AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

  (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Mar 28 Fév - 0:17

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Ven 3 Mar - 10:43

Le corps encore embrumé par les effets de la luxure, je tente tant bien que mal de reprendre mes esprits. Ma respiration demeure vive, ma peau est à fleur de peau et mon cœur continue inlassablement de cogner contre ma poitrine. Ces sensations si puissantes me font tourner la tête comme toujours. La passion qui me consume à ton égard, va avoir ma peau et tu le sais. Je ne peux échapper à la réalité et l’entrevoir me plonge dans un état de fébrilité profonde. Je t’en veux d’être venu, d’avoir brisé ma volonté et de m’avoir tenté de la sorte. Pourtant, encore à cet instant, malgré cette légère colère qui m’habite, je ne peux m’empêcher de savourer tes formes du regard. Tu es tellement beau, le diable incarné à mes yeux. Cette foutue tentation que je ne parviens pas à m’enlever de la tête. Pourquoi a-t-il fallu que ces sentiments mettent en péril notre si belle amitié. Je ne peux pas regretter ce qu’il nous ait arrivé sur les terres de Syrie, mais si seulement les choses pouvaient être plus simple ? C’est une utopie de l’espérer et je sais que le présent l’est encore moins. Je dois juste gérer cela et tenter de maintenir le cap dans ma relation avec Magnus, parce que l’affection que je lui porte demeure intacte. La douche semble t’avoir dégrisé, tu me provoques par tes propos. « Pourquoi ? » Je te questionne de cette voix ferme et troublée à la fois. « C’est la meilleure décision qu’il fallait prendre et tu le sais. Qu’est-ce que tu fais là ? » Je questionne avant d’avoir un début de réponse dans tes dernières paroles. Je peux comprendre. Je ne peux pas le nier. Cet enfer continue encore de me retenir de ses griffes acérées et nocives. « Ce n’est pas dans l’alcool que tu trouveras une solution à ce problème et tu le sais. » Je te murmure en glissant ma main dans ma nuque. « Tu continues de voir le psychologue de la base ? » Je te questionne tandis que l’humidité de mes vêtements commence à me mettre mal à l’aise. Ma raison me force à te pousser à quitter mon appartement, ma vie de nouveau, mais mon cœur en est incapable. Pas alors que j’entrevois une once de fragilité. Et cela me rend fou. Tu n’en as pas idée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Dim 5 Mar - 23:58

La luxure était une extasie trop courte, déjà la réalité revenait à ses yeux, cette distance que Ceallagh installait entre eux. Cette séance ne servait qu’à les frustrer un peu plus sans résoudre quoique ce soit entre eux, hormis de prendre son pied l’espace d’un instant. Il en avait profité et il retombait dans cette obscurité, cette angoisse qui le gagnait. Ceallagh était déterminé dans cette décision, sensée peut être, mais impossible à tenir pour Dwayne. Il lui avoua a mi-mots ce qui le menait au bord du gouffre où il s’était plongé ce soir, cette fragilité qu’il ne laissait apercevoir à personne d’autre que lui. Son regard s’était ancré sur lui, il le fixait, troublé par la faiblesse qu’il venait de révéler. L’alcool n’est pas la solution lui dit on. Il le sait. Il approuve d’un signe de tête. « Oui, je la vois une heure par semaine. Ca m’aide à tenir. Je travaille, j’ai pu reprendre le travail grâce à elle. Je croyais que ca s’améliorerait de jour en jour, ou je ne sais pas. » Il lui fit un léger sourire et passa une main derrière sa nuque. «Et puis je sais…Je ne bois pas d’habitude. Tu le sais.» Sauf aujourd’hui de toute évidence. Il avait bu plus que de raison sans même faire la fête. Il s’approcha de son amant et délicatement passa une main dans ses cheveux. « J’ai besoin de toi Ceallagh, vraiment. » il se mordit les lèvres avant de poursuivre. « J’ai passé des mois à me demander si tu étais encore en vie, à m’accrocher à ce putain d’espoir de te retrouver ici quand j’aurais fini ma mission. » Il le fixait toujours, murmurant à quelque centimètre seulement de son visage, sa main caressait ses cheveux mouillés. « Tu m’as tenu en vie, Ceal ! Je sais que c'était naïf et stupide. Je sais pas ce que j’imaginais après tout.» L’alcool ne l’avait sans doute pas quitter, il parlait sans retenu, la langue délié de son habituel réserve sur ce sentiment qui l’étreignait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Mar 7 Mar - 0:18

Ta présence me bouleverse, car elle remue des émotions si violentes et brûlantes que je m’efforce de faire disparaitre. J’ai pris une décision, difficile, mais qui me semble être la meilleure à prendre. Ce n’est pas tous les jours faciles de suivre cette voie que j’ai décidé de prendre. De nombreuses fois, je suis tenté de me connecter sur le site pour voir si tu y es, prendre de tes nouvelles, mais je me contrôle pour éviter de tomber la tête la première dans cette situation sans fin dans laquelle nous sommes plongés. Seulement, je ne peux pas demeurer insensible aux tourments qui t’assaillent. Je suis incapable de te mettre à la porte de chez moi, même si ce serait la plus sage des décisions. Je ne peux pas m’empêcher d’aller vers toi, comme tu es venu à moi lorsque cet enfer me faisait perdre la tête. Tu m’informes que tu continues de consulter pour ce qu’il s’est passé en Syrie. Tu essayes de me rassurer sur ta consommation d’alcool, mais la situation semble te porter tort. Je ne commente pas, car cela ne changerait pas grand-chose, bien que cela avive naturellement mon inquiétude. Tu romps la distance entre nous sans que j’en prenne conscience. C’est que lorsque ta main vient se loger dans ma nuque, mes cheveux que cette proximité m’éclate en plein visage. Tes paroles me chamboulent profondément. Mon cœur s’accélère dans ma poitrine et mon regard fébrile se perd dans le tien. Tu me retournes les tripes par cet aveu. En as-tu conscience ? As-tu la moindre idée que durant près d’un an, j’ai attendu désespérément une nouvelle de ta part, en gardant tout cela en moi, parce qu’il m’était impossible de l’exprimer sans détruire le cœur de Magnus. Je déglutis à tes propos, me pince la lèvre en inspirant profondément. « Ne dis pas ça, Dwayne. » Je te murmure faiblement en venant baisser le regard. Si je te regarde plus longtemps, ce besoin de te retrouver va me prendre en traitre. Je me connais, je suis faible face à toi et ma peau frisonne sous la caresse de tes doigts. « Cet espoir, je m’y suis accroché aussi. C’est la seule chose qui me donnait envie de sortir de mon lit tous les jours. J’avais si peur pour toi. J’avais si peur que tu y sois passé comme tant d’autres frères y ont rendus l’âme. Cette idée était effroyable. Seulement, la réalité d’aujourd’hui est loin d’être celle qu’on avait là-bas. On reprend le cours de nos vies avant toute cette merde, mais quelle place peut avoir notre histoire au milieu de tout cela ? On est incapable d’y répondre et tu le sais bien. Serais-tu capable de m’être fidèle comme lors de notre histoire à la base ? » Je te questionne, car je connais déjà la réponse. Tu vas me dire que tu ne sais pas, que tu ne peux rien me promettre. Une fois de plus, rien ne va changer, car je ne peux pas prendre le risque de détruire ma famille pour une histoire comme la nôtre. Qu’importe si les sentiments que je te porte sont profonds et me font perdre la tête à chaque fois que tu les provoques. Seulement, en dépit de tout ça, j’aime toujours Magnus et l’angoisse de prendre des risques est trop importante et je suis devenu plus craintif, maintenant que mon âme est brisée par cette guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Ven 10 Mar - 22:48

Dwayne est fébrile de montrer cette fragilité aux yeux de son amants, de lui exposer les dégâts de la guerre sur son âme, mais surtout sa place dans sa vie, dans l’enfer de la guerre qui en disait bien plus sur ses sentiments que toutes minauderies sans saveurs. Il était troublé, prisonnier de sentiments brulant, passionnés et si ahurissant, déboussolant. Jamais, il n’était tombé amoureux, ca le bouleversait. Sa main caressait ses cheveux avec le peu de tendresse qu’il possédait, tout entier donné à cet homme. Il le regardait fixement, l’envie de se serrer un peu plus contre lui se faisant plus forte comme Ceallagh partageait ce même souvenir. Son âme tremblait d’émotion, démuni et bouleverser par ses mots qui trouvaient tant de résonnance à ses oreilles. Mais leur trouble, leur sentiment, violent et insubmersible, viennent encore et toujours se fondre contre cette nouvelle vie… nouvelle ou ancienne, celle où ils ne pouvaient, saurait être ensemble car leur histoire appartenait à l’enfer, au chaos pas à l’ordre et au calme du jardin d’Eden. Leur histoire n’avait pas d place au milieu de tout cela, lui disait cruellement Ceallagh. Ce n’était qu’une question rhétorique, la repose était aucune car ils n’en avaient pas. Dwayne passa une main sur son visage et se mordant les lèvres. Saurait il le définir ou le dire, lui donner tort alors que son âme aspirait à rester libre et légère mais ce cœur était encore trop attaché. Ca le tuait de l’écouter, de manquer de cette réponse, cette certitude. Il lui était fidèle, depuis cette aventure, sur ce qu’il avait de plus précieux et ce n’était pas son corps. Leurs visions étaient si différentes à l’un et l’autre. Mais était-ce incompatible pour autant. « Je pourrais essayer ! » dit il en un haussement d’épaule. Il doutait que ca suffisent, Ceallagh aurait surement des remarques véridiques à ce sujet, il en était sans doute incapable, c’était vrai aussi. Quelle chose ne ferait il pas pour lui. « Tu as beau dire, mais c’est plus simple pour moi ! C’est toi qui est le plus infidèle de nous deux » Okay, il ne l’aidait pas à être fidele à Magnus. « Bon, je suis un peu responsable. » dit il avec un sourire avant de venir l’embrasser le provoquant un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Sam 11 Mar - 13:49

Malgré toute l’évidence de nos sentiments, la réalité est loin de leur donner raison. Nos natures sont différentes. Je sais que tu es un être qui a besoin de sa liberté et je fais partie de ces personnes qui désirent lier leur vie à une autre personne. Je me suis laissé embarquer par notre complicité et maintenant, il est difficile de s’en défaire. Je sais que j’ai une place singulière dans ton cœur, mais je sais également qui tu es et ce que tu ne pourras jamais être. C’est terrible de le savoir, car je me sens incapable de boire tes paroles, cette tentative de te plier à mes désirs, de me donner ce que je veux pour ne pas me perdre. Et je trouve cela admirable de ta part, bien que j’en doute de la sincérité. « A quoi bon, Dwayne. On sait bien que ce genre de vie n’est pas pour toi. » Je déclare dans un murmure contre tes lèvres. Arrête de me provoquer, s’il te plait. Mon regard t’implore bien que je ne refuse pas ton baiser. Tu remues trop d’émotions en moi, ce besoin insatiable de parcourir ta bouche ou tes formes. Cette foutue passion que je n’ai plus pour Magnus, car tu as su t’emparer de mon cœur et être ce dont j’avais besoin au moment le plus sombre de mon existence. C’est ce qui rend la tâche si difficile pour moi de t’éloigner de ma vie. Pourtant malgré la douceur de tes lèvres, ma main vient te repousser doucement. « Arrête. » Je murmure en faisant de mon mieux pour être crédible. « C’est facile pour toi, car tu n’as jamais eu personne dans ta vie. Tu n’as rien construit avec personne. La notion de fidélité t’est complètement abstraite. » Je souffle avec fermeté. « J’ai une famille. J’ai un homme, que j’aime peut-être différemment maintenant, mais auquel je tiens, une fille que je désire élevé et rendre heureuse. Franchement, tu penses qu’une telle vie te conviendrait ? Que ça pourrait devenir la tienne. Allons, Dwayne. Tu sais bien que ce n’est pas toi ! » Je lâche sans perdre de ma fermeté. Pourtant ça me tue d’en prendre conscience. Mon regard n’est pas aussi dur que je le voudrai. C’est dur de te résister lorsque je sens ton souffle se mêler au mien. « Je risque de perdre trop au change. » J’assume dans une voix faible en baisant mon regard, car cette réalité me désarme. Pourtant, il me faut l’accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Mar 14 Mar - 19:44

Les sentiments qu’il lui portait rendaient la situation si difficile. L’abnégation n’était pas vraiment naturelle pour Dwayne, pourtant cet homme là le poussait sur des sentiers inconnus. Son histoire avec lui était singulière et sans doute extraordinaire par sa longévité et sa force. Fallait il qu’il la perde ? Non, il était borné et têtu parce qu’il savait que Ceallagh était tout aussi attaché et passionné. Il le ressentait chaque fois que leurs corps se retrouvaient, il voulait que sa raison suive. Il tenait tant à lui, sans doute n’avait il pas la même vision du couple mais Dwayne pensait qu’il leur fallait se donner une chance. Il la voulait cette chance. Pourtant, ses mots ne semblaient pas porter plus de résultat. Il ne veut pas céder à ce regard implorant, à cette fermeté parce qu’il lit dans ses yeux qu’il le bouleverse. Il se faisait pourtant repousser, une nouvelle fois, légèrement, presque indécis. Dwayne l’observa, l’écouta en hochant la tête. Ses mots, il ne savait qui il cherchait à convaincre avec ceux-ci. « Oui, peut être que c’est plus simple pour moi…je ne sais pas ce que c’est d’être en couple, fidele et d’avoir une famille et une vie de couple monotone. » Il le fixa : « Je suis effectivement pas certain d’être fait pour cette vie là. Tu le sais, tu me connais. Mais je un suis militaire, je peux suivre les ordres que je veux. » Il lui fit un leger sourire en coin, le regardant avec conviction. « Mais toi, tu penses que ça te rendrait vraiment heureux, de te contenter de cette famille que tu as construit. Parce que ca sonne comme une obligation. » Il l’entendait comme forcé mais peut etre que c’était la peur qui le bloquait. « Tu n’as pas à les perdre… enfin Magnus, peut être mais pas ta fille. Elle est à toi, ce n’est pas moi qui vais t’en priver. Jamais ! » Il caressa son visage avec douceur. « Ceallagh, je perd - beaucoup - sans ca. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Jeu 16 Mar - 14:02

Cette conversation me chamboule trop. Elle aborde des thématiques qui rendent mon émoi plus conséquent. Je me sens perdu dans ce flot d’émotions contradictoires. Je ne sais pas quoi penser de ce qui est en train de se passer entre nous deux. Tout se bouscule dans ma tête. Tout est si confus que je ne sais pas par quel bout prendre ce que je ressens. J’essaye de te repousser, car je ne crois pas à un « nous » possible. Tu es un électron libre et moi un homme conventionnel. Si notre amitié s’est révélée possible, cet amour qui s’est immiscé dans nos poitrines comme un cruel poisson, rend les choses moins claires. Je doute que tu puisses convenir à mes attentes. Si j’ai toujours respecté ton hygiène de vie, ton indépendance, je sais que si nous devenons un couple, tout ceci sera remis en question, car je ne pourrai pas supporter de te voir butiner à droite et à gauche, qu’importe si je suis le seul à qui tu concèdes ce droit sur ton cœur. C’est juste impossible pour moi. Alors, admets-le également. Ce que tu fais en partie, mais tu ne sembles pas vouloir lâcher l’affaire. « Cela ne te rendra pas heureux, tu le sais bien, Dwayne. » Je souffle dans une voix faible, car tes paroles me bousculent avec tant de force. Mon cœur s’endiable dans ma poitrine. « Je ne suis pas malheureux. » Je souffle en réponse à tes propos. « Ce n’est juste pas simple. » Je déclare en venant inspirer profondément. « Je l’aime. L’affection que je lui porte est toujours présente et c’est bien pour cela que cela m’est dur de le quitter. Cela fait six ans qu’on est ensemble, Dwayne. Ce n’est pas rien et c’est un homme exceptionnel. Il est resté là, solide comme un bloc, a essuyé mes excès de hargne et mes périodes de faiblesse, sans fuir. Tu crois que je peux décider de tout quitté comme ça, parce que ce que tu éveilles en moi est incontrôlable ? C’est impossible. Ce serait plus simple si je ne tenais plus à lui. Ce qui n’est pas le cas. » Je souffle en fuyant ton regard alors que mon cœur est troublé par la caresse de tes doigts sur mon visage. « Moi aussi. » J’admets avec faiblesse en venant inspirer profondément. Oui, il n’y a qu’à toi que j’arrive à exprimer ce mal être qui me consomme. Il n’y a que toi qui est en mesure de comprendre cette déchirure latente que j’ai au plus profond de moi en débit de cette sérénité que j’affiche. « L’idée de le blesser comme cet autre connard me rend dingue et je sais que je ne suis pas mieux. » Je déclare en venant m’éloigner de toi de nouveau pour attraper une serviette et m’essuyer le visage. Tu sauras de quoi je parle, car je t’en avais parlé par le passé où on n’était que des amis, des compagnons d’armes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Sam 18 Mar - 19:21

"Tu n'en sais rien ! Ceallagh !" s'exclama t'il avec vigueur. "Tu extrapoles mais tu n'en sais rien." Il le serait peut être, heureux. Ne désirait il pas sa compagnie, n'en avait il pas besoin. Il avait été fidèle et comblé en enfer, ne pourrait il le retrouver au paradis. Ces questions, elles tournaient dans sa tête sans réponse. Il voulait cette chance, c'était égoïste sans doute parce que lui n'avait rien à perdre d'un essai, Ceal démolirait une histoire construite depuis six ans. Dwayne avait conscience que ce n'était pas simple. chacun des mots de Ceallagh à propos de Magnus lui écrasait le cœur, enflammait une jalousie dont il se croyait épargner avant de tomber amoureux de lui. Il n'avait pas envie d'entendre combien cet homme était extraordinnaire, ca le rendait dingue et triste. Ca lui rappelait surtout cette réalité, qu'il n'était que son amant, qu'importe la force de leur sentiments l'un pour l'autre. Ils perdraient tant tous les deux avec une telle décission qui semblait pourtant inévitable. Il le caressait avec douceur, une tendresse inhabituelle même envers lui, mais sincere. Ceallagh se recula pour s'essuyer, il lui expliqua qu'il ne voulait pas le blesser comme l'autre connard et qu'il n'était pas mieux. "Tu n'es pas un connard Ceallagh ! Tomber amoureux d'un autre ne fait pas de toi un homme mauvais.Penser à toi n'est pas toujours un mal. Vouloir malgré tout sauver ton couple et t'en battre contre moi, c'est tout sauf une attitude de connard."  dit il en commencant à se rhabiller. Il eut un rire nerveux, réalisant cette ironie."Et le pire, c'est que c'est aussi pour ce coté responsable et loyal que je suis amoureux de toi." Ces principes et différence qui le tenait éloigné de lui. Il le fixa. "T'es un homme bien, Magnus et moi le savons tous les deux."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    Dim 19 Mar - 20:42

« Peut-être que oui. » J’admets en écho avec la même force mise dans tes propos. « Mais peut-être que j’ai raison. En Syrie, tout était différent. Il n’y avait pas toutes ces tentations que tu trouveras ici. La notion « être ensemble », cela n’avait pas non plus la même réalité. Tout est différent maintenant et tu le sais ! » Je ne veux pas me voiler la face, croire en des choses erronées. Je ne veux pas vivre dans cette utopie que tu veux me faire croire. Comme si tu pourrais te contenter de mon corps sur le long terme. Je n’arrive juste pas à le croire et la douceur que tu mets en œuvre pour me convaincre de flancher ne parvient pas à décroitre la profondeur de mes inquiétudes par rapport à la suite de notre histoire. Je n’ai pas de réponse miracle, mais la réalité de ma situation me permet de prendre clairement des dispositions. Elles ne sont pas faciles à suivre. La tentation de te retrouver est forte, agit comme une épée de Damoclès au-dessus de ce présent que je m’efforce de garder à l’équilibre en recollant les morceaux avec mon homme. Me tenir éloigné de toi, m’empêche réellement de dépasser ce traumatisme subit sur le terrain, mais je ne peux pas me laisser embarquer dans cette aventure conjugale plus longtemps en connaissant la douleur que tout ceci va engendrer en Magnus. Au final, je ne serai et ne suis pas mieux que cette ordure qui lui a brisé le cœur et à cause de qui, j’ai essuyé quelques-unes de ses larmes. Tes propos me troublent et je me retrouve incapable de m’exprimer à ce sujet. Entendre ces deux mots chamboule tout mon être. Mon cœur bat fortement dans ma poitrine tandis que je t’observe revêtir tes vêtements. Une part de mon être désire te retenir, mais ce serait une mauvaise idée. Alors, je me contente de soupirer en séchant mes cheveux, mon visage. « Merci. » Je déclare juste, car te donner une réponse évoluée m’est trop complexe. Mon regard troublé se plonge dans le tien alors que j’inspire profondément. Je me sens encore plus perdu qu’auparavant. Mon cœur se comprime dans sa poitrine, car je sais que tu vas t’envoler de nouveau et une fois de plus les tourments vont affluer. Je ne veux tellement pas te voir quitter ma vie, mais je sais que c’est la plus sage décision. Cela demeure un cruel sacrifice pour mon cœur et mon esprit. Pourquoi tout est si compliqué ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh    

Revenir en haut Aller en bas
 
(hot) Drawn your sorrows in alcohol but learn that they can swim - Ceallagh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !
» Baroudages d'un Gungan
» I'm a girl who knows her solvents, and your breath smells like rubbing alcohol !
» 01. But all I need is cigarettes and alcohol
» "We can only learn to love by loving"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: HORS-JEUX ! :: Boites à Archives :: RPs-
Sauter vers: