AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 I was doin' fine just before I met you (Leland)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
50 Nuances de Sybil
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 19/02/2017
☇ Messages : 146
☇ Pseudo : Ilffy
☇ Vos DC : Sybil Todd & co.
☇ Avatar : Emeraude Toubia
☇ Crédits : Ava ; Ilffy + signa ; Bat'phanie
☇ Âge : 26 ans, née le 18 avril 1991
☇ Statut : Célibtaire, ou alors en couple avec la bouffe. Au choix.
☇ Occupation : Championne de boxe, je peux vous ratatiner en moins de deux. BOOM !
☇ Habitation : Quartier nord

LISTING DE MA SCHIZOPHRÉNIE


If you tell me to fight like a girl, I'll fight a girl. I will show no mercy and reign havoc on everything, I will rage and burn, after all... You asked for it.

L'amitié ? C'est quand vous pouvez frapper à cinq heures du matin à la porte d'un ami pour lui dire : « J'ai tué quelqu'un » et qu'il vous répond tranquillement : « Faisons disparaître le cadavre. Où est-il ?»

«-We're sisters. We're in each others lives for good.
-Hell, I couldn't even keep you out of my afterlife.»


Ceux qui pensent que la place des femmes est dans la cuisine ne doivent probablement pas trop savoir quoi faire avec elles au lit.
☇ RPs + Liens :

Jamie ➸ meilleur ami
Robyn ➸ meilleure amie
Zoella ➸ meilleure amie virtuelle et maintenant réelle
Rafael u can't touch this
Leland ➸ connaissance, j'essaye de lui faire comprendre le principe des boîtes de nuit mais il a toujours pas compris que je ne lâcherai pas l'affaire si facilement
Elias ➸ oups ? [suite du lien à venir, on se calme hé]


http://www.revolutionrpg.net/t1726-sybil-x-je-parle-trois-langues-l-anglais-le-second-degre-et-les-sous-entendus-sexuelshttp://www.revolutionrpg.net/t3569-sybilco-avant-j-etais-schizo-mais-depuis-nous-allons-mieux

MessageSujet: I was doin' fine just before I met you (Leland)   Mar 4 Avr - 23:15

I was doin' fine just before I met you
Sybil & Leland
Oh if I was you I’d wanna be me too

   
Grande habituée, je rentre dans la boîte de nuit un peu comme je rentre chez moi, ou comme dans un moulin, dans le fond c’est la même chose. Car chez moi, le principe est simple : si y en a un pour un, y en a pour deux. Et si y en a pour deux, y en a pour trois, et ainsi de suite. Mon loft il est fait pour être familial et chaleureux, le genre d’habitat où dès qu’on rentre, on se sent chez soi. En fait c’est un peu comme dans les Sims hein. D’ailleurs ça fait longtemps que j’y ai plus joué… Cette pensée me traverse l’esprit alors qu’un sourire s’affiche sur mon visage en voyant déjà le monde qu’il y a. Aisément, je m’introduis sur la piste de danse, en profitant pour danser quelques pas avec des inconnus et inconnues alors que mon but premier est d’aller au bar me commander une boisson pour bien commencer la soirée.

Une fois arrivée à celui-ci, je m’installe au tabouret et demande sa boisson de la soirée au barman, qu’évidemment je connais, en lui tapant la causette car c’est ce que je fais de mieux. Une fois que j’ai ma boisson, je discute avec lui encore un peu avant de le laisser s’occuper des autres et je commence à siroter le breuvage tandis que je regarde les autres personnes présentes près de moi et je fronce les sourcils en voyant un gars qui n’a pas trop l’air de s’amuser. Non. Il écrit. Et ça, ça me sidère ! Sérieux, si on vient en boîte, c’est pour s’éclater non ? Mais je reste curieuse quant au fait qu’il vient ici pour bosser. Qui fait ça à part un masochiste, sincèrement ? Du coup, je finis d’une traite mon verre et je me dirige vers lui avec le plus beau sourire dont je suis capable.

-Donc, tu fais partie de ces personnes totalement bizarres qui viennent en boîte non pour s’éclater, mais pour travailler ? Et t’écris quoi, mon mignon ? J’espère au moins que c’est quelque chose de passionnant qui mentionne ma beauté, sinon j’en serai presque offusquée !

Je dis ça en riant légèrement, haussant un sourcil, impatiente de savoir la réponse. Bon, je sais que la curiosité est un vilain défaut mais c’est plus fort que moi. Je suis Sybil quoi.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♛ Papy de la CB ♛
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 30/03/2017
☇ Messages : 138
☇ Pseudo : iago
☇ Vos DC : Heathcliff Duncan
☇ Avatar : Evan Peters
☇ Crédits : (c) Bidi
☇ Âge : 30 ans

http://www.revolutionrpg.net/t2278-don-t-let-your-dreams-be-dreams-leland-brubakerhttp://www.revolutionrpg.net/t2289-wish-you-were-herehttp://www.revolutionrpg.net/t2327-leland-repertoire-des-rp#35393

En ligne
MessageSujet: Re: I was doin' fine just before I met you (Leland)   Ven 7 Avr - 14:34


Le bruit est assourdissant, les lumières aveuglantes. Qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi suis-je venu ? C’est toujours la même chose. J’étais tranquillement chez moi à regarder de la merde à la télé, quand une petite voix, qui ressemble d’ailleurs étrangement à celle de ma mère, me dit que je ferais mieux de bouger, d’aller voir du monde. Et pourquoi pas après tout ? Peut-être que cette fois les choses seront différentes, peut-être que je vais passer une bonne soirée ? Je me fais avoir à chaque fois. Je ne connecte pas avec les gens, je devrais l’avoir compris depuis le temps.

Je ne sais pas comment j’ai fini par atterrir au Golden Club, je déteste les boîtes de nuit plus encore que les bars. Mais j’y étais. Et tandis que je faisais la queue pour rentrer (en espérant secrètement me faire recaler par le videur), le bruit des basses qui me parvenait de l’intérieur me sciait déjà la tête. Quand ce fut mon tour le gorille me dévisagea de pied en cap, mais il ne trouva visiblement rien à redire et me laissa entrer. Eh merde ! J’imagine que le fric que je ne manquerais pas de claquer était le bienvenu.

Pour parfaire le tableau, la boîte était bondée, les danseurs littéralement collés les uns sur les autres et les places au bar rares, très rares. Je parvenais quand même à en dégoter une, et décidais de m’y accrocher, comme une moule à son rocher, me promettant intérieurement que je la lâcherais uniquement pour rentrer chez moi. Je commandais une boisson au barman, « ce que vous avez de plus fort » que je lui fais, et qui devait curieusement également être ce qu’il avait de plus cher, et je la vidais d’un trait à peine avait-il déposé le verre devant moi. Si je voulais survivre à cet enfer, il me fallait au moins ça !

Le temps que l’alcool fasse son effet, ce qui n’était jamais bien long vu ma faible consommation, je sortais mon calepin et commençais à griffonner dessus. Déformation professionnelle, je fais ça absolument partout. J’écrivais ce qui me passait par la tête, sans vraiment réfléchir si c’était bon ou même juste sensé. Juste le temps que le tord-boyaux fasse son office et que je devienne confortably numb, comme dans la chanson.

Je ne fais pas attention à ce qui se passe autour de moi, et je me fais surprendre par une grande brune penchée par-dessus mon épaule qui me sourit de toutes ses dents. Au premier coup d’œil je sais que contrairement à moi elle est ici comme un poisson dans l’eau. Je tente maladroitement de cacher ce que j’écris. Je lui rends néanmoins son sourire.

« - C’est exactement ça. Et j'imagine que tu fais partie de ces gens encore plus bizarres, qui au lieu de profiter de leur soirée préfèrent perdre du temps à aller décrocher de leurs tabourets ceux qui n’ont pas l’air de vouloir danser, c’est bien ça ? »

Soirées, mariages, c’est toujours la même chose. Il y a systématiquement quelqu’un pour vous empêcher de vous faire chier en paix ! C’est quand même quelque chose ça ! Comme si de me voir assis au bar elle ne pouvait plus s'amuser, que je lui avais gâché sa soirée. Néanmoins mon ton est amical, enfin aussi amical qu’un ton puisse paraître quand on est obligé de crier pour se faire entendre par-dessus le vacarme.

« - Pour répondre à ta deuxième question, je suis scénariste. J’écris des scripts pour la télé. Du coup j’observe les gens, ça m’inspire. Et non, je n’écrivais pas spécialement sur toi. Mais si jamais t’as l’idée du siècle, surtout ne te gêne pas, je t’écoute ! »

Je sais que c’est pas raisonnable, mais je fais signe au barman de me remettre la même chose. Le premier verre n’a pas eu l’effet escompté et j’ai toujours envie de me barrer d’ici. Un peu de bonne volonté, merde ! Je demande à Miss Faut-s’éclater si elle veut quelque chose, espérant à moitié qu’elle me tape sur l’épaule et qu’elle retourne se déhancher sur la piste de danse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
50 Nuances de Sybil
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 19/02/2017
☇ Messages : 146
☇ Pseudo : Ilffy
☇ Vos DC : Sybil Todd & co.
☇ Avatar : Emeraude Toubia
☇ Crédits : Ava ; Ilffy + signa ; Bat'phanie
☇ Âge : 26 ans, née le 18 avril 1991
☇ Statut : Célibtaire, ou alors en couple avec la bouffe. Au choix.
☇ Occupation : Championne de boxe, je peux vous ratatiner en moins de deux. BOOM !
☇ Habitation : Quartier nord

LISTING DE MA SCHIZOPHRÉNIE


If you tell me to fight like a girl, I'll fight a girl. I will show no mercy and reign havoc on everything, I will rage and burn, after all... You asked for it.

L'amitié ? C'est quand vous pouvez frapper à cinq heures du matin à la porte d'un ami pour lui dire : « J'ai tué quelqu'un » et qu'il vous répond tranquillement : « Faisons disparaître le cadavre. Où est-il ?»

«-We're sisters. We're in each others lives for good.
-Hell, I couldn't even keep you out of my afterlife.»


Ceux qui pensent que la place des femmes est dans la cuisine ne doivent probablement pas trop savoir quoi faire avec elles au lit.
☇ RPs + Liens :

Jamie ➸ meilleur ami
Robyn ➸ meilleure amie
Zoella ➸ meilleure amie virtuelle et maintenant réelle
Rafael u can't touch this
Leland ➸ connaissance, j'essaye de lui faire comprendre le principe des boîtes de nuit mais il a toujours pas compris que je ne lâcherai pas l'affaire si facilement
Elias ➸ oups ? [suite du lien à venir, on se calme hé]


http://www.revolutionrpg.net/t1726-sybil-x-je-parle-trois-langues-l-anglais-le-second-degre-et-les-sous-entendus-sexuelshttp://www.revolutionrpg.net/t3569-sybilco-avant-j-etais-schizo-mais-depuis-nous-allons-mieux

MessageSujet: Re: I was doin' fine just before I met you (Leland)   Sam 3 Juin - 21:37

I was doin' fine just before I met you
Sybil & Leland
Oh if I was you I’d wanna be me too

 
Évidemment, les gens avaient toujours ce cliché des boîtes. Il était en partie vrai, je devais l'avouer et il ne fallait pas se mentir, mais si aussi les gens faisaient des efforts, ce cliché disparaitrait ! Sérieusement ! Puis si t'es pas motivé à venir tu viens pas, c'est tout. Tu restes juste pas là, assis comme une plante, à attendre que la mort arrive. On dirait que les corps de ces gens n'ont pas d'âme, faut se réveiller à un moment. Du coup ma lutte personnelle, c'était contre ces personnes qui avaient un balai dans le cul. Et comme par hasard, sur ma trajectoire, ce soir, je trouvais quoi ? Un coincé du cul !

Suite à sa remarque je roule des yeux, dude, sérieusement. Tu m'étonnes que je vienne te déranger, t'es un peu le seul paumé qui ne vient pas ici pour s'amuser ! Je prends sur moi et lui offre un sourire alors que je me décide à reculer un peu, appuyant le bas de mon dos contre le bar tandis que je croise mes bras sur ma poitrine. Je le laisse faire sa deuxième tirade, ne prenant pas la peine de répondre à la première, sinon ça tournerait au concours du "Qui est le plus sarcastique entre nous deux ?" et je crois que je finirai pas lui en mettre une. L'avantage, avec ceux qui ne savent pas que je fais de la boxe et que je suis même actuellement championne, bha c'est que même si je ressemble à une demoiselle en détresse, je n'en suis pas une ! J'en ai surpris plus d'un comme ça et c'était assez drôle à voir une fois qu'ils avaient repris connaissance et qu'ils avaient compris que le coup venait de moi. A ces nombreux souvenirs, un petit rire s'extirpe de mes lèvres sans que le gars ne puisse comprendre quoique ce soit et je finis par enfin lui répondre.

-Premièrement, si tu veux écrire, ne bois pas sinon tout ce que tu écriras c'est comment tu auras fini à quatre pattes en train de vomir. Deuxièmement, ça t'empêchera de voir toutes les histoires insolites qui se passent autour de toi. Leçon de vie mon grand : si tu passes toute ta vie à regarder ta feuille vide, sans regarder les autres, tu ne réussiras pas à écrire plus que ce que tu ne crois et penses à.

Lui faisant un clin d'œil, je regarde les gens qui se défoulent à quelques mètres de nous, pensant d'ailleurs que j'ai foutu un vent lorsqu'il m'a proposé un verre. Pas grave, on m'en offre tellement que j'en refuse un ou pas, je le récupérerai plus tard sans aucun souci. Je finis par reporter mon attention sur monsieur Rabat-joie et je pince un moment mes lèvres entre elles avant de rouvrir ma grande gueule, car c'était plus fort que moi.

-Tu danses où le balai que t'as trop profondément dans le cul t'empêche de bouger ?
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♛ Papy de la CB ♛
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 30/03/2017
☇ Messages : 138
☇ Pseudo : iago
☇ Vos DC : Heathcliff Duncan
☇ Avatar : Evan Peters
☇ Crédits : (c) Bidi
☇ Âge : 30 ans

http://www.revolutionrpg.net/t2278-don-t-let-your-dreams-be-dreams-leland-brubakerhttp://www.revolutionrpg.net/t2289-wish-you-were-herehttp://www.revolutionrpg.net/t2327-leland-repertoire-des-rp#35393

En ligne
MessageSujet: Re: I was doin' fine just before I met you (Leland)   Mar 6 Juin - 10:54


De mieux en mieux. Maintenant je me retrouvais à parler philosophie et questions existentielles avec une clubbeuse décérébrée qui m’expliquait qu’il fallait que je quitte à tout prix mon tabouret et pour qui « laisse-moi tranquille » n’était pas une réponse valable. Juste quand je pensais que cette soirée ne pouvait pas tomber plus bas. Contrôlé par la brigade du fun en flagrant délit d'emmerdement profond… Pendant qu’elle déblatérait ses grands principes de vie, je l’imaginais au concours de Miss Vancouver, interrogée par le présentateur de l’émission.

« Bonsoir, moi c’est Kimberley. Je voudrais faire passer un message très important à notre jeunesse : amusez-vous. Car moi je vous le dis : s’amuser c’est fun ; s’ennuyer c’est nul. Et la paix c’est mieux que la guerre aussi. »

Maintenant elle saluait la foule, avec dans le regard la vivacité d’un mérou exposé sur l'étal d’un poissonnier. Bon, je devais bien admettre qu’elle portait plutôt bien le bikini, mais cette image réussissait néanmoins à faire passer l’exaspération que suscitait en moi l’intervention de cette gourdasse donneuse de leçons.  J’hésitais à évoquer avec elle Beaudelaire et les paradis artificiels, mais comme elle était sûrement davantage branchée Pitbull que Beaudelaire, je décidais de laisser passer la critique et je me contentais de hocher la tête en souriant, une expression faciale savamment étudiée pour indiquer à mon interlocuteur que j’y penserais, si vraiment j’avais que ça à foutre.

Je descends d’une traite le verre que le barman venait à peine de déposer sur le comptoir. Besoin vital car en plus d’être chiante à souhait, elle n’avait pas l’air d’avoir la lumière à tous les étages. Je lui explique que je viens ici pour observer les gens et elle, telle Mufasa expliquant à Simba qu’un jour tout cela lui appartiendra, elle me conseille de lever les yeux de ma feuille pour… observer les gens. Ô Scar, où es-tu quand on a besoin de toi ?

Evidemment, ce que je redoutais le plus ne manqua pas d’arriver : l’invitation sur la piste de danse ! Aaaaargh… Mon royaume pour un troupeau de gnous, par pitié ! Aussitôt la question posée, je sentais que je commençais à suer à grosses gouttes. Etant complètement dépourvu de tout sens du rythme, je ne dansais pas. Jamais. Même sous la torture. Hors de question.

« - Désolé. Comme tout bon tordu qui passe sa soirée en boîte vissé à son tabouret je ne danse pas. Du coup mon balai et moi on va rester là à te regarder te trémousser et te faire peloter par des gens qui eux savent s’amuser. Mais merci pour l’invitation, vraiment. »

Je ne savais pas vraiment pourquoi, mais j’avais comme l’impression que je ne m’en sortirais pas à si bon compte. Un doute, une intuition.

Maintenant, je suis sur scène, blouson de cuir sur le dos, bandana rouge autour du cou. Quelques accords de guitare et d’harmonica se font entendre. Hum hum... Trois, quatre.


...

J’étais tranquille, j’étais peinard
La tête dans l’coltar
La meuf s’est approchée du bar
A commandé deux trois ricards
Pis elle m’a tapé sur l’épaule
Et m’a regardé d’un air drôle

T’as un calepin, crétin, c’est pas malin
Ici tu es en boîte de nuit
Faut te faire des tas d’amis
Viens donc sur la piste de danse
Histoire que je te mette en transe
Sinon tu vas manger un pain
Moi j’lui ai dit « Laisse béton »…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
50 Nuances de Sybil
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 19/02/2017
☇ Messages : 146
☇ Pseudo : Ilffy
☇ Vos DC : Sybil Todd & co.
☇ Avatar : Emeraude Toubia
☇ Crédits : Ava ; Ilffy + signa ; Bat'phanie
☇ Âge : 26 ans, née le 18 avril 1991
☇ Statut : Célibtaire, ou alors en couple avec la bouffe. Au choix.
☇ Occupation : Championne de boxe, je peux vous ratatiner en moins de deux. BOOM !
☇ Habitation : Quartier nord

LISTING DE MA SCHIZOPHRÉNIE


If you tell me to fight like a girl, I'll fight a girl. I will show no mercy and reign havoc on everything, I will rage and burn, after all... You asked for it.

L'amitié ? C'est quand vous pouvez frapper à cinq heures du matin à la porte d'un ami pour lui dire : « J'ai tué quelqu'un » et qu'il vous répond tranquillement : « Faisons disparaître le cadavre. Où est-il ?»

«-We're sisters. We're in each others lives for good.
-Hell, I couldn't even keep you out of my afterlife.»


Ceux qui pensent que la place des femmes est dans la cuisine ne doivent probablement pas trop savoir quoi faire avec elles au lit.
☇ RPs + Liens :

Jamie ➸ meilleur ami
Robyn ➸ meilleure amie
Zoella ➸ meilleure amie virtuelle et maintenant réelle
Rafael u can't touch this
Leland ➸ connaissance, j'essaye de lui faire comprendre le principe des boîtes de nuit mais il a toujours pas compris que je ne lâcherai pas l'affaire si facilement
Elias ➸ oups ? [suite du lien à venir, on se calme hé]


http://www.revolutionrpg.net/t1726-sybil-x-je-parle-trois-langues-l-anglais-le-second-degre-et-les-sous-entendus-sexuelshttp://www.revolutionrpg.net/t3569-sybilco-avant-j-etais-schizo-mais-depuis-nous-allons-mieux

MessageSujet: Re: I was doin' fine just before I met you (Leland)   Sam 17 Juin - 20:23

I was doin' fine just before I met you
Sybil & Leland
Oh if I was you I’d wanna be me too

 
Ça m'énervait. Cette situation m'énervait. Si il pensait que je ne voyais pas qu'il se foutait de ma gueule, il avait tord car je le voyais et très bien, j'ai peut-être pas fait des études en psychologie mais j'ai fréquenté assez de personnes pour savoir les tronches qu'ils tirent quand ils en ont rien à foutre. J'suis pas aveugle non plus, d'ailleurs. Franchement, l'euthanasie devrait être autorisée pour les personnes comme lui, car là y en a marre. Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice.

Fallait dire qu'en tant que gosse de riche, j'avais vite appris à faire la fête et à dépasser les bornes juste pour enrager mes géniteurs, car ils le méritaient. Bon, je ne m'étais pas séparée en désobéissant du luxe que je pouvais avoir avec l'argent, mais c'était clair que je n'étais pas celle qui non plus qui exigeait une fontaine de chocolat et des assiettes en or partout où elle allait, puis même niveau vestimentaire, je connaissais le jogging. Et, comparé à beaucoup, je n'avais pas peur de salir mes mains en accomplissant des choses, au lieu de rester là, assise, à attendre que tout m'arrive tout prêt.

-Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que t'es tout droit sorti du film Footloose ?

Film culte, il comprendrait la référence. D'toute façon il avait la gueule à ça, à passer des journées à regarder des vieux films juste car le cinéma actuel n'est pas à son goût, bref, des trucs typqiues de vieux qui râlent dès qu'ils voient un truc nouveau et qu'ils se disent qu'à leur époque, ils n'avait pas besoin de ça. Vieux schnock. A cette pensée, un rictus moqueur s'installe sur mon visage alors que je lance un regard circulaire à la salle.

-Et si je te menace de te frapper, ton balai t'empêchera toujours de te lever ?
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♛ Papy de la CB ♛
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 30/03/2017
☇ Messages : 138
☇ Pseudo : iago
☇ Vos DC : Heathcliff Duncan
☇ Avatar : Evan Peters
☇ Crédits : (c) Bidi
☇ Âge : 30 ans

http://www.revolutionrpg.net/t2278-don-t-let-your-dreams-be-dreams-leland-brubakerhttp://www.revolutionrpg.net/t2289-wish-you-were-herehttp://www.revolutionrpg.net/t2327-leland-repertoire-des-rp#35393

En ligne
MessageSujet: Re: I was doin' fine just before I met you (Leland)   Lun 17 Juil - 15:02


Niveau prédiction j’étais plutôt pas mal. Bien sûr qu’elle n’allait pas lâcher l’affaire aussi facilement. Ça n’était jamais aussi simple. Quand on a l’occasion de gâcher sa soirée, et celle d’une autre personne en plus, pourquoi s’en priver ? J’imagine que je devais être sa B.A. du jour, et qu’elle se sentait investie d’une mission quasi-divine. Peut-être même qu’elle mentionnerait tout ça dans son journal intime, un truc du genre « cher Journal, aujourd’hui j’ai sauvé une vie ».

Moi qui ne buvais pratiquement jamais d’alcool, cinq minutes en sa compagnie et j’envisageais une carrière d’alcoolique comme un projet professionnel enrichissant… Pour couronner le tout, elle fit référence à un film que je n’avais pas vu. Au vu de notre conversation jusque-là, j’imagine qu’on n’était pas dans le compliment franc et gratuit. J’aurais très bien pu sortir mon téléphone, mais l’envie m’en manquait cruellement. Après avoir pesé le pour et le contre je décidais de jouer franc jeu : à ce stade je doutais que notre relation puisse encore se détériorer.

« - Je n’ai pas vu ce film, mais j’imagine qu’il y a également un brave type qui ne demandais rien à personne et qu’on est venu faire chier sans aucune raison. »

Kharma is a bitch, qu’ils disent. Je ne sais pas ce que j’ai bien pu faire dans une vie antérieure pour mériter ça, mais ça devait être plutôt gratiné. Parce qu’elle était disposée à se montrer violente en plus d’être chiante. Quelle charmante personne !

« - Tu menaces souvent des inconnus, juste parce qu’ils ont l’audace de te refuser quelque chose ? »

Mon regard se posa sur le comptoir, on était au moins une dizaine à y être attablé. Pourquoi moi bordel ?

« - Et puis entre nous, je te déconseille la manière forte, je suis ceinture noire de scrabble. »

Ma dernière chance. Elle me prenait clairement pour un vieux con, peut-être que j’arriverais à la convaincre que j’en étais vraiment un et que du coup elle me laissera tranquille. Au point où j’en étais, je n’avais plus beaucoup d’autres solutions…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I was doin' fine just before I met you (Leland)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I was doin' fine just before I met you (Leland)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tarte fine abricots/frangipane
» Caaat powaaaaaaaa! /ZBAF/ Prèz' de Fine Patte :
» Fine fleur et fine lame, un détonnant mélange !
» {fini} I've been doing just fine - Kiran ft. Haileen
» everything will be fine ▲ GEMVEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: Boites à Archives :: RPs-
Sauter vers: