AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 10:41

Erwin Friedrich
feat james mcavoy ©️ crédit.



◊ L'essentiel en quelques mots.

■ Nom : Friedrich. ■ Prénom : Erwin. ■ Âge : 35 ans. ■ Lieu de Naissance : Ottawa (Canada). ■ Nationalité : Canadien. ■ Occupation : médecin, spécialiste en toxicomanie, dirigeant un centre de désintoxication, mais en congés sabbatique depuis deux ans. ■ Statut Civil : veuf depuis deux mois de Jane Friedrich, décédée à la suite d'un cancer généralisé contre lequel elle s'est battu durant deux ans. ■ Orientation Sexuelle : bisexuel. il le sait, n'a jamais lutté contre cette réalité, mais préfère les courbes féminines, à la recherche de la perle rare pour être une nouvelle mère pour Connor, mais également pour reconstruire une famille. Il n'envisage pas les hommes comme compatible à son idéologie de considérer une famille, bien qu'il n'a rien contre ceux qui en forment. C'est juste pas sa manière de voir.

◊ Les petits détails croustillants.

■ Les Anecdotes.
Il est temps pour toi que nous en dise un peu plus sur ton personnage. Il te suffit de lister cinq anecdotes (ou plus si tu le souhaites) qui concernent la vie bien remplie de ton personnage, qui retracent brièvement son parcours, en gros.

Je suis le fils ainé d’une fratrie de quatre enfants : deux garçons, deux filles. Il faut croire que nos parents ont toujours eu le sens de l’équité. Fils unique durant sept ans avant que Louka ne vienne au monde, j’ai connu une enfance plutôt monotone. D’un naturel plutôt calme, j’ai développé une addiction toute particulière pour la lecture. Contrairement à l’ensemble de mes copains de classe, qui préféraient jouer à des jeux dynamiques, j’optais toujours pour une activité intellectuelle. Pourtant, on ne peut pas dire que j’étais nul en sport, bien au contraire. Le fait que mon père m’ait appris à monter très tôt en selle, j’ai acquis une méthodologie pour entreprendre chaque sport sans que cela ne nécessite trop de concentration. Cette affection pour les ouvrages ne m’a jamais tenu éloigné d’une vie sociale au sein de mon parcours scolaire. J’ai toujours eu une bonne réputation, ce qui m’a permis de ne jamais me sentir exclus, mais les personnes qui me côtoyaient à l’époque doivent être d’accord pour s’accorder que je suis une personne très introverti.

Cela n’a pas changé, malgré l’arrivé dans ma vie de Louka et de mes jeunes sœurs. La différence d’âge assez conséquente a énormément joué dans la construction de mes relations avec mes cadets. J’étais déjà un adolescent lorsque Louka a découvert la vie, a fait ses premiers pas et fait ses premières bêtises. Moi, je n’étais qu’un membre absent de son univers, car très studieux, je passais des heures à travailler ou à lire. J’avais une soif d’apprendre conséquente et bien que j’aie toujours été présent lorsqu’il avait des questions, il faut bien avouer que nos natures similaires ne nous ont pas facilité la tâche. Encore aujourd’hui, nos relations portent cette teinte de réserve. On ne sait pas tous les détails de la vie de l’autre, mais j’ose espérer que nous pouvons compter sur l’autre quand on éprouvera le besoin. C’est du moins, les valeurs que nous ont inculqués nos parents.

Si mes projets au départ étaient de devenir historien ou professeur d’Histoire, je me suis découvert une passion pour le corps humain dès mon premier cours de biologie au collège. J’ai toujours trouvé la perplexité de notre système biologique, captivante et c’est bien plus tard que je me suis intéressé aux conséquences que pouvait avoir la psychologie, mais également la sociologie sur les êtres humain. A cette époque, je n’envisageais pas la carrière que j’ai aujourd’hui, mais mes ambitions de devenir médecin se sont peu à peu développés à partir de cette époque et sont la raison principale pour laquelle j’ai demandé d’intégrer un lycée réputé à Vancouver, à l’âge de seize ans où je suis allé étudier dès ma seizième année. Une sœur de notre père y résidait et ils ont bien voulu m’accueillir au sein de leur foyer. Cela a dû également participer au fait que je ne suis pas extrêmement proche de ma fratrie.  

C’est à cette période de mon existence que j’ai rencontré Jane et Gabriel. Deux composantes importantes dans ma vie. Gabriel a été mon unique expérience homosexuelle durant une grande période de mon existence. Je dois bien admettre que je ne me suis jamais questionné sur la raison de cet écart, mais c’était à un moment où Gabriel avait besoin de moi et c’est tout ce que je retiens. Cela ne nous a jamais empêché de rester amis, des confidents et qu’importe si le chemin de nos vies se sont éloignés durant bien des années. On a toujours su conserver ce lien infaillible entre nous et je suis heureux de le compter toujours dans ma vie. Quant à Jane, cette fille aux sourires éclatants à chambouler mon existence sans crier garde. J’ai tout de suite développé une affection et une inclinaison à son égard que je n’ai jamais caché. L’amour naissant, nous avons eu une relation durant près de seize ans. Elle a tenu tous les rôles, amie, petite amie, fiancée, femme. Elle a été une pierre importante de l’équilibre sur lequel j’ai bâti ma vie. Elle m’a toujours soutenu dans mes projets et j’en ai fait de même. Nous étions une équipe qui marchait, à qui tout souriait. Nous avons même eu le bonheur de mettre au monde, un petit ange : Connor. A cette époque, nous étions loin d’imaginer que notre avenir serait plus sombre.

Pourtant la flamme de notre amour s’est éteinte au fil des années sans pour autant que notre relation perde de son sens. Si nous n’avons jamais douté de l’affection qu’on se portait, le désir charnel s’était quant à lui évaporer. D’un commun accord, nous avons décidé de devenir un couple libre en toute discrétion. Elle avait d’autres amants et moi j’avais d’autres amantes. C’était souvent des femmes rencontrées lors de soirées avec Gabriel et parfois, je finissais dans les draps d’un homme. Cela nous convenait, surtout que j’étais très pris par mes diverses responsabilités au centre ou par mes cours à la faculté de médecine, voir mes recherches sur le terrain. Une vie qui me semble bien lointaine désormais. Il y a deux ans, j’ai dû prendre une pause pour une raison qui a totalement bouleversé le cours de mon existence. Cette annonce, je ne pourrai jamais l’effacer, tout comme les larmes qui ont perlés sur le visage auparavant si rayonnant de cette femme que j’aimais tellement. En homme aimant, je l’ai consolé, je l’ai épaulé, j’ai effacé toutes ses larmes quand les doutes étaient trop tenaces et que ce foutu cancer la rongeait sans fin. Assister de manière impuissante à cette douloureuse chute aux enfers a été terrible pour moi, mon fils. De début à la fin. Et son absence est difficile à digérer. Je me sens encore incapable d’accepter la cruelle réalité et qu’importe si mes pas m’amènent à sa tombe, il m’est trop douloureux d’admettre qu’elle n’est plus et qu’elle a créé un trou béant au fond de ma poitrine, qu’il m’est impossible à exprimer.

■ Les Tocs & Manies.
Toujours pour en savoir plus parce que nous sommes très curieux. Dis-nous toutes les petites habitudes qui concernent ton personnage. Tu peux en citer autant que tu le souhaites.

Je fume un paquet de cigarette par jour. Une mauvaise habitude que j’ai prise à l’annonce du décès de ma femme, il y a deux mois. J’ai appris à fumer sa marque de cigarette pour garder un fragment de l’odeur de tabac que je sentais toujours dans ses cheveux quand je l’enlaçais.   Je bois depuis deux ans désormais. Si mes consommations étaient modérées jusqu’à il y a deux mois, je dois bien admettre que j’adopte ce comportement autodestructeur que j’ai tant étudié par le passé sur mes patents. Seulement, si ma conscience sait ce qu’il m’arrive, mon cœur meurtri et perdu par la situation que je vis, m’empêche d’adopter une posture raisonnable et réclame un moyen de soulager son chagrin. Je passe mes nuits à écrire, à laisser mes mots griffonner les pages de ce carnet sur lequel j’exprime ma douleur après avoir bu plusieurs verres. Mais surtout mon impuissance envers le mal être profond que ressent mon fils. Je le vois sombrer jour après jour dans le mutisme, rongé par sa propre douleur, mais également se sentiment d’avoir été abandonné et je dois bien admettre que je ne sais plus comment agir envers lui. J’ai peur pour lui, pour moi, pour cette famille qui était ma plus grande fierté et qui n’est désormais que chimère. Plusieurs fois par semaine, je passe mes soirées en compagnie de Gabriel pour tenter de reprendre une vie normale. Durant ses soirées, je m’autorise à abandonner mon chagrin pour le temps d’une danse, d’une nuit avec une belle femme.  Concernant mon caractère, je dirai que je suis : optimiste, énergique, intelligent, amical, charismatique, ingénieux, visionnaire, polyvalent, taquin, introverti, attentif, loyal, sociable et méticuleux. En effet, je ne compte pas m’apitoyer sur mon sort et je fais en sorte d’agir pour aller de l’avant et trouver des solutions, même si j’affronte tout cela : seul.  

◊ Derrière l'écran.

■ Prénom : Marianne. ■ Pseudo : Mary. ■ Âge : 29 ans. ■ Pays : France. ■ Double-Compte : oui de kakeb hamilton, felipe suarez, ceallagh ahearn. ■ Comment as-tu connu le forum ? : via facebook si je me souviens bien. ■ Veux-tu avoir ton mini-flood ? : non, j'en ai déjà un, faut d'ailleurs que j'aille y faire un tour . ■ Un dernier mot ? : écrire j'espère pouvoir bien m'amuser avec ce petit en votre compagnie   .

Code:
<ai>james mcavoy ■</ai> erwin friedrich.


Dernière édition par Erwin Friedrich le Dim 12 Mar - 0:39, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 10:46

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 10:49

Re bienvenue
J'aime bien la petite précision [MC] dans le sujet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 11:10

Jaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaames https://imgur.com/WY https://imgur.com/WY https://imgur.com/WY https://imgur.com/WY

Re bienvenue parmi nous et bon courage pour cette nouvelle fiche. http://www.smiley-em

Tu sais déjà tout le bien que je pense de ce nouveau bb. Hâte de mettre en place ce lien et de voir où cela va mener ces 2 petits.

En tout cas encore merci, de toute façon tu me rends toujours accro de tes persos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 11:30

LE beau-frère !!!

Ravie de jouer ce nouveau lien avec toi, je sens que l'on va bien s'amuser
J'espère que tu es prêt à avoir un tonton gaga de ton fils sur le dos

En tout cas rebienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 12:34

@Cristian B. Alighieri : Merci beaucoup à toi https://imgur.com/WY !

@Maxim Cadwell : Merci également https://imgur.com/WY ! J'assume totalement ma schizophrénie :rire: !

@Gabriel de St Roc : Gabriel ! Je savais que tu m'attendrais de pied ferme ! Je suis légèrement déçu que tu n'ais pas été le premier ! Non, je déconne ! Moi aussi, j'ai hâte ce que cette relation va donner sur le long terme. En attendant, je vais me faire un plaisir de calmer tes nerfs quand tu penseras aux deux monstres qui vont te rendre bourrique. Bon, ça sera une aide mutuelle, car il y a beaucoup de choses à gérer de mon côté aussi ! On ne va pas s'ennuyer !

@Ismaël Desjours Le beau frère, oui !
Notre relation risque d'être un peu tendu, mais il faut être un peu patient avec moi ! Je sens qu'on va bien s'amuser, surtout quand Isma va bien parvenir à détendre Connor. Attention, il risque même de finir par le considérer comme un membre de la famille !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 12:48

Re
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 13:48

Erwin Friedrich a écrit:
@Gabriel de St Roc : Gabriel ! Je savais que tu m'attendrais de pied ferme ! Je suis légèrement déçu que tu n'ais pas été le premier ! Non, je déconne ! Moi aussi, j'ai hâte ce que cette relation va donner sur le long terme. En attendant, je vais me faire un plaisir de calmer tes nerfs quand tu penseras aux deux monstres qui vont te rendre bourrique. Bon, ça sera une aide mutuelle, car il y a beaucoup de choses à gérer de mon côté aussi ! On ne va pas s'ennuyer !

Faudra gronder Max par rapport au fait de ne pas être le 1er il retenait mes mains prisonnières pour répondre à son sexy boy.
Et en effet je t'entendais le pied ferme beau gosse. Gab va vraiment en avoir besoin de se faire calmer les nerfs car Felipe et Stan vont pas le louper. Sales gosses qu'ils sont.
Oui Gab sera là pour Erwin.
Avec toi je m'ennuie jamais de toute façon. C'est pour ça que je ne dis jamais non à un lien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 14:24

Re-bienvenue à toi avec ce beau gosse  J'espère qu'on va pouvoir un bon lien avec ton bébé (faut que j'aille squatter les fiches de tes autres bébés d'ailleurs )
Bon courage pour la suite de ta fiche !!! https://imgur.com/WY https://imgur.com/WY https://imgur.com/WY
Revenir en haut Aller en bas
membre du staff
avatar
membre du staff
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 27/12/2016
☇ Messages : 82
☇ Pseudo : BiBiscuit
☇ Vos DC : Voir le lien dans le bric-à-brac :P
☇ Avatar : Cora Keegan
☇ Crédits : (c)shiya
☇ Âge : 23 ans
☇ Statut : Ex-fiancée d'un bâtard, nouvellement célibataire
☇ Occupation : Agent du S.W.A.T du Canada, ex-militaire.
☇ Habitation : Quartier Nord


☇ RPs + Liens : >> RP Dimitri

http://www.revolutionrpg.net/t1955-on-choisit-ses-amis-mais-pas-sa-famille-qchttp://www.revolutionrpg.net/t3397-fantin-hepburncie-s-links#52382

MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   Sam 11 Mar - 18:28

Oh God, James Je loooove ce gars ** Amuse-toi bien again ! #TeamMC


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[DC] Erwin Friedrich - anything hurts less than the quiet.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Caspar David Friedrich (1774-1840)
» [FT] - Erwin Dog
» Fiche du Commandant Erwin Smith (terminée)
» Carl Friedrich Lessing (1808 - 1880)
» Karl Friedrich Schinkel (1781-1841)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: Boites à Archives :: Présentations archivées & co-
Sauter vers: