AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 50
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Max Allaar, Aelyn Sandoal, Leslie J. Carpenter, Eden Astraor
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : CapRaccoon
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Lun 10 Juil - 12:25

Ezelia porta ses mains à ses cheveux et les lissa en arrière, levant le visage vers le jet d'eau. Il était tôt, comme toujours, elle avait la tête dans le coltard et avait grand besoin d'une douche pour se réveiller un peu. Histoire de faire quelque chose de productif de sa semi-nuit. Jessica, la chanceuse, dormait encore. Ezelia, elle, s'était réveillée en sursaut, et savait qu'elle ne pourrait pas se rendormir. Alors, quitte à ne pas dormir, autant se réveiller.

L'eau ruisselait le long de ses courbes, et elle profitait de sa fraîcheur. Elle se savonna, se rinça, resta un peu plus longtemps sous l'eau, pour le plaisir. Enfin, elle ferma le robinet et sortit, prenant son temps. Elle prit une serviette et se sécha, remontant ses cheveux en un chignon lâche. Quelques mèches retombaient dans son cou, alors qu'elle enroulait le tissu autour de son corps. Elle haïssait les bustiers, mais supportait de porter une serviette. Quand bien même, elle gardait la main sur le nœud qu'elle faisait. Histoire de précaution, ou de paranoïa.

La jeune femme sortit de la salle de bain, et déboucha dans la chambre. S'appuyant contre un mur, elle contempla Jessica dormir. Elle avait peut-être l'allure d'un psychopathe, à regarder une jolie femme dormir, mais tant pis, ça valait le coup - d'œil. Un léger sourire étira ses lèvres, alors qu'elle songeait à la chance qu'elle avait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 66
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : aucun
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by cranberry, sign by wild heart, gif by tevere
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement prise
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?

http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Lun 10 Juil - 18:09

Je me réveillais dans un soupir. L’horloge affichait cinq heures quarante-cinq du matin. Sans bruit et pour ne pas réveiller Ezelia qui se levait généralement après moi, je désactivais l’alarme. Je déverrouillais ensuite mon téléphone par réflexe et consultais mes emails. « Tournage suspendu et reporté au 11 juillet », pouvais-je lire en entête d’un email, lequel expliquait qu’un dysfonctionnement technique stoppait momentanément la production. J’envoyais directement un message à la créatrice du show avec qui j’avais récemment copiné pour en comprendre les raisons, m’inquiétant d’une raison plus obscure comme un arrêt total de la production, faute d’audience. « Rien de cela, un problème de nacelle et des coupures budgétaires, c’est tout », avait-elle répondu dans la foulée. Fronçant les sourcils, je décidais de consulter rapidement les actualités et ne trouvais rien de concluant. Il était étrange de constater accorder un quelconque crédit à la presse lorsque je m’insurgeais moi-même de ce qu’elle publiait à mon égard. Aussi, je stoppais mes recherches en démêlant machinalement mes cheveux à l’aide de mes doigts.

« Oh, tu es réveillée », fis-je en levant la tête, esquissant un léger sourire à la vue de sa tenue sommaire et des formes que l'on dessinait aisément du regard « Chômage technique. » Annonçais-je sans détourner mes yeux de ses courbes magnifiques.

Evidemment, ça n’avait aucune conséquence sur ma rémunération, étant payée à l’épisode pour un nombre d’épisode précis. Nonobstant, l’argent ne constituait pas en une préoccupation à court terme. J’avais de quoi subvenir à mes besoins, à mes caprices et aux frais médicaux ponctuels de ma famille. J’avais investi mes premiers chèques dans une voiture, puis dans une autre et dans une autre encore plus onéreuse, remboursé les emprunts divers de mes parents, de la cousine, de l’oncle surendetté, avais pris en charge les frais inhérents à la maison de retraite de ma grand-mère… Ce fut lorsque je songeais à investir dans l’immobilier que j’emménageais chez Ezelia. Aussi, le nombre de zéro qu’affichait mon compte en banque me permettait de prendre un peu de recul et de me réjouir d’un chômage technique impromptu. « Ça veut dire qu’on peut déjeuner ensemble ce midi. » Dis-je avec un large sourire, tout ce qu’il y a de plus sincère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 50
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Max Allaar, Aelyn Sandoal, Leslie J. Carpenter, Eden Astraor
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : CapRaccoon
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Lun 10 Juil - 21:15

Ezelia sourit en apercevant le regard de Jessica sur elle. Elle fit comme si de rien n'était, alors qu'une petite Ezelia à la tête disproportionnée serrait le poing et agitait le bras en hurlant "Yeeeeees" dans sa tête. Hmm. Ca faisait toujours plaisir de sentir quelqu'un vous désirer. Surtout quand la personne en question était diablement sexy au réveil.

Le sourire d'Ezelia se fit plus grand quand Jessica lui chanta la chanson douce à ses oreilles : « Ça veut dire qu’on peut déjeuner ensemble ce midi. » A ce moment-là, la petite Ezelia à la tête surdimensionnée se mit à danser et sauter dans tous les sens. "Parfait." déclara Ezelia, surprise d'avoir la voix aussi rauque. Elle se dirigea vers les rideaux, les entrouvrant pour laisser la lumière passer tout en gardant une luminosité ténue. "J'aurai quelques coups de fil à passer et quelques choses à préparer... la prévint-elle avec une grimace en revenant vers elle, Mais je vais faire en sorte que ça ne dure pas trop longtemps. Et après..."

Profitant d'avoir les genoux contre le lit, Ezelia se pencha pour embrasser Jessica, effleurant de sa main sa joue avant de descendre dans son cou et de la poser à plat au-dessus de sa poitrine. Elle recula de quelques millimètres pour finir sa phrase. "Après, je serai définitivement toute à toi." murmura-t-elle, capturant une nouvelle fois les lèvres de Jessica, lui mordillant la lèvre inférieure, facétieuse. Elle l'abandonna subitement, arborant un sourire coquin, et se dirigea vers la penderie qu'elles partageaient, l'ouvrant et commençant à observer les différentes tenues, se trouvant désœuvrée. Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle se serait habillée en jogging et débardeur ample. Plus en mode je-m'en-foutiste ou trop-la-flemme qu'en mode je-suis-belle-peu-importe-ce-que-je-mets, qui ne marchait pas sur elle. "Qu'est-ce que je mets ?" demanda-t-elle à Jessica, passant une main dans ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 66
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : aucun
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by cranberry, sign by wild heart, gif by tevere
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement prise
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?

http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Mar 11 Juil - 23:29

« J'aurai quelques coups de fils à passer et quelques choses à préparer... » « Oh, d'accord. » Fis-je avec une fausse nonchalance, comme si je m'étais attendue à ce que la vie s'arrête soudainement pour elle aussi. « Mais je vais faire en sorte que ça ne dure pas trop longtemps. Et après... Après, je serai définitivement toute à toi. » S'avançant dans ma direction, je la regardais se pencher vers moi, sentant aussitôt la douceur de ses lèvres avant qu'elle ne mordille les miennes. Oh my. « Tu sais, je... » Je l'observais se redresser pour se diriger vers la penderie, visiblement désoeuvrée. Je levais les yeux au ciel et me levais à mon tour, un brin amusée.

« Si ça ne tenais qu'à moi, je te répondrais : rien. » Dis-je, passant l'index sur le noeud de sa serviette, levant un sourcil, charmeuse et espiègle. « Par contre et puisque tu n'as pas le loisir de rester ici avec moi... » Je la devançais en la bousculant légèrement, de façon à ce qu'elle puisse admirer mes courbes dans une tenue plus que suggestive ; un ensemble soutien gorge et tanga en dentelle noir, ouvrant les portes de la partie dressing qui lui était dédiée. « Ce jean. Indubitablement. » Caressant les coutures, j'attrapais le vêtement aux genoux troués. « Je ne saurais t'expliquer.. Mais il te sied à merveille. Avec ce top blanc que ta merveilleuse fiancée t'as offert, parce qu'elle a tant de goût. » Saisissant le vêtement en coton dont les manches trois quarts retomberaient avec élégance le long de ses épaules, je déposais l'ensemble sur le lit. Je ne lui laissais visiblement pas le choix. « Pour la quincaillerie, je te laisse un peu de liberté. » Concernant la mienne, je me mis à caresser sans même m'en rendre compte, le solitaire en or blanc qui ornait mes doigts, aussi étincelant qu'au premier jour. Je songeais alors à lui en offrir un, lorsque je serais prête et lorsque je me serais finalement décidée entre le joli modèle Cartier clinquant sur lequel j'avais craqué l'autre jour, ou quelque chose d'un peu plus... Ezelia, comme un solitaire en forme de serpent, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 50
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Max Allaar, Aelyn Sandoal, Leslie J. Carpenter, Eden Astraor
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : CapRaccoon
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Mer 12 Juil - 15:47

Ezelia avala difficilement sa salive, son regard parcourant le corps de Jessica. Clairement, elle avait envie d'elle. Et sa fiancée ne faisait rien pour atténuer ce désir brûlant qui commençait à l'embraser. Médusée, Ezelia la laissa sortir des vêtements. Les bras ballants, elle était scotchée sur place, ne sachant si elle devait retourner se doucher pour reprendre ses esprits ou laisser tomber cette foutue serviette décidément trop longue. Finalement, elle opta pour tâtonner dans ses sous-vêtements, en sortant un soutien-gorge et une culotte à l'aveuglette, sans même regarder s'ils étaient assortis par la couleur. Qui s'en souciait, à vrai dire ?

Jessica se trouvait à présent de profil, triturant la bague que lui avait offerte Ezelia lors de sa demande. Elle semblait complètement perdue dans ses pensées, et Ezelia adorait cet air lointain et pensif qu'elle arborait. S'approchant d'elle, la manager laissa tomber ses sous-vêtements sur le pantalon et le top, et récupéra le tout d'une main. Son autre main se posa dans le dos de Jessica, caressant délicatement sa peau. Pendant qu'Ezelia attrapait sa tenue, ses doigts jouèrent avec la fermeture du soutien-gorge de sa fiancée, puis l'abandonna quand elle se releva. Ses lèvres se posèrent dans le cou de Jessica, ses doigts libres s'amusant avec le tanga et sa dentelle. "Ca te va très bien." murmura Ezelia, sensuelle, à l'oreille de sa compagne, la mordillant ensuite délicatement. Ses phalanges distales passèrent discrètement sous le sous-vêtement, effleurant la peau sensible située dessous. La tête enfouie dans le cou de Jessica, Ezelia continuait de l'embrasser, tirant de temps en temps sur sa peau avec ses dents, sans jamais la marquer.

La jeune femme recula soudainement, offrant un sourire charmeur à Jessica en se dirigeant vers la porte menant à la salle de bain. Un peu plus longtemps à son contact, et elle lui faisait l'amour sans la faire languir, comme elle l'escomptait. Elles jouaient, flirtaient, se touchaient, et Ezelia comptait continuer ainsi. Sauf que, sentant à quel point son bas-ventre était enflammé et ses muscles crispés, elle n'allait pas tenir très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 66
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : aucun
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by cranberry, sign by wild heart, gif by tevere
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement prise
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?

http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Sam 15 Juil - 3:33

« Oh, Ezelia. » Murmurais-je, lorsque je sentis ses doigts sous mon tanga, alors qu’elle m’arrachait un frisson. Ses baisers, divins, caressaient mon cou et je fus prise de ce spasme si familier qui me crispait le bas ventre, exorcisant un désir qui ne cessait de croître.
Je l’observais se détacher de moi, les yeux empreints d’une concupiscence que je ne parvenais pas à rendre discrète, tant elle était agressive. J’avais besoin de ses lèvres, de son corps contre le mien, de nos plaisirs sensuels, de ses caresses, d’être dans ses bras. Ç’en était presque douloureux, comme une nécessité absolue. « Ezelia. » J’ai besoin de toi. Je laissais échapper un gémissement, me mordant la lèvre, caressant avec lenteur le creux de mon décolleté. D’une façon certaine, je mourais d’envie de faire l’amour. Non. De baiser. Brutalement. Pourtant,  je sentis monter en moi l’envie d’être dans ses bras, qu’elle me serre jusqu’à ce que je défaille pour oublier ne serait-ce qu’un instant que je ne pourrais jamais me précipiter jusqu’à l’autel pour lui donner ma main et ce sentiment violent me déchira les entrailles. Les yeux brûlants, je tournais aussitôt les talons et attrapais rapidement le premier vêtement que je trouvais dans ma course - un peignoir en soie bleu marine - et que j’enfilais à la hâte, ayant la curieuse sensation de sentir le sol vaciller. J’étais parvenue à suffoquer. Le souffle coupé, erratique, je quittais la pièce pour me précipiter vers la terrasse. Je déposais mes mains sur la rambarde et observais avec une attention glauque la vie à travers le vide qui nous séparait. Putain, je ne pourrais jamais lui dire. Pourtant, une partie de moi ne rêvait que de l’épouser. D’être sa femme. Que faire lorsque la raison vous rattrape et vous somme de revenir dans le droit chemin, celui qui vous semble juste et logique, même s’il n’est partagé que par vous seul ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 50
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Max Allaar, Aelyn Sandoal, Leslie J. Carpenter, Eden Astraor
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : CapRaccoon
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Sam 15 Juil - 12:15

Ezelia s'était finalement habillée en silence, passant les vêtements un par un, le regard perdu dans le vague. Elle avait un étrange sentiment au creux du ventre et du cœur. Comme un déchirement brutal entre ce que son corps voulait et son cœur souhaitait. Elle n'arrivait pas à mettre de mots dessus, se contentant de ressentir et de se sentir étrangement lointaine. Comme si un néant l'habitait et l'emmenait dans une contrée floue. La jeune femme posa ses mains sur le rebord de l'évier, et souffla, longtemps, longuement. Elle s'était légèrement maquillée, et, quand elle ressortit, elle passa quelques bracelets à son poignet gauche, en plus de la montre discrète qu'elle mettait peu. Jessica avait disparu, ayant probablement rejoint la cuisine.

Ce fut là qu'Ezelia se dirigea, consultant son portable d'une main, triant les pubs et les mails importants. Quand elle releva la tête, parvenue dans l'immense pièce faisant office de salon et, un peu plus loin et à l'écart, de cuisine, elle sentit un nouveau sentiment former un nœud dans le bas de son dos. L'inquiétude, la peur, la frayeur. Jessica était à la terrasse, dangereusement penchée vers le vide. Posant son mobile sur un meuble passant par là, Ezelia se dirigea vers elle. Arrivant par derrière, elle passa, comme si de rien n'était, un bras autour de son ventre et se cala contre sa fiancée. Sa main gauche vint se poser par-dessus celle de Jessica, effleurant sa bague avant d'entrelacer leurs doigts. Etroitement enlacées ainsi, Ezelia pouvait sentir le cœur et le souffle de Jessica, affolés. Elle déposa un baiser dans ses cheveux, puis la força à se retourner de façon à ce qu'elle lui fasse face.

Les yeux bruns de la jeune femme s'étrécirent, et un sourire lupin vint étirer ses traits. "J'ai une meilleure proposition à te faire. Journée au lit !" s'exclama-t-elle en la soulevant, la prenant par surprise. "Enfin, matinée au lit." se reprit-elle en fronçant le nez, revenant dans le salon en portant Jessica. "Ou canapé ? Merde, faut que j'arrête de parler ! Ca te dérange pas de louper le petit-déjeuner, pas vrai ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 66
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : aucun
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by cranberry, sign by wild heart, gif by tevere
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement prise
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?

http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Sam 15 Juil - 20:49

Je sursautais lorsque je sentis deux bras m’enlacer. Tu es tout ce que j’ai. Et je ne veux pas te perdre. « J’ai une meilleure proposition à te faire. Journée au lit ! ». Désormais face à elle, j’esquissais un sourire, en réponse au sien qui était si contagieux. Tu es mon chez moi. Puis, je sentis le sol m’échapper alors qu’elle m’enlaçait tendrement, me portant jusqu’au salon. « Ou canapé ? Merde, faut que j'arrête de parler ! Ca te dérange pas de louper le petit-déjeuner, pas vrai ? ». « Ezelia… tu sais que je ne suis pas suicidaire ? » Fis-je, fronçant les sourcils un instant. Il est vrai que ma sortie théâtrale pouvait amener à cette conclusion, mais il n’en était rien. « Et non, je n’ai pas faim, de toute façon. » En vérité, j’aurais pu dévorer mon petit déjeuner ainsi que mon déjeuner dans la foulée tant j’étais affamée. Pourtant, je ne laissais rien paraître et profitais de ce moment pour enfouir ma tête dans le creux de son cou. « Il faut qu’on parle, Ezelia… repose moi par terre, s’il te plait. » Demandais-je, évitant soigneusement son regard, les battements de mon coeur trahissant ne cessant de tambouriner dans ma poitrine, me donnant l’impression de marteler ma cage thoracique. Je me laissais retomber de ses bras et l’entraînais vers le canapé en l’attrapant délicatement par la main.

« Il. Faut. Qu’on. Parle. » Articulais-je avec lenteur alors que je m’affalais dans le canapé, posant un bras sur le dossier, repliant mes jambes sur ma poitrine. Je n’en pouvais plus. La presse. Jonah. Le monde. Ils étaient entrain de détruire ma relation avec Ezelia. Je n’avais plus la force de lutter. A bout de souffle, je décidais de prendre une décision radicale, tergiversant néanmoins sur le bien fondé de celle-ci, pesant le pour et le contre à mesure que je laissais installer un silence oppressant. « Merde, je ne sais pas par ou commencer. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 22/06/2017
☇ Messages : 50
☇ Pseudo : CapRaccoon
☇ Vos DC : Max Allaar, Aelyn Sandoal, Leslie J. Carpenter, Eden Astraor
☇ Avatar : Linda Marlen Runge
☇ Crédits : CapRaccoon
☇ Âge : 25 ans
☇ Statut : Fiancée
☇ Occupation : Manager d'un chanteur (son frère, au passage)
☇ Habitation : Bel et grand appartement à Downtown




MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Sam 15 Juil - 22:32

Ezelia sentait presque les gouttes de sueur froide le long de sa colonne vertébrale, et les gouttes moites sur ses tempes. Elle détestait quand quelqu'un disait "Il faut qu'on parle" ou demandait "On peut parler ?". Mauvaise expérience de couple pour le premier, de jeunesse pour le deuxième. Alors quand Jessica martela « Il. Faut. Qu’on. Parle. », elle crut faire une crise cardiaque, tant elle s'effraya. Et ça n'allait pas mieux en attendant qu'elle parle, dans ce silence assourdissant et pesant. Ezelia se mit à frotter ses cicatrices, tic nerveux qu'elle faisait dès qu'elle avait un mauvais pressentiment. Soit Jessica mettait fin à sa torture, soit elle le faisait... Mettait fin ?

Brusquement, ses yeux se firent furieux, peinés. "Tu veux me quitter ? Non, ne dis rien, j'ai compris." enchaîna-t-elle, ne laissant pas le temps à sa fiancée d'en placer une. Ezelia se leva, et se mit à trépigner dans le salon, faisant quelques pas rageurs, virevoltant avec fureur, et recommençant avec ardeur. "Tu ne peux pas me faire ça ! Tu n'as pas le droit de me faire ça ! Merde quoi ! Si ton connard de Jonah ne peut pas voir et-et accepter que quelqu'un d'autre te rende heureuse, alors qu'il aille se faire foutre ! Sinon, quel est le problème hormis cet abruti ? Les journalistes ? Mais qu'est-ce qu'on en a à foutre ?! Tu auras toujours des détracteurs ! Et je dois te nommer tous les acteurs et toutes les actrices qui réussissent en assumer leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité ?! Merde Jessica ! Tu n'as pas le droit de me faire ! Parce que toi, tu as la chance de choisir de leur fermer leur putain de clapet ! Moi, j'ai eu droit à une vidéo envoyée en traître et à des insultes, pendant des mois ! Je me fais encore menacer de mort ! Et je vis très bien avec !" Elle s'énerva, faisant les cent pas, haussant puis baissant le ton, agitant les bras et les mains, la mâchoire crispée. Elle s'arrêta et se tourna vers Jessica, assise en silence sur le canapé, et riva des prunelles accusatrices sur elle. "J'ai passé des mois, des mois, et encore des mois à cacher ton identité à ma famille, à mes amis ! A mon frère ! Tout ça parce que je t'aime ! Je me suis interdite de t'emmener au resto ou de faire quoi que ce soit d'autre passant pour une activité de couple, pour toi ! Alors non, tu ne vas pas me quitter ! Je ne vais pas avoir fait tout ça POUR RIEN ! Pour me faire briser le cœur ! Putain, TU AS PENSE A MOI ???!! Tu as pensé à moi, à comment-comment je réagirais si tu me quittais ?! Bordel je crois que je préfère encore me suicider ! Alors non, JE NE VAIS PAS AVOIR FAIT TOUT CA POUR RIEN !!!!" hurla-t-elle, les larmes roulant sur ses joues à toute vitesse. Elle avait besoin de lui dire tout ça. Ca faisait trop longtemps qu'elle supportait ses crises d'hystérie, de paranoïa, sans rien dire. Elle avait un besoin viscéral de s'exorciser, de lui dire ce qu'elle ressentait vraiment. Toute cette colère, toute cette rage, toute cette haine qu'elle renfermait, sans savoir contre qui la tourner. Elle avait besoin de s'épancher, de se livrer, de se délivrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 29/06/2017
☇ Messages : 66
☇ Pseudo : /
☇ Vos DC : aucun
☇ Avatar : Dianna Agron
☇ Crédits : avatar by cranberry, sign by wild heart, gif by tevere
☇ Âge : 26 yo.
☇ Statut : officiellement célibataire officieusement prise
☇ Occupation : comédienne
J'éprouvais en face des gens dénués de tout charme physique une sorte de gêne, d'absence; leur résignation à ne pas plaire me semblait une infirmité indécente. Car, que cherchions-nous, sinon plaire ?

http://www.revolutionrpg.net/t2911-ce-qui-pour-nous-fait-le-bonheur-ou-le-malheur-de-notre-vie-constitue-pour-tout-autre-un-fait-presque-imperceptiblehttp://www.revolutionrpg.net/t2912-mon-passe-temps-favori-cest-laisser-passer-le-temps-avoir-du-temps-prendre-son-temps-perdre-son-temps-vivre-a-contretemps

MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson Dim 16 Juil - 22:11

Et elle frottait ses cicatrices d’un geste nerveux, alors qu’elle faisait les cent pas autour du canapé. Une part de moi aimait ça, d’une façon curieusement narcissique. Aussi, j’esquissais un sourire, prête à prendre la parole… mais fus coupée dans mon élan par un furieux discours teinté de colère et d’amertume, suivant avec difficulté ses gestes saccadés, les sillons que traçaient ses bras dans les airs.

« Quelle vidéo ? Tu ne m’as jamais parlé de ça ? C’est quoi cette histoire de menace de mort ? » Relevais-je soudainement, fronçant les sourcils. « Et je - »  « (…) Je ne vais pas avoir fait tout ça POUR RIEN ! Pour me faire briser le cœur ! Putain, TU AS PENSE A MOI ???!! (…) Bordel je crois que je préfère encore me suicider ! Alors non, JE NE VAIS PAS AVOIR FAIT TOUT CA POUR RIEN !!!! ». « Ce que tu peux être mélodramatique Ezelia… » Fis-je en soupirant, me levant par la même occasion, les bras croisés sous ma poitrine. « Eh… » Ajoutais-je, apercevant des larmes perler au coin de ses yeux, avant qu’elles ne se transforment en un torrent que rien ne semblait pouvoir arrêter. « Comment ça, tout ça pour rien ? » Repris-je soudainement, sentant l’indignation m’emporter, en dépit de son évident chagrin. « Techniquement, je ne t’ai jamais demandé de cacher mon identité, seulement d’être discrète. » Finis-je par dire, de mauvaise foi, l’accusant moi aussi du regard. « Et puis bordel, « tout ça » quoi putain ? Je ne vais pas afficher mon amour pour toi dans le ciel. Si tu escomptais un remake de Tom Cruise sur le plateau d’Oprah, c’est raté. » Décroisant les bras, je m’avançais vers elle, comme pour la défier davantage. « Désolé de ne pas être ta groupie, Ezelia.  Et puis d’ailleurs, ça t’arranges bien que ce ne soit pas officiel entre nous… comme ça, dès que j’ai le dos tourné… » C’était immature et carrément hors propos. Peut-être cela trahissait-il une certaine angoisse lorsque je la savais partie à l’autre bout du monde pour suivre les déplacements de son frère. Les larmes me montaient alors aux yeux, tandis qu’une boule se formait dans ma gorge. « C’est quand même pratique… de se casser à l’autre bout du monde « soi-disant » pour suivre Ezekiel… Et puis bordel de merde, je ne veux pas te quitter. Je voulais que tu rencontres mes parents. BORDEL DE MERDE ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson

Revenir en haut Aller en bas
Live, love, laugh ~ ft. Harley Stevenson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Love Live ! School Idol Project] Présentation
» Ashley Klising - Live, Laugh and Love
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: DANS LES RUES DE VANCOUVER ! :: Downtown :: Résidences-
Sauter vers: