie, sign by wild heart, gif unknown artist
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement fiancée
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?
☇ RPs + Liens : ❥ ezelia gabriel ღ fantin hepburn

well I’m all the way up I swear - hazelia
to the gypsy that remains faces freedom with a little fear ft. hazelia
why do you smile like you've been told a secret ft. fantin hepburn


http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Dim 16 Juil - 22:44

« Je n'insinue rien du tout. » Fis-je, innocente, plaquant une mèche de cheveux derrière mes oreilles. « Si tu as quelque chose à te reprocher, c'est pas mon problème. E-z-e-l-i-a. » Me redressant, j'articulais avec une lenteur extrême, martelant chaque lettre. « Bien sûr... Moi aussi je peux faire dire n'importe quoi à ton frangin, comme il n'est pas là, c'est bien pratique ha ! » Haussant le ton, je m'avançais de nouveau pour la toiser. « Et je ne vais certainement pas m'excuser du fait que mes collègues soient dotés d'un physique avantageux », continuais-je pour l'agacer un peu plus, rentrant dans son jeu de tout mon être. « Comme si tu ne savais pas que mon coming-out avait été forcé par une connasse ! » Touchée. Je baissais les yeux. « J'AVAIS OUBLIE. JE SUIS FATIGUE, JE TE RAPPELLE QUE JE DOIS LIRE DIX PUTAINS DE SCRIPTS AVANT LA SEMAINE PROCHAINE. » Mauvaise foi quand tu nous tiens...

« Non, attends. Effectivement, je t'ai caché les menaces de mort, histoire que tu ne fuies pas. » Je laissais échapper un hoquet de satisfaction, sautant dans la brèche. « C'est bien ce que je dis ! » Hurlais-je, au bord de l'hystérie. « Tu t'acharnes sur moi parce que tu stresses trop à cause du boulot, de la prochaine tournée d'Ezekiel... je t'avais dit que c'était pas le bon moment pour engager ça mais non... tu fais toujours comme TOI, tu veux. Et moi je dois supporter ça... je te l'avais bien dit Ezelia, que le stress te faisais dérailler... » Et je luttais encore pour qu'elle ne puisse pas suivre de nouveau son frère à l'autre bout d'on ne sait ou. « Et puis merde, fais ce que tu veux, balance à ta famille qui je suis qu'on en finisse... je ne t'ai jamais demandé de me cacher dans ta cave à ce que je sache, c'est toi qui t'es imposée autant de limites ! ET NON, ÇA NE MARCHE PLUS POUR MES PARENTS. TE FOUTRAIS-TU DE MA GUEULE EZELIA GABRIEL ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 135
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Aelyn Sandoal, Lyhla Elder
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : Harley/Ainsley
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Lun 17 Juil - 12:01

Une étincelle dans les prunelles d'Ezelia témoigna de sa rage. Une rage telle, qu'elle se vit à deux doigts de mettre une gifle à Jessica. Une rage telle, qu'elle en tremblait de tous ses membres. Elle ne frappa pas sa compagne, même si la scène se joua devant ses yeux, dansant dans son esprit. Non, elle ne la frappa pas, quand bien même elle la poussait à bout. Ezelia venait de parvenir à un point de rupture. Elle était blessée, meurtrie, à un point tel que Jessica n'imaginait pas. Elle en avait assez. Je t'aime, mais je n'en peux plus.

Ezelia ferma ses mains en des poings furieux, et les enfonça dans ses poches. La mâchoire toujours aussi serrée, elle avança d'un pas, se trouvant à présent à côté de Jessica. "Sois gentille, et prends soin de l'appart'." déclara-t-elle, la voix sourde, sans la regarder. Elle continua ensuite sa route, se dirigeant vers les escaliers. Au pied de ceux-ci, elle s'arrêta et se retourna vers Jessica. "Quand tu auras décidé d'arrêter d'agir comme une gamine avec moi et de ne plus me prendre pour un punching-ball... Tu sais où me trouver."

Sur ce, elle monta les escaliers quatre à quatre, défonça à moitié la porte de la chambre en y entrant. Multipliant les fracas, elle sortit sa grande valise lui servant lorsqu'elle partait avec Ezekiel, ouvrit les tiroirs et les portes sans précaution, plia ses affaires avec fureur et les entassa dans la valise. Elle était rapide, efficace, rompue à ce genre d'exercice. Elle fit sa valise, avec un détachement étrange, lui donnant le vague à l'âme et le mal au ventre. Elle partait chez Ezekiel, pour quelques temps. Elle ne savait pas si Jessica allait chercher à la retenir, ou allait lui dire d'aller se faire foutre, ou allait rompre, ou quoi que ce soit d'autre. Ezelia songea, avec ironie, que ce serait leur premier "break" non motivé par le boulot. Quoi que... D'ici un mois, elle serait en Europe, à surveiller les arrières de son petit frère. Loin de Jessica.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
BIRDS FLYING HIGH
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 170
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : Ainsley Pryce
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by angie, sign by wild heart, gif unknown artist
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement fiancée
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?
☇ RPs + Liens : ❥ ezelia gabriel ღ fantin hepburn

well I’m all the way up I swear - hazelia
to the gypsy that remains faces freedom with a little fear ft. hazelia
why do you smile like you've been told a secret ft. fantin hepburn


http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Lun 17 Juil - 18:54

« Quand tu auras décidé d'arrêter d'agir comme une gamine avec moi et de ne plus me prendre pour un punching-ball... Tu sais où me trouver. » « Très bien, casse toi ! Ça valait bien le coup d’emménager ici  ! » Hurlais-je alors qu’elle grimpait l’escalier telle une furie avant de claquer les portes et de faire on ne sait trop quoi dans la chambre. De rage, je jetais la première chose insignifiante qui se trouvait sur mon passage - une coupelle infâme qui se fracassa dans un millier d’éclats de verre sur le sol et je manquais de me couper en sautant pieds nus pour éviter de m’entailler la voûte plantaire. « Fais chier. » Pour autant, je décidais de ramasser, tout du moins les gros morceaux, histoire de m’occuper mais aussi de passer au second plan le vacarme que faisait Ezelia à l’étage.

« Qu’est-ce qu’elle fout… » M’interrogeais-je, balayant les derniers morceaux de verre que je jetais dans la poubelle. Je décidais alors d’en avoir le coeur net et me rendis dans la chambre ou je découvris une énorme valise, pas celle du week-end, ni même celle des voyages de courte durée, plutôt celle d’un long séjour, celle qu’elle utilisait pour suivre Ezekiel à l’autre bout du monde. « Tu repars avec Ezekiel ? » Demandais-je sèchement, me voulant détachée au possible. « C’est ça ? » Et puis, je compris ; un instant, un regard, ailleurs. Les larmes me montèrent aussitôt aux yeux - traitresses - et se mirent à me noyer, faisant chavirer mon coeur qui battait lourdement dans ma poitrine. « D’accord. » Quelle lâche ! « Tu me traites de gamine mais c’est toi qui fais ta valise ! Tu crois que je vais t’attendre bien sagement comme un enfant qu’on puni et qu’on laisse seul afin qu’il comprenne - je ne sais trop quoi d’ailleurs - ? » Je trépignais à l’autre bout de la pièce, faisant et défaisant mes cheveux d’une main, serrant et desserrant mon peignoir en soie qui me paraissait bien trop froid, tout à coup. Je portais le coup de grâce. « Tu me demandes de t’épouser mais tu t’enfuis à la moindre difficulté. Qu’est-ce que c’est censé me dire ? » Je m’avançais jusqu’à elle. « Tu aimerais bien que tout soit de ma faute… je suis désolé d’être… moi. Mais je ne suis pas responsable de tout. Alors dis-moi si tu veux continuer parce que je n’aime pas les breaks. Pour moi, un break, c’est terminé, pas de retour en arrière possible. On se sépare ou on affronte ensemble. Mais on ne se casse pas à l’autre bout du monde parce que c’est trop difficile… je veux bien te donner la nuit pour réfléchir mais après ça, tu prends une putain de décision parce que je ne vais pas rester comme une conne à attendre que tu décides de passer oui ou non ta vie avec moi. Et bordel, Ezelia… » Je me rapprochais de son visage et soufflais, les yeux rivés dans un regard que je tentais de soutenir. « Si tu me trompes… ce sera fini entre nous. Si tu vas dormir chez une putain de greluche, surtout une blonde, je vais vous retrouver et vous faire la peau. Jusqu’à ce que tu prennes une putain de décision bordel, t’es à moi et si je te choppe entrain de… ne serait-ce que regarder… je prends mes affaires, le chat - non, le chat, je te le laisse - et demain soir, tu n’entendras plus parler de moi. » Et, parce que je savais pertinemment comment la retenir, je décidais de jouer avec l’une des choses qu’elle aimait le plus. Je reculais de quelques pas et fis glisser le noeud du peignoir entre mes doigts, laissant apparaître mon corps. Puis, je laissais retomber avec une lenteur extrême, le peignoir le long de mes épaules jusqu’à mes pieds. « Réfléchis bien à ce que tu peux perdre. Je ne suis pas un second choix, Ezelia. Ça aurait été plus approprié de parler de mes sentiments, de la retenir avec des mots, de lui jurer un amour éternel, de me confondre en excuse ou de ramper à ses pieds pour implorer son pardon, lui demander de rester, tout simplement, parce que j’avais besoin d’elle - ce qui était vrai -. Mais j’en étais incapable, incapable de m’épancher sur mes sentiments. Aussi, je tournais le dos en dégrafant mon soutien-gorge que je jetais dans sa valise, sans me cacher le moins du monde. Puis, je me dirigeais vers la salle de bain, formes apparentes ou ne subsistait qu'un dernier bout de tissu sur mes hanches ... et les yeux baignés de larmes... que j'effaçais d'une main, d'un geste quasi imperceptible, gardant à tout prix la tête haute, comme une femme du beau monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 135
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Aelyn Sandoal, Lyhla Elder
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : Harley/Ainsley
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Lun 17 Juil - 22:17

Le cœur d'Ezelia battait vite, très vite. Essoufflée, sans avoir couru de marathon. Rouge pivoine, sans avoir fait d'efforts. Elle avait chaud, et en même temps elle avait pris une douche froide. Elle flottait dans un tourbillon de pensées, sans trop savoir laquelle saisir, laquelle retenir, se demandant même si une seule d'entre elles en valait la peine. Mais une pensée, une certitude, s'imposa, en engendrant d'autres une myriade qu'elle se prenait de plein fouet et la laissait pantoise. Tombée sur les fesses à côté de la valise, elle peinait à respirer, prise dans ce flux d'émotions intenses. Son cœur battait vite, très vite.

La jeune femme rapprocha ses genoux de son corps, posa ses bras croisés dessus et enfouit sa tête dedans. Elle n'avait pas besoin de réfléchir, elle avait juste besoin que la crise passe. Chancelante, sujette à des vertiges, elle haleta près d'une longue et pourtant si courte minute, au bout de laquelle elle ressortit la tête d'entre ses bras joints. Jessica n'était pas ressortie de la salle de bain. Pourquoi l'aurait-elle fait, à vrai dire ? Les prunelles brunes et tourmentées d'Ezelia se posèrent sur son soutien-gorge, abandonné dans sa valise. Ca ferait un bon souvenir.

La manager se leva, et ôta avec précipitation le top et le jean, encore moite de sueur, quelques mèches plaquées sur son front et ses tempes. Elle entra dans la salle de bain, y retrouvant Jessica appuyée à la vasque. Sans mot dire, Ezelia essuya ses larmes, baisa son front, et entreprit de se passer de l'eau sur le visage. Elle avait chaud, et pourtant elle avait la chair de poule. Son front était brûlant, et pourtant elle frissonnait. Jessica la mettait dans tous ses états.

Jessica... Bordel, il n'y avait qu'elle pour lui faire ça ! Il n'y avait qu'elle, pour lui balancer un tas de saloperies au visage, et pourtant, Ezelia restait. Malgré tout ce qu'elle endurait pour elle, malgré tous les moments difficiles, elle restait. Malgré les heures à pleurer sur l'épaule de son frère, à regarder son téléphone en attendant un appel, elle restait. Jessica avait raison. Soit elle restait, soit elle partait, définitivement. Soit elle l'épousait, soit elle la quittait. Soit elle l'aimait, soit elle la haïssait. Soit elle défaisait sa valise, soit elle la faisait. Et bordel, évidemment qu'elle restait. Parce que c'est comme ça que je l'aime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
BIRDS FLYING HIGH
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 170
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : Ainsley Pryce
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by angie, sign by wild heart, gif unknown artist
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement fiancée
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?
☇ RPs + Liens : ❥ ezelia gabriel ღ fantin hepburn

well I’m all the way up I swear - hazelia
to the gypsy that remains faces freedom with a little fear ft. hazelia
why do you smile like you've been told a secret ft. fantin hepburn


http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Mer 19 Juil - 0:09

« Je m’appelle Harley… » Murmurais-je devant le miroir, face au reflet d’une Jessica dont la caricature m’écoeurait et je détournais la tête. « Je te déteste. » Fis-je, les yeux brillants, attendant patiemment que l’une de nous ne daigne faire un mouvement. Je me donnais une claque et manquais de chanceler, me retenant au rebord de la vasque. Putain de retour à la réalité. « Tu sais ce qu’on dit, Harley ? », continuais-je dans un soupir, « on dit que l'espérance est la plus grande de nos folies… il n’avait pas tort, en fin de compte.. ». Les larmes perlaient au coin de mes yeux, intarissables et amères, alors qu’une silhouette que je ne distinguais qu’à peine apparaissait dans la salle de bain.

J’essuyais mes larmes d’un revers de main et me raccrochais à la vasque, comme pour me raccrocher à la réalité afin de ne pas sombrer dans cette scène grotesque à laquelle nous nous étions précédemment livrées et prononçais, le plus calmement du monde. « Si tu viens m’achever, c’est maintenant ou jamais. » J’ignorais pourquoi je restais sur mes gardes, après tout ce temps, pourquoi je l’imaginais toujours me quitter mais sa venue me brisait le coeur. « Par contre, je suis contre le sexe de rupture. » Ajoutais-je, l’observant ainsi dénudée dans sa parure dépareillée qui ne la rendait que plus attirante, tant elle était désinvolte à ce sujet. J’aurais aimé n’être qu’une personne parmi tant d’autres et non pas un produit marketing censé être parfait en tout temps, censé représenter le fantasme ultime… j’avais perdu mon âme en signant mon premier contrat, et perdu mon intégrité en encaissant mon premier chèque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 135
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Aelyn Sandoal, Lyhla Elder
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : Harley/Ainsley
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Mer 19 Juil - 11:39

Ezelia releva la tête vers Jessica, le visage perlé d'eau. Elle passa une main sur ses paupières pour éviter que les gouttes ne finissent dans ses yeux, et se tourna complètement vers elle. "Je ne vais pas chez Ezekiel en petite tenue. En fait, je n'y vais pas du tout. Pas de break, je reste."

Son ton oscillait entre sombre et las. Son expression était tourmentée, torturée. Ses pensées aussi. Elle était à nouveau submergée par ses pensées, mais cette fois-ci, cela ne dégénéra pas en crise d'angoisse. Elle ne savait pas que faire, maintenant. Elle se trouvait dans cet instant, après un évènement fatidique, où l'on ne savait que faire. Celui que les films zappaient toujours, pour ne pas montrer le personnage en plein désarroi.

"Et contre le sexe de réconciliation, tu as quelque chose ?" demanda-t-elle, trouvant enfin une réaction potable. Un sourire malicieux étira ses lèvres et éclaira ses traits, alors qu'elle levait un sourcil à l'intention de Jessica. Au minimum, elle pouvait essayer de la dérider. Parce que sa tête de chien blessé lui faisait mal au cœur, l'étreignait et le tordait jusqu'à le briser. "Parce que je suis très douée en sexe de réconciliation !" Et pourtant, elle ne la touchait pas. Elle n'osait pas. Elle ne voulait pas faire quelque chose qui ruinerait leur chance de repartir. Ou alors, ne rien faire était justement ce qui allait tout ruiner ? Hésitante, Ezelia tendit les doigts, pour effleurer délicatement le creux des reins de Jessica. Qui ne tente rien n'a rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
BIRDS FLYING HIGH
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 170
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : Ainsley Pryce
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by angie, sign by wild heart, gif unknown artist
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement fiancée
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?
☇ RPs + Liens : ❥ ezelia gabriel ღ fantin hepburn

well I’m all the way up I swear - hazelia
to the gypsy that remains faces freedom with a little fear ft. hazelia
why do you smile like you've been told a secret ft. fantin hepburn


http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Jeu 20 Juil - 22:49

« Je ne vais pas chez Ezekiel en petite tenue. En fait, je n'y vais pas du tout. Pas de break, je reste. » Curieusement, alors que ses paroles étaient censées me rassurer, je versais encore une larme qui retomba lourdement le long de mon menton alors que je songeais moi à partir. A quoi bon ? « Et contre le sexe de réconciliation, tu as quelque chose ? Parce que je suis très douée en sexe de réconciliation ! » Ses paroles ne me déclenchèrent aucune réaction, pourtant, elle alliait la parole au geste et je sentis tout de même un frisson me parcourir lorsqu’elle effleurait le creux de mes reins.

« Ezelia… » Fis-je en pivotant dans sa direction. « Je t’aime mais je ne sais pas si je pourrais un jour assumer cette relation… j’ai mis si longtemps avant de parvenir à mes rêves… j’ai peur de tout perdre. Non pas que je n’ai pas peur de te perdre mais… de manière très pragmatique - égoïste, si tu veux, les amours vont et viennent… - et si nous devions nous séparer un jour, je voudrais pouvoir être certaine de pouvoir m’accrocher à quelque chose. Et si je n’ai rien… je veux dire, c’est tout ce que je suis. La comédie c’est… toute ma vie. » Je m’adossais à la vasque, croisant les bras parce que je ne savais que faire de mes mains et poursuivais. « Je ne sais pas faire grand chose… je ne sais pas cuisiner, je ne sais pas… bricoler… je n’ai jamais beaucoup lu, je ne connais rien à la musique…  Tout ce que je sais faire, c'est jouer la comédie. C’est tout. Je ne sais rien faire d’autre, je n’excelle dans aucun domaine… excepté celui là… je suis loin d’être la petite amie exemplaire… » De nouveau, les larmes vinrent inonder mes yeux, accompagnant de longs et discrets sanglots mais j’attrapais pourtant son regard. « J'ai tout le temps peur de te perdre mais pourtant… j’ai peur que tu te réveilles un matin en réalisant que tu as cessé de m’aimer… je ne veux pas t’épouser… » Avouais-je enfin et cet aveu me déchira le coeur. « Je ne veux pas t’épouser parce que… » Harley. Dis-le lui. Cesse de geindre et de mentir. Dis-lui enfin pourquoi tu traînes autant, dis-lui pourquoi tu agis comme une connasse. « Je t’aime… à un point que tu n’imagines même pas et ça me fait peur… et si je ne te le montre pas, si je veux pas t’épouser… c’est parce que je sais que tu vas me quitter… je ne suis pas stupide… regarde-moi. Regarde-moi... tu es avec moi parce que je suis belle. Pas parce que je suis particulièrement attentionnée, drôle ou même cultivée… je suis juste, jolie à tes yeux. Et la beauté se fane. Quand je ne serai plus belle, tu te rendras compte que… que c’est tout ce que j’ai et tu finiras par me quitter. Et je ne peux pas supporter cette vision d’horreur ou… » Prise dans mon flux, je ne contrôlais aucune de mes paroles dont je pensais chaque mot… aussi, je prononçais cette phrase... « Cette vision d’horreur ou je me retrouve seule avec nos dix enfants… ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 135
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Aelyn Sandoal, Lyhla Elder
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : Harley/Ainsley
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Ven 21 Juil - 20:54

Ezelia avait l'impression d'être prise entre deux feux. Dans une bagarre, entre deux camps. A prendre des coups de toutes parts. Dans le ventre, dans le dos, dans la tête. Elle en était à suffoquer, à sombrer, à se noyer dans un maelström furieux. La noirceur, l'obscurité l'encerclaient. Elle respirait mal, irrégulièrement. Comme un poisson privé de son oxygène. Enfin, poisson, ou n'importe quel autre être vivant. Elle avait juste l'impression d'être embarquée vers les abysses les plus profondes et les plus insondables qui soient. Sans rien pouvoir faire d'autre, que subir. Subir cette horreur, née des mots, des paroles, des déclarations de Jessica. Cette terreur qui la prenait au corps et l'étranglait.

« Cette vision d’horreur ou je me retrouve seule avec nos dix enfants… ». Cette phrase-là fut un phare. Une lumière et une main la sortant de l'eau. Elle respira de nouveau, les points noirs devant ses yeux disparurent, et ses jambes flageolèrent. Elle décida aussitôt de s'asseoir, tombant plus que s'asseyant avec le dos contre la baignoire. Elle prit le temps de reprendre son souffle, d'émerger totalement.

"Si tu étais juste jolie à mes yeux, je ne serais pas avec toi ! J'aurais tiré mon coup et me serait barrée comme une voleuse ! déclara-t-elle avec un ton malicieux, Ou alors je n'aurais pas tenu une semaine. Tu te souviens de la première crise que tu m'as faite ? T'as cassé le vase de ma grand-mère ! OK, il était moche, mais franchement, je suis contente d'avoir du pognon pour pouvoir racheter de la vaisselle, vu tout ce que tu me casses !"

Elle leva les yeux vers Jessica, lui souriant doucement. "Ecoute... Je ne suis pas avec toi pour tes beaux yeux. Pas que, en tout cas ! Ce que je veux dire, c'est que... Je t'aime. Je sais pas pourquoi, mais je me suis accrochée pour qu'on sorte ensemble. Et... malgré tous les problèmes qu'on a, toutes ces disputes et ces différends... Je suis heureuse. Sérieusement, Jess. Je déteste m'engueuler avec des personnes que j'aime. J'ai jamais eu la patience nécessaire pour continuer comme ça. Et pourtant je le fais avec toi ! Jess, j'ai jamais rien ressenti ça pour quelqu'un ! C'est peut-être cliché, mais c'est vrai. En fait, je sais pas ce que je ressens pour toi. C'est puissant, et c'est... nouveau !"

Elle se releva, et vint se placer face à Jessica, posant timidement ses mains sur ses hanches. "Alors ouais, t'es peut-être pas la plus drôle, et la plus attentionnée, et la plus cultivée... mais je t'ai jamais demandé de l'être. il serait peut-être temps que tu te rendes compte que ton joli minois, il ne fait pas tout pour moi. D'autres ne voient en toi que la princesse pourrie gâtée que tu peux être. Mais... merde, je me suis jamais posée de questions, et j'adore même te voir piquer des crises ! Enfin, à d'autres personnes qu'à moi. Quoi que, c'est peut-être pour ça que je t'aime. Parce que t'es atta-chiante. OK, jeu de mot pourri. Bref." Un profond soupir lui échappa. "Ca me paraît être une évidence, depuis le début. Que toi et moi, ce serait jusqu'à la fin ! Et franchement, quand je nous imagine dans je ne sais combien d'années... Je peux te dire que t'es une vieille sexy. Et je ne te laisserai jamais avec les gosses sur les bras. S'ils sont aussi chiants que nous, tu n'y survivrais pas. Pas dix par contre. Deux, voire trois. Pas plus, par pitié."

La jeune femme remonta ses mains dans les cheveux de Jessica, les caressant tendrement. "En revanche, je refuse que tu refuses de m'épouser. Je suis censée partir avec Ezekiel. Mais je pense pouvoir faire une petite exception de deux mois, histoire de nous faire une putain de lune de miel ! C'est non négociable, Jess. Epouse-moi. En secret, ou pas, je m'en fous. Avec tes parents, ou pas, je m'en fous. Avec ma famille, ou pas, je m'en fous. Epouse-moi, Jessica Stevenson." Elle la suppliait presque. Non, en fait, elle la suppliait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
BIRDS FLYING HIGH
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 170
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : Ainsley Pryce
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by angie, sign by wild heart, gif unknown artist
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement fiancée
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?
☇ RPs + Liens : ❥ ezelia gabriel ღ fantin hepburn

well I’m all the way up I swear - hazelia
to the gypsy that remains faces freedom with a little fear ft. hazelia
why do you smile like you've been told a secret ft. fantin hepburn


http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   Sam 22 Juil - 23:03

« Ouais, bon... désolé pour le vase. » Fis-je en m'essuyant les yeux alors qu'elle m'arrachait un sourire en évoquant notre première dispute. « Je promets de faire un effort pour gérer ma colère. » Admis-je dans un souffle, reprenant lentement ma respiration afin de calmer les derniers sanglots.

M'attendant tout de même à de nouvelles joutes verbales, je restais adossée à la vasque, plantant mes pieds nus dans le carrelage comme pour chercher un appui et me donner du courage pour poursuivre la discussion. « (...) malgré tous les problèmes qu'on a, toutes ces disputes et ces différends... Je suis heureuse. (...) Jess, j'ai jamais rien ressenti ça pour quelqu'un ! (...) » Le cœur au bord des lèvres, je me sentis submergée par un sentiment de bien-être tel que je manquais de vaciller sur le sol, me rattrapant de justesse à un rebord du meuble ; je voulais lui sauter au cou. Ezelia m'aimait pour ce que j'étais. « Atta-chiante ? C'est... pas mal du tout. » Murmurais-je alors que j'accueillais ses mains sur mes hanches en l'attrapant par le cou, caressant sa nuque du bout des doigts.
« (...) Et je ne te laisserai jamais avec les gosses sur les bras. S'ils sont aussi chiants que nous, tu n'y survivrais pas. Pas dix par contre. Deux, voire trois. Pas plus, par pitié. » « Y a intérêt sinon je te pourchasserai jusqu'au bout du monde. » Répondis-je, le plus sérieusement du monde, fermant les yeux alors que ses mains parcouraient tendrement mes cheveux, me plongeant dans une béatitude évidente.

« (...) je refuse que tu refuses de m'épouser. Je suis censée partir avec Ezekiel. Mais je pense pouvoir faire une petite exception de deux mois, histoire de nous faire une putain de lune de miel ! Épouse-moi, Jessica Stevenson. Je la repoussais brusquement et m'exclamais. « Comment ça "je suis censée partir avec Ezekiel ?" Je rêve là... s'il part en tournée, je te rappelle que ça s'prépare suffisament à l'avance pour que tu puisses me prévenir au moins six mois à l'avance... alors j'espère bien qu'c'est dans six mois parce que si c'est dans deux mois, je sens qu'ça va pas le faire pour moi. » Passant du rire aux larmes, je levais les bras au ciel. « J'espère que j'memballe pour rien Ezelia ... et puis, pour combien de temps ? Et ou ? PUTAIN, réponds-moi bordel de merde, pourquoi je suis toujours la dernière à savoir ? Et pourquoi je passe toujours après ton putain de jumeau ? Tu l'aimes plus que moi ou quoi ? » Excédée avant l'heure, tirant des conclusions hâtives et rouge pivoine, je détournais les talons en direction de la chambre, respirant aussi bruyamment que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Love Live ! School Idol Project] Présentation
» Ashley Klising - Live, Laugh and Love
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: Boites à Archives :: RPs-
Sauter vers: