AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 06/02/2017
☇ Messages : 91
☇ Pseudo : Coo
☇ Avatar : Sonny Henty
☇ Crédits : @ EMY
☇ Âge : 30 ans
☇ Statut : célibataire
☇ Occupation : Major dans l'armée

http://www.revolutionrpg.net/t1563-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-the-feel-of-your-soul-touching-minehttp://www.revolutionrpg.net/t1639-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-the-feel-of-your-soul-touching-mine

MessageSujet: Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh Dim 12 Fév - 21:31

Les messages sans réponse s'accumulaient sur le profil de Dwayne, la conversation autrefois si fournie et réciproque devenait un monologue d'espoir et de frustration. Mais Ceallagh demeurait indéfiniment absent. Ca le rendait dingue. Il n'avait pas eu une réponse de la part de son obsession depuis s'il s était pointer chez lui pour le revoir. S il n était pas rentrer pour son premier noël en famille depuis trois ans, sans doute n aurait il pas attendu autant pour aller le chercher. Il ne profita pas tant de cette fête qu il n aurait imaginé les années précédentes . Il semblait qu il trainait un sacré poids, un vide.  Son addiction au téléphone n'en réduit nullement, sans cesse il ouvrait cette fichu application seulement pour découvrir l étourdissant silence de son correspondant. Dwayne était las, frustré et irrité par cette disparition de son camarade, des cauchemars oubliés lui revenaient, des souvenirs désagréables s'acharnaient contre son crâne. Cette fâcheuse sensation de l'avoir perdu, il l avait déjà connu. Il le refusait. Le manque le ravageait. Il ne pouvait plus se passe de lui, pas après s'être shooté a nouveau de lui. Son comportement l'agacait,l'irritait,il avait besoin de lui parler. Conscient qu'il ne lui ouvrirait pas la porte,c est sur les marches devant l'immeuble qu'il se posa pour attendre le jeune homme dans le stupide espoir qu il sorte dehors, qu'il ne passe pas sa journée chez lui. Fumant cigarette sur cigarette,il se sentait comme un con assis là dans le froid, sa tete lui disant de faire demi-tour, son Coeur lui pouvait juste rester la trois jours juste pour pouvoir avoir une simple discussion. Il ne le laisserait pas échapper a cela. Heureusement pour lui, Ceallagh sortit du bâtiment, Dwayne, sans égard pour quelque affaires urgente de celui ci, se leva rapidement pour se présenter devant lui. " Faut que je te parles!" Dit il,visage fermé et autoritaire et le regard ancré dans ses prunelles. C'était un ordre et son ton ne tolérait aucun refus. "Suit moi! Il le mena un peu a l'écart, dans la solitude d'une ruelle sombre au crépuscule hivernal, entre les poubelles d'un petit restaurant et une porte d'arrière court. Là, aussi glauque que fut ce lieu,il laissa court à une colère passionnelle qu il ne savait calmer. Il se retourna vers lui. "Putain! ca te froisserais un muscle de me répondre? Un mois bordel! Un putain de mois sans aucune nouvelle. Tu me prends pour quoi ? Un mec d'un coup comme ça! T'as eu ta baise et ca t'as suffit? Dis le moi franchement si tu veux plus me voir! Ai au moins les couilles de me le dire,merde!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 06/02/2017
☇ Messages : 101
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : kaleb hamilton, felipe suarez, erwin freidrich
☇ Avatar : Andre Hamann
☇ Âge : 30 ans
☇ Statut : marié à un homme exceptionnel, père d'une petite Isleen âgée d'un an, mais amoureux d'un autre homme. mari infidèle en fin de compte, bien que je désire donner une chance à ma famille.
☇ Occupation : militaire des forces spéciales, mais en convalescence à la suite d'un accident sur le terrain, en début 2015


☇ RPs + Liens :
dwayne (1) - (fini)
dwayne (2) - (fini)
dwayne (3) - (fini)
dwayne (4) - (en cours)
magnus - (en cours)



MessageSujet: Re: Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh Dim 12 Fév - 21:33

L’écharpe autour du cou, je me prépare à sortir. Contre toute attente, les fêtes de fin d’années se sont plutôt bien passées. J’ai fait de mon mieux pour permettre à mon couple de se reconstruire. Il faut dire que la visite impromptue de Dwayne y est pour quelque chose. La culpabilité m’accable. J’ai conscience que la vie que je donne à Magnus à un gout âpre en bouche, d’autant plus que je ne l’ai pas épargné au cours de ses deux années passées. Pourtant, il demeure là, présent, altruiste et bienveillant. Il est évident que je ne lui rends pas ce qu’il me donne, car j’ai encore du mal à retomber sur mes jambes et mes sentiments pour Dwayne ne m’aide pas. Bien au contraire. Si seulement, cette rencontre avait pu me montrer que je me fourvoyais sur les sentiments développés à son égard, avait pu effacer ce manque qui brûle toujours autant ma poitrine. Encore aujourd’hui, je suis en demande de cet homme, tout en sachant qu’il ne pourra jamais m’apporter ce que je veux. Alors, je me frustre, m’oblige à couper ce lien avec lui avec l’idée de recoller les morceaux avec mon homme, mon amant. Il mérite plus que ce que je lui ai offert ces dernières années. Mon aventure avec Dwayne doit prendre fin, mais je n’ai pas les couilles de le faire vraiment. Je préfère me muer dans le silence, couper mon accès à mon réseau social pour éviter de flancher de nouveau à cet attachement qui me lie à cet autre homme. Ce n’est pas facile tous les jours et j’ai encore l’envie présente d’ouvrir l’application que je garde fermée depuis près d’un mois, me coupant de tout contact avec quiconque. C’est peut-être mieux pour moi. En conséquence, j’espère que ce silence finira par lui faire entendre raison, que Dwayne ira se perdre dans d’autres lèvres, bras, reins. Cette idée me rend dingue, mais je suppose que c’est la mieux qu’il nous reste. Je n’ai pas envie d’un coup tiré à la va-vite derrière le dos de Magnus. Je n’ai pas envie d’être un simple amant qu’il fréquente parmi tant d’autres. Continuer sur cette voie entreprise ne mène qu’à ces deux cas de figures, qui ne me satisfassent pas. Dwayne est un homme libre et moi, j’ai envie d’une relation stable, épanouie et de créer une famille. Ce que désire Magnus, ce que j’ai toujours voulu, alors c’est à moi de faire en sorte de pouvoir rendre les choses possibles de nouveau, comme avant toute cette merde. Je dois m’ouvrir à lui et je fais de mon mieux pour y parvenir, avec difficultés. Je suis devenu trop lâche avec tout cela. C’est une vérité qui me ronge, mais il faut parfois faire face à ses actes, ses sentiments et même démons. Je ne me sens juste pas encore prêt à le faire. En conséquence, j’attrape mes clés de voiture pour me rendre chez mon psychologue. Ma première visite pour cette nouvelle année qui a débuté. Je sors de mon appartement, quitte mon bâtiment dans l’idée de rejoindre ma voiture, mais ton arrivée bouleverse tous mes plans. Je te fixe avec surprise. « Qu’est-ce que tu fous là ? » Je te questionne alors que ton regard sombre se plonge dans le mien. Je sens toute la frustration habiter tes sens, animée par une colère que tu m’exploses en pleine face. Tu me forces à te suivre, ne me laisse aucune échappatoire. Et une fois à l’abri des regards indiscrets, tu exploses. Tes paroles fussent. Elles me frappent de plein fouet et je m’efforce de garder contenance. « C’est ce que je suis, non ? Un coup parmi tant d’autres, non ? » Je te provoque à mon tour pour essayer de chasser cette fébrilité qui m’envahit. Bien sûr que tu es plus que ça, mais ça nous mène à rien. « Tu sais très bien ce qu’il en est pour moi, Dwayne. » Je poursuis avec la même assurance dans la voix. « On en a parlé des dizaines de fois. On a des attentes différentes et j’en ai ma claque de me répéter. Tu sais très bien pourquoi je ne t’ai pas répondu. » Je m’exprime dans un ton autoritaire comme le tien. « Je n’ai pas envie de continuer comme ça, dans cette voie que prend notre relation. Les possibilités qui s’offrent à nous sont faibles et ne correspondent pas à mes attentes. Magnus me les offre et je veux en être digne. Je veux juste aller de l’avant et je pense qu’il faut qu’on arrête de se voir. Je ne t’apporte et tu ne m’apportes plus rien. On ferait que foncer droit dans un mur et tout briser. » Mensonges. J’en ai conscience inconsciemment. Seulement, je ne peux l’admettre. Ce n’est pas si simple. Bien au contraire. Pourtant, à cet instant, cela me semble être la plus sage des décisions. On n’est plus en Syrie. Nos vies doivent reprendre leurs cours et Magnus est mon compagnon. C’est lui qui doit me soutenir et c’est à moi de le soutenir. C’est la logique même des choses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 06/02/2017
☇ Messages : 91
☇ Pseudo : Coo
☇ Avatar : Sonny Henty
☇ Crédits : @ EMY
☇ Âge : 30 ans
☇ Statut : célibataire
☇ Occupation : Major dans l'armée

http://www.revolutionrpg.net/t1563-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-the-feel-of-your-soul-touching-minehttp://www.revolutionrpg.net/t1639-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-the-feel-of-your-soul-touching-mine

MessageSujet: Re: Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh Dim 12 Fév - 22:38

Il étale des mots qu’il ne pense pas vraiment, de colère et de frustration. Sa hargne ne cache que sa crainte que ce qu’il a proféré ne se réalise, sa peur de perdre Ceallagh. Il s’emporte contre lui, le provoque en prononçant ses mots qui vont faire mouche. Il s’était fatigué d’attendre une réponse sur son téléphone qui le satisferait à peine. Dwayne était venu remettre les choses au clair, ou il avait peut être juste répondu à ce putain de désir de le voir. Il ne parvenait pas à tirer un trait, à accepter la décision muette et silencieuse de son amant. La réponse de Ceallagh ne se fit pas attendre, cinglante, tranchante et pleine de vérité. Bien sur qu’il savait, que son amant lui avait dit, répéter qu’il désirait une relation stable et unique quand lui s’amusait et filait libre de conquête en conquête. Si ce qu’il ressentait avec Ceallagh était différent et que cela suffisait amplement à Dwayne, ce n’était pas le cas de son amant qui aspirait à une vie de couple et de famille. Chose que Magnus lui offrait d’après ses affirmation. Le jeune homme soupira avec dégoût à cette affirmation, jaloux. Quand il eut finit son argumentation pour le convaincre de ne plus se voir, Dwayne l’observa avec stupeur. Il savait qu’il ne pouvait lui offrir ce qu’il désirait. « Tu ne penses pas ce que tu dis ! » affirma t’il  à voix basse en venant le sonder. Il hocha la tête, il avait l’air sérieux, décidé. « Ceal ! Putain ! » Il cherchait son regard. « Tu rends toujours les choses si compliquées !T’as jamais été un coup parmi les autres ! Tu le sais très bien ! Peut être pas après tout, parce que je ne suis pas comme Magnus. Je ne te promet pas mon corps entier pour aller te tromper en cachette ! C’est facile de s’offrir à toi comme ça ! » Il observa Ceallagh, les yeux noir de feu et de jalousie. « Et puis quand il en aura marre de votre couple qui part en vrille, il arrêtera de t’offrir ses belles paroles et tu te retrouvera seul à te prendre un mur. » Il laissait sa jalousie parler car il craignait trop Magnus. Il n’avait pas à être devin pour comprendre qu’il était la raison de son éloignement et Ceallagh avait été très clair à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 06/02/2017
☇ Messages : 101
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : kaleb hamilton, felipe suarez, erwin freidrich
☇ Avatar : Andre Hamann
☇ Âge : 30 ans
☇ Statut : marié à un homme exceptionnel, père d'une petite Isleen âgée d'un an, mais amoureux d'un autre homme. mari infidèle en fin de compte, bien que je désire donner une chance à ma famille.
☇ Occupation : militaire des forces spéciales, mais en convalescence à la suite d'un accident sur le terrain, en début 2015


☇ RPs + Liens :
dwayne (1) - (fini)
dwayne (2) - (fini)
dwayne (3) - (fini)
dwayne (4) - (en cours)
magnus - (en cours)



MessageSujet: Re: Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh Dim 12 Fév - 22:40

Enoncer la vérité m’écorche le cœur avec violence. Parce qu’au fond, notre relation est vraiment telle que je la présente. Je ne suis qu’un corps que tu embrasses, serres de tes bras parmi tant d’autres. Il n’y a aucune exclusivité entre nous, si ce n’est ces sentiments qui happent nos cœurs avec force. Seulement, cela ne me satisfait pas. Je ne peux m’en contenter, car au fond mes sentiments me poussent à désirer autre chose. Ce que tu ne peux pas m’offrir et je l’accepte. Alors, je m’applique à te chasser de mon esprit, de mon cœur, de mon âme pour juste continuer d’avancer. Car, je sais que ma vie est dans une impasse, que rester aveuglement prisonnier de cette envie ne me mènera nulle part. Je me donne les moyens de ne plus demeurer dans cette situation que je juge désastreuse et j’use de mots francs, tranchants, acerbes. Je sais que j’heurte, effrite et provoque ton orgueil, ton cœur en adoptant une posture si déterminée. Je te blesse et augmente ta frustration, mais il ne me reste plus que ça pour t’éloigner de moi, regagner un semblant de plénitude, qui m’est nécessaire. Je veux juste reprendre ma vie en main et Magnus semble être le choix le plus judicieux à faire. Il me veut, malgré tout ce qu’il s’est passé et me donne la vie que j’escompte comme tout homme, qui a besoin d’un équilibre. Et je refuse de flancher de nouveau face à toi, même si je n’ai qu’une envie qui me taraude les entrailles : celle de t’embrasser, retrouver la chaleur de tes bras, parce que je suis simplement amoureux de toi. Seulement, ça serait trop facile. Je te donnerai ce que tu veux et tout demeurerait aussi chaotique qu’avant de te revoir. En conséquence, je me fais violence. Mon regard sombre et franc ne quitte pas le tien. Si je suis très sérieux. Je te sens devenir nerveux. Tu tentes de me faire changer d’avis, tu t’embrouilles, mais je scille pas d’un cil. « Et qu’est-ce que tu en sais qu’il me trompe ? » Je questionne. « Ce n’est pas comme si j’avais été tout blanc également. Je l’ai trompé durant près de six mois avec toi. Pire, je suis tombé amoureux de toi. Alors, si jamais il ne croit plus en nous. Si jamais, il me quitte… J’accepterai juste la réalité et j’irai de l’avant, car c’est la seule chose qui me permettra d’avancer. » Ma voix demeure ferme et claire. Je ne m’emporte pas. Au contraire, je me sens détaché par rapport aux propos que je tiens. Tout ce que j’exprime me semble évident. « Je suis prêt à redonner une nouvelle chance à mon couple et il est disposé à en faire de même. Ce qui adviendra par la suite, se passera s’il le faut. Tu n’es pas plus devin que moi, Dwayne. » Je croise les bras, car je commence à avoir froid, mais aussi parce que je ne suis pas aussi insensible que je le prétends. « Accepte juste la réalité et vis ta vie comme tu l’aimes tant, sans te soucier de moi. C’est le mieux pour nous. » Je finis avant d’amorcer un pas vers l’avant pour reprendre mon chemin et me dégager de cette sensation irritante et puissante qui me ronge la poitrine. Je veux juste te quitter pour ne plus songe à toi. Seulement, tu ne me rends pas ça facile. Bien au contraire.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 06/02/2017
☇ Messages : 91
☇ Pseudo : Coo
☇ Avatar : Sonny Henty
☇ Crédits : @ EMY
☇ Âge : 30 ans
☇ Statut : célibataire
☇ Occupation : Major dans l'armée

http://www.revolutionrpg.net/t1563-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-the-feel-of-your-soul-touching-minehttp://www.revolutionrpg.net/t1639-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-the-feel-of-your-soul-touching-mine

MessageSujet: Re: Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh Dim 12 Fév - 22:41

La jalousie était plus facile à exprimer que les désirs qui en était la cause, que ces sentiments qu’il tenait à l’égard de son camarade d’arme. C’était surtout plus simple que d’avouer qu’il avait raison, plus que d’accepter ce qu’il lui demandait. Ca le rendait dingue, absolument dingue de lui accorder ces points et se soumettre à son souhait. Bien sur, ils en avaient parlé et reparlé, bien sur cette conversation tournait en rond parce qu’il n’avait jamais la réponse qu’il voulait, que ca n’allait dans le sens qu’il aimerait. Depuis peu, il n’avait même plus de réponse et il n’avait pas eu besoin de l’entendre le dire pour savoir qu’il avait pris cette décision après l’avoir longtemps repoussé. Comment il pouvait choisir Magnus plutôt que lui. Ca le sidérait. Il lui fit remarqué qu’il n’était pas forcement mieux, sans preuve, juste des parole et un conviction. Ce qu’il en savait, rien de tangible. « Oh je t’en prie ! Depuis quand ne l’as tu pas touché ! » s’exclama t’il comme si penser le contraire était incroyablement naif. Mais Ceallagh ne l’était pas, il était juste prêt à avancer, à reprend sa vie avec Magnus ou non. Le soldat aurait du se satisfaire que son amant redonne une chance à son couple, ou s’en contenter du moins. Dwayne le fixait incrédule. « Non, je ne le suis pas mais... » s’exclama t’il au milieu de son discours. Mais ce furent les mots qui suivirent qui le firent sortir de ses gonds. Le capitaine le fixa, n’en croyant pas ses oreilles. Il avait cette attitude si froide, si assurée, comme s’il pensait vraiment ses paroles. Il pointait son arbalète sur sa poitrine et plantait sa flèche en plein cœur sans hésitation. Ceallagh était convaincu par ses paroles et ca, ca le tuait. Considerait-il vraiment qu’il pouvait aimer sa vie sans lui, qu’il pourrait vivre bien comme ça ? Dwayne, ca le sidérait.

Il explosa contre lui. Il l’attrapa violemment, le saisissant par le col. Il se laissait envahir par sa colère, sa frustration que son amant avait allumé avec facilité. Il n’avait pas la volonté de restreindre sa violence, ca le soulageait un peu. Il le planqua contre le mur, le regard féroce. « T’es vraiment qu’un pauvre con , Ceal! T’as vraiment pas idée de ce que tu me demandes là ? Putain de merde ! » Sa demande était insupportable pour lui. « Non, non ! Je peux pas t’effacer de ma vie comme tu sembles le croire ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 06/02/2017
☇ Messages : 101
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : kaleb hamilton, felipe suarez, erwin freidrich
☇ Avatar : Andre Hamann
☇ Âge : 30 ans
☇ Statut : marié à un homme exceptionnel, père d'une petite Isleen âgée d'un an, mais amoureux d'un autre homme. mari infidèle en fin de compte, bien que je désire donner une chance à ma famille.
☇ Occupation : militaire des forces spéciales, mais en convalescence à la suite d'un accident sur le terrain, en début 2015


☇ RPs + Liens :
dwayne (1) - (fini)
dwayne (2) - (fini)
dwayne (3) - (fini)
dwayne (4) - (en cours)
magnus - (en cours)



MessageSujet: Re: Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh Dim 12 Fév - 22:41

« Depuis une semaine. » Je lâche en réponse à ta question sarcastique. C’est une manière pour moi de te faire comprendre que les choses évoluent entre Magnus et moi. C’est une vérité qui date depuis peu. J’ai pris la décision de nous donner une nouvelle chance en tâchant de m’ouvrir un peu plus à mon compagnon. J’ai conscience qu’il ne pourra jamais comprendre l’horreur que j’ai vécu, mais il est disposé à m’offrir une douceur nécessaire lorsque le besoin de m’apaiser se fera sentir. En conséquence, je m’efforce de nous offrir de nouveau une intimité, différemment, mais bel et bien réelle. Je ne sais pas où cela va me mener, mais j’essaye au moins de se donner cette chance. Notamment pour éradiquer ses sentiments trop violents j’ai développé à ton égard, car tu ne pourras jamais me donner ce que je désire. C’est une réalité dont j’ai conscience et je ne veux pas, ne désire plus espérer quelque chose qui ne se produira pas. C’est ainsi. Je me dois de l’accepter et faire ce qu’il y a de mieux à faire, mais tu ne semble pas disposé à m’aider dans cette attitude froide que je m’efforce de garder. Au contraire, cela semble provoquer ton agacement à tel point que tu uses de tes poings pour me maintenir contre le mur. Ta violence me chamboule et tes paroles me transpercent de plein fouet. Je serre les poings pour amoindrir ma fébrilité, que mes prunelles ont du mal à cacher. « Je n’ai jamais dit que ce serait facile, mais c’est la seule chose à faire. » Je m’exclame avec conviction. C’est ce que je pense au plus profond de moi. « Du moins pour l’instant. » Je souffle de façon plus calme. « On passe notre temps à se frustrer, Dwayne, car aucun de nous deux est en mesure d’accéder aux attentes de l’autre. Je ne veux plus rester bloqué. Je dois avancer. Magnus est le choix que je fais. C’est tout. » Je déclare avant de te repousser de mes bras avec la même violence que toi. Je me dégage de ton emprise, mon regard ancré au tiens. « Alors accepte le choix que je fais, car tu ne changeras pas pour moi et je ne pourrai jamais accepter d’être l’amant parmi les autres. C’est comme ça. On est incompatible, faut l’accepter. » Mon ton est autoritaire, car je sens qu’il faut que je fasse preuve d’autorité et de conviction pour te faire passer le message. C’est fini. On est destiné à n’être qu’amis. Il faut juste se donner du temps. « On pourra toujours rester amis, quand toute cette histoire sera fini. » C’est une manière de te faire comprendre que je ne compte pas totalement coupé les ponts avec toi, mais qu’il faudra du temps, car lui seul peut faire des miracles en ce qui concerne de tels sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 06/02/2017
☇ Messages : 91
☇ Pseudo : Coo
☇ Avatar : Sonny Henty
☇ Crédits : @ EMY
☇ Âge : 30 ans
☇ Statut : célibataire
☇ Occupation : Major dans l'armée

http://www.revolutionrpg.net/t1563-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-the-feel-of-your-soul-touching-minehttp://www.revolutionrpg.net/t1639-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-the-feel-of-your-soul-touching-mine

MessageSujet: Re: Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh Dim 12 Fév - 22:42

La colère le rendait violent envers cet homme qui avait plutôt connu cette demonstration de force dans la chaleur que dans la froide passion de Dwayne. Il ne pouvait pas lui demander de  tirer un trait comme cela, sur ces sentiments, son desir, sa complicité. Les mots de Ceal raissonnait comme des couperets. Il chargeait comme un taureau qu’on cherche à abattre dans une arène, comme s’il pouvait le ramener ainsi vers lui, le faire changer d’avis. Bien sur que non, Ceallagh était comme lui, une tête de mule,aussi obtu l’un que l’autre, il lui faisait comprendre à chaque parole qu’il avait fait son choix et qu’il avait choisi Magnus. Il abusait de ses paroles pour le convaincre que c’était comme ça qu’il allait avancer. « Tu ne peux pas ! » commenca t’il avant de se faire repousser avec force loin de son corps chaud et tentateur.

Dwayne le jaugea du regard, le fixa avec défi tandis que ses paroles fracassaient son coeur. Accepter, c’était tout ce que lui demandait son amant. Il passa ses mains sur son visage pour l’intensité de sa blessure, de sa douleur. Il couvrait sa bouche à la respiration forte, ses yeux eux tentait de ne pas dévoiler leur fébrilité. Il hocha la tête en signe de déni, comme s’il ne pouvait comprendre sa langue. Il ne voulait pas le comprendre, encore moins lui accorder sa demande. Ca le sidérait, le tuait.  Puis la sentence tomba des lèvres qu’il aimait tant embrassé. Amis, ils pourraient resté ami quand ce serait fini. Amis ! Cette relation, pourtant merveilleuse quand il s’agissait de Cameron ou de ses frère d’armes, sonnait vulgaire et injurieux quand il s’agissait de leur avenir. Il l’aurait traite de pedale qu’il ne se serait pas senti si bafoué. De simples amis, lui à qui il avait donné plus que son corps, son coeur et son âme. « Quoi? Ami ? Tu veux être mon ami ! » reprit'il incrédule,dans une froide et terrible colère. Il se foutait de lui, vraiment. Il laissa retomber ses mains le long de son corps, n’avait même pas la force de lui crier dessus. Il était abasourdi, époustoufler par cette demande qui faisait saigner son coeur. « Va te faire foutre , Ceal!  Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton Magnus et de bien prendre ton pied maintenant qu’il a recommencé à te baiser. » Lui lança t’il dans un murmure, son regard s’était recouvert d’acier à nouveau. Non, il ne le laisserait pas voir sa détresse, ça non. Il n’aurait pas cette satisfaction de le noyer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
☇ Inscription : 06/02/2017
☇ Messages : 101
☇ Pseudo : mary
☇ Vos DC : kaleb hamilton, felipe suarez, erwin freidrich
☇ Avatar : Andre Hamann
☇ Âge : 30 ans
☇ Statut : marié à un homme exceptionnel, père d'une petite Isleen âgée d'un an, mais amoureux d'un autre homme. mari infidèle en fin de compte, bien que je désire donner une chance à ma famille.
☇ Occupation : militaire des forces spéciales, mais en convalescence à la suite d'un accident sur le terrain, en début 2015


☇ RPs + Liens :
dwayne (1) - (fini)
dwayne (2) - (fini)
dwayne (3) - (fini)
dwayne (4) - (en cours)
magnus - (en cours)



MessageSujet: Re: Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh Dim 12 Fév - 22:44

Tu es borné, déterminé à me rendre la tâche difficile. Je le sentais que ça ne serait pas aussi simple d’être autoritaire et déterminé, mais je n’imaginais pas que cela me comprimerait autant la poitrine. Parce que je perçois pleinement la blessure que mes paroles et aveux t’infligent et je n’y suis pas insensible. Cette blessure, c’est celle que je m’inflige également en faisant taire ces satanés sentiments qui me rongent ma poitrine et me rendent si fébrile. Pourtant, je ne peux pas aller à l’encontre de mes propres valeurs. Continuer sur cette voie qu’on a prise depuis ce jour où nos corps se sont liés l’un à l’autre, sans aucun projet, ni lueur d’espoir pour l’avenir : ce n’est pas une vie. Autant pour toi, que pour moi. Ces sentiments sont réels et profonds, mais incompatibles avec nos caractères et styles de vie diamétralement opposés. Je ne peux tolérer l’idée d’être un amant parmi tes nombreux amants. Je ne veux pas d’une relation où quand tu n’es pas avec moi, c’est pour te perdre dans les reins d’un autre, qu’on soit juste un mélange entre amis et amants. Ce n’est pas la vie que je désire pour moi, ni pour toi. Or c’est la seule chose que je peux escompter de toi et je me connais : je serai gourmand, impossible à vivre, parce que si j’arrive à rester stoïque face à l’évocation des conquêtes que tu accumules depuis des mois, je ne pourrai pas le supporter si je fais partie de ta vie. Cela ne ferait que ternir le souvenir exquis de cette aventure passionnelle, qui se doit de le rester, mais une fois de plus, tu ne comprends rien. Tes mots se font cinglants, injurieux, acerbes. Ils sont le reflet de la violente blessure que je t’inflige à ton cœur et ton orgueil. Parce qu’au fond, tu refuses qu’on te repousse. Une part de toi ne peut tolérer qu’on ne désire plus être ta proie, ce qui provoque un cocktail dangereux que je prends de plein fouet. Ton regard est sombre, habité par cette colère noire qui grignote face à la douleur infligée. Je serre mes poings pour contenir mon émotion, que j’ai du mal à contenir. Mes prunelles sont fébriles, je suis légèrement pris de frisons que je masque en mettant mes mains dans mes poches. « Comme tu le sens, Dwayne. C’est toi qui vois. Si tu ne veux plus qu’on se voit. Je le respecte. » Ma voix n’est plus que murmure alors que j’inspire profondément. « Prends soin de toi, OK. » Je déclare simplement avec une affection profonde à ton égard, que je ne peux contenir. Je me pince la lèvre et tourne mes talons pour rejoindre la foule qui passe, le cœur en berne, bouleversé par ce qu’il vient de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh

Revenir en haut Aller en bas
Loosing temper to keep my mind on my shoulder, screaming at you to keep your hand in mine. -pv Ceallagh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RÉVOLUTION :: DANS LES RUES DE VANCOUVER ! :: Downtown :: Résidences-
Sauter vers: